Corse Net Infos - Pure player corse

Open de France de Jiu-Jitsu brésilien à Toulon : Moisson de médailles pour les corses


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 12 Mars 2018 à 18:49 | Modifié le Lundi 12 Mars 2018 - 23:15


Onze, c'est le nombre impressionnant de médailles glanées par les quatre clubs corses présents lors de l'Open de France de Jiu-Jitsu qui s'est déroulé dimanche à Toulon.


Rafal Boguzsewski remporte l'or
Rafal Boguzsewski remporte l'or

Dimanche avait lieu à Toulon l'Open de France de jiu-jitsu brésilien organisé par la Confédération Française de Jiu-jitsu.
Pour la première fois une délégation corse, composée des clubs Tarra Maré et CSA 2ème REP de Calvi, Mix Fight Arena de Bastia et JJB Ajaccio,  faisait le déplacement en commun.
Les combats ont débuté le matin à 9 heures par les ceintures blanches.
Dans la catégorie adulte -70kg, le légionnaire du 2ème REP de Calvi Mihail Epureanu réalisait une très belle entrée en compétition avec deux premiers combats gagnés de belle façon contre des adversaires expérimentés.
Une petite erreur en demi-finale et le sociétaire du CSA se faisait surprendre par un étranglement en triangle, redoutable technique de soumission du jiu-jitsu.
Malgré la déception, Epureanu remportait donc une belle troisième place dans cette catégorie composée d'une vingtaine de combattants. 


En Master  -100kg, Romain Calvetti de la Mix Fight Arena de Bastia participait également à son premier tournoi.
Au fil du combat Romain ne trouvait pas la solution pour projeter son adversaire, le solide Toulonnais Tepano Mititai, ni pour passer sa garde dans le combat au sol et s'inclinait dans cette finale de deux petits points. C'est une relative déception pour le Bastiais qui ramène tout de même une belle médaille d'argent à la Corse.


 Chez les juniors -64 kg, Gianni Petrucciani de la Mix Fight Arena Bastia, lui aussi, a confirmé que la relève corse était bien là en remportant de belle façon ses premiers combats.
Opposé en finale au représentant de Saint-Raphael, Gianni faisait jeu égal au point et ne concédait la médaille d'or que d'un avantage. Une belle médaille d'argent pour les débuts du seul junior de la délégation.


 Enfin en master -82.5kg, Philippe Monso du JJB Ajaccio n'était pas dans sa meilleure forme. Malgré une belle résistance technique face au leader de sa catégorie Quenedes Santos d'Antibes, l'Ajaccien troisième des derniers championnats de France payait la fatigue accumulée en s'inclinant au premier combat.


Tournoi ceinture bleu : les légionnaires dominent!
En ceinture bleu master -70kg, Rafal Boguzsewski de l'équipe Tarra maré/CSA 2ème REP survolait la catégorie en finalisant tous ses adversaires sur clé de bras ou étranglement.
En très grande forme le légionnaire continuait de la même façon en toutes catégories pour retrouver en finale... un autre légionnaire de Calvi, Basan Outnasanov, gagnant également sans surprise de sa catégorie et tombeur dans le tournoi "Absolute" des plus gros gabarits du jour.
Ountasanov remportait le toutes catégories après cette finale 100% Calvaise et marquait d'une troisième victoire sa présence à l'open de France.


Bons débuts pour les ceintures violettes.
Dans la catégorie ceinture violette master -76kg, Mathieu Annibalianno, vainqueur la saison passée chez les ceintures bleus, a eu le plus grand mal à trouver les points des son premier combat contre l'Avignonnais Samuel Davet.
Perdant d'un seul avantage, le sociétaire des "Eaux de Zilia" dominait nettement son second adversaire le Ciotadien Vannucci durant la première partie du combat puis concédait le match sur une clé de bras.
Déçu de cette troisième place, Annibalianno retrouvait de l'énergie en toutes catégories en atteignant la finale qu'il concédait finalement d'un avantage contre le Bastiais Miguel Costa.
Ce dernier connaissait des difficultés chez les lourds puisqu'il était surclassé dans une catégorie de beaux bébés dépassant allègrement le quintal. Finalement Miguel Costa ramènait à la Mix Fight de Bastia la médaille de bronze des lourds et une belle médaille d'or en toutes catégories.


La délégation Corse ramène donc onze médailles de cet open de France 2018.
Mais ce que l'on retiendra le plus, c'est la belle entente et la solidarité qui lient déjà les quatre clubs corses de jiu-jitsu brésilien, unis pour faire entendre la voix insulaire au plus haut niveau de cet art martial qui progresse indéniablement sur l'ile.






Dans la même rubrique :
< >

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports