Corse Net Infos - Pure player corse

Noesis: « Hypnose Ericksonienne, coaching, art de la communication » la qualité en plus !


Rédigé par le Vendredi 15 Décembre 2017 à 21:36 | Modifié le Samedi 16 Décembre 2017 - 00:52


Il y a 6 ans l’institut Noesis, centre de recherche et de formation en hypnose éricksononienne, coaching, intégratif, art de la communication s’installait en Corse. L’équipe initiale composée de soignante et non-soignante corses avaient décidé d’y installer le siège social pour offrir aux corses des formations en internes. Par la suite, l’équipe s’est agrandie, et deux annexes ont été installées sur le continent à Paris et à Avignon. Six années qui ont permis à sa Directrice Nathalie Paolucci de travailler en profondeur sur la qualité et l’éthique des formations, adressées aux soignants et non-soignants.


Noesis: « Hypnose Ericksonienne, coaching, art de la communication » la qualité en plus !






L’institut et tous ses intervenants hautement qualifiés, se sont alors impliqués dans un projet hors du commun : faire reconnaître le métier d’hypnothérapeute. Des rencontres ciblées, des soirées d’information, des ateliers pour tout public et professionnels, des supervisions et une formation longue, jusqu’à l’obtention des critères qualités inscrits aux registres DATADOCK et Pôle emploi, ont tracé le parcours sans faute de l’institut dont l’avenir est réellement prometteur.
« L’hypnose pratiquée par les étudiants de l’institut parvient de Milton Erickson, détaillera sa directrice, celui que l’on appelait le magicien du désert, qui savait convoquer les ressources inconscientes de chacun ; une hypnose magnifiée par le philosophe François Roustang qui, tel un maître taoïste, nous renvoie à la redoutable simplicité de l’authentique réalité de l’être que nous masquons au quotidien. C’est enfin grâce aux recherches d’hier et d’aujourd’hui, des sciences humaines et des neurosciences que l’on comprend mieux le cerveau magicien. »
 
La formation longue 
3 Cycles Pour se former à L’hypnothérapie professionnelle
Cycle 1. Praticien : 352 h (présentiel et hors présentiel)
Objectif : travailler dans le cadre du développement personnel et de la relation d'aide. Un cours de base en psychopathologie est assuré.
Cycle 2. Praticien référent : 256 h (présentiel et hors présentiel)
Objectif : développer ses compétences professionnelles avec les domaines d'expertises de l'accompagnement et renforce les connaissances en psychopathologie.
Cycle 3. Hypnothérapeute professionnel : 182 h (présentiel et hors présentiel) Modèle unique en France !
Objectif : ouvre à l'ensemble du paysage thérapeutique de l’hypnose, tels que : psychopathologie, ethnopsychologie, psychologie clinique, psychologie cognitive, phénoménologie clinique, méditation, neurosciences…
 
Ateliers et formations annexes
Chez NOESIS, on nomme compétences transversales, les formations complémentaires et continues qui privilégient pour chacun un champ d’expertise selon son activité en cours ou à venir : hypnose et la gestion de la douleur, hypnose traditionnelle et classique, ateliers et suivis des professionnels, formations en Coaching(s).
En annexe, des ateliers de formations en autohypnose pour les professionnels et tout public sont organisés deux fois par an, des  supervisions de professionnels sont assurées en rencontre individuelle et de groupe et depuis peu, un centre de recherche en hypnose expérimentale s’est ouvert.
 
Des retours sur la formation initiale et une supervision
Des retours en cycle 1 sont vivement conseillés à tous car considérés comme une formation continue. Le retour est gratuit (excepté une petite participation de 17 euros par jour pour les frais de logistique et administratif). Pour ceux qui ont déjà été formés dans d’autres écoles il est prévu des tarifs avantageux.
La supervision se déroule en trois phases : un travail sur soi, un travail de révision ou de découverte sur les techniques et pratiques d’accompagnement et une mise à l’épreuve des études de cas.
Si l’institut Noesis propose des supervisions, c’est dans la perspective de la formation continue et du contrôle qualité des métiers de l’accompagnement. La supervision est un rendez-vous nécessaire pour des professionnels exigeants après certification et durant l’activité. Elle est à considérer comme une véritable démarche de développement qualité de la pratique professionnelle et de la posture personnelle en ce qui concerne les métiers de l’accompagnement.

