Corse Net Infos - Pure player corse


Manifestation de soutien à Yvan Colonna à Bastia : notre direct


La rédaction le Dimanche 13 Mars 2022 à 14:40

Une semaine après la manifestation de Corte qui avait réuni près de 15 000 personnes, une nouvelle et importante mobilisation est prévue ce dimanche 13 mars à Bastia.

Suivez l'évolution du rassemblement en direct



21:30 : Les affrontement ont cessé

C'est seulement à 21h30, après plus de cinq heures d'affrontement, que le calme revient dans le centre-ville de Bastia. 

Le dernier bilan de cette journée de violence inouïe dressé par la préfecture vers 22h30 fait état de 66 blessés dont 44 membres de forces de l’ordre. 

20h10 : la préfecture fait état de 38 blessés : 24 membres des forces de l'ordre, 13 manifestants et 1 passant

Selon la préfecture de Haute-Corse le bilan des blessés est évolutif. Pour le moment elle fait état de 38 blessés: 24 parmi les membres des forces de l'ordre, 13 chez les manifestants. La 38e victime est un passant.

A 20h00, "les attaques se poursuivaient dans différents secteurs du centre-ville de Bastia, avec une violence extrême", a souligné la préfecture, selon qui "les émeutiers ont tiré à de nombreuses reprises à la carabine à plomb sur des membres des forces de l'ordre".

Dans son communiqué, la Préfecture a appelé "la population du centre-ville de Bastia à éviter de sortir de chez eux".

20h10 : plusieurs explosions en centre-ville

Vers 20 heures un groupe de 50, 60 manifestants remontent le boulevard Paoli où des palettes brûlent.
Une forte explosion retentit vers 20h10 à proximité de la Poste centrale.On parle de dynamite. D'autres explosions sont entendues pratiquement au même moment en ville.
La nuit pourrait être longue

 

19h45 : Les affrontements continuent entre le bd Paoli et la rue Campinchi

La situation est toujours tendue à Bastia. Plusieurs dizaines de manifestants cagoulés  continuent de jeter des pierres et de cocktails Molotov contre les forces de l’ordre qui ripostent avec des bombes assourdissantes et des gaz lacrymogènes. Des nombreuses poubelles sont incendiées en centre-ville.
On dénombre plusieurs blessés parmi les protestataires mais aussi parmi les forces de l’ordre. 

18h45 : nouvelle charge des CRS avenue maréchal Sebastiani

Les CRS sont intervenus une nouvelle fois avenue Maréchal Sebastiani pour déloger des hommes  cagoulés qui s'abritaient derrière un énorme panneau de signalisation posé lors du récent chantier de rénovation du tunnel de Bastia. Une demi douzaine de bombes assourdissantes ont été lancées par les forces de l'ordre pour déloger les lanceurs de cocktail Molotov.
A quelques rues de là on signalait un CRS gravement blessé

18h30 : toujours un millier de personnes dans la rue

Manifestation de soutien à Yvan Colonna à Bastia : notre direct
A 18h30 alors que les CRS se mobilisaient pour empêcher les manifestants les plus actifs de se rapprocher du commissariat, il y avait toujours un millier de personnes dans les rues de Bastia où les pompiers sont intervenus à plusieurs reprises pour secourir des blessés

17h50 : explosion contre le bâtiment des finances publiques

Manifestation de soutien à Yvan Colonna à Bastia : notre direct
Une explosion a retenti peu avant 18 heures à proximité du square Saint-Victor. Elle provenait du centre des finances  publiques de Haute-Corse dont l'entrée semble avoir souffert d'un attentat.  Les pompiers sont sur place. Des flammes se développent à l'intérieur du bâtiment qui est inaccessible pour le moment..
Sur les murs du bâtiment une seule inscription : "Liberta."

A ce moment-là de la journée on fait état de 3 à 4 blessés.

17h45 : la charge des CRS pour disperser la foule

Manifestation de soutien à Yvan Colonna à Bastia : notre direct
Vers 17h45, les CRS surgis du mur anti émeute ont entrepris de dégager les rues Colombani et Carnot, où les manifestants les plus virulents utilisent vraisemblablement des bombes agricoles et l'avenue Sebastiani où il y avait encore du monde. Leur intervention à coups de grenades lacrymogènes et bombes assourdissantes contribue à éclaircir les rangs des manifestants

17h30 : un premier blessé secouru par les pompiers

Vers 17h30 la manif de la journée enregistre son premier blessé. Il s'agit d'un manifestant victime d'une chute. Il a été immédiatement pris en charge par les pompiers.

17 heures : les incidents continuent