Nathalie PAOLUCCI
Nathalie PAOLUCCI
Nathalie Paolucci directrice de l’institut Noesis est aussi l’auteure d’un ouvrage sur les idées reçues et l’hypnose, aux éditions Le Cavalier Bleu. Sa formation d’universitaire en sciences humaines, son premier métier d’enseignante en philosophie, l’ont amenée à sortir des sentiers battus d’une vision restreinte de la pratique professionnelle.  

Nathalie Paolucci, vos formations ciblent quel public ?
« Elle s’adresse aux soignants et aux non-soignants qui désirent s’impliquer dans l’accompagnement de personnes en grande souffrance. L’investissement dans la formation demande  un travail personnel, des études en psychopathologie et du présentiel.
Les professionnels de l’accompagnement, déjà en activité, peuvent en fonction de leurs besoins s’inscrire à l’une ou l’autre partie de la formation longue et des compétences transversales.
Ceux qui souhaitent ouvrir un cabinet non axée sur la thérapie, doivent suivre au minimum les deux premiers cycles et pour être certifié en hypno-thérapie, il est nécessaire d’avoir suivi les trois cycles. Il est bien entendu, possible selon les situations d’octroyer des validations d’expérience et d’acquis. »
 
L’hypnose, un terme qui veut dire la même chose pour tout le monde ?
« Pour un public non averti, sensible à la magie du spectacle, il se laissera naturellement surprendre par les effets de l’hypnose lors d’une représentation publique. Pourtant, ce que ne sait pas le spectateur, c’est qu’il s’agit, en réalité, des effets les moins spectaculaires de l’hypnose. Fasciné, il a assisté à un phénomène éphémère, qui l’a subjugué le temps du spectacle et puis aussi instable que la fumée, l’enchantement s’évapore.
Ailleurs, dans le silence précieux d’une séance d’hypnothérapie, loin de la foule,  confortablement installé dans un cabinet de consultation, si éloigné des effets recherchés en spectacle, se déroule quelque chose de bien plus extraordinaire. Là, s’accomplit une histoire qui se réécrit, un monde intérieur qui s’ouvre à l’inédit de la conscience. N’est-ce pas cela qui est vraiment spectaculaire ?! »
 
Mais encore ?
« Pour résumer, l’hypnose est un moment de vacance (du latin vacuum), de vide, de repos de la conscience pendant que l’esprit non conscient s’active librement à élaborer, rechercher, créer, installer de nouvelles dispositions. Milton Erickson, parlait de l’inconscient comme un « réservoir de ressource ». Cette question est bien reconnue par les scientifiques qui ont repéré deux réseaux cérébraux : le réseau cérébral exécutif (l’état de conscience vigile) et le réseau cérébral par défaut (durant l’état de repos de la conscience, le cerveau est en grande activité).
C’est en même temps, un apprentissage à reconnaître en soi, à rentrer en communication intuitive avec ce qui est le plus adapté, le plus juste afin de mieux vivre et mieux communiquer avec soi-même et autrui. Cet apprentissage, se réalise plus facilement quand on est en état d’hypnose car les schémas habituels sont mis en suspens. »
 
Comment mettons une personne « en transe » ?
« Il s’agit d’amener une personne à changer d’état de conscience, se décaler, être autrement » que dans son état « ordinaire ». Pour cela, des stratégies inductives sont bienvenues. Il y en a une bonne dizaine, elles ne sont pas propres à l’hypnose classique ou contemporaine, on les trouve dans les transes traditionnelles mais aussi au quotidien. Erickson parlait d’état d’hypnose naturel, celui qui se produit au quotidien comme quand on est absorbé par le feu de bois qui crépite dans la cheminée. »
 
La rentrée pour grands débutants en formation longue s’est déroulée le 30 novembre,  un atelier d’autohypnose est proposé le dimanche 10 décembre. En décembre et en janvier, des rendez-vous nombreux sont prévus. Le calendrier complet est à retrouver sur le site.

Les coordonnées de l’institut Noesis :
Institut Noesis –
Siège social : Résidence 1er consul, Bâtiment D1, Avenue maréchal Lyautey,
20090 AJACCIO
Contacts tél. : 06 23 61 57 69 - 06 15 13 68 52
Email : institut.noesis@gmail.com
Site web : www.institut-noesis.fr




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie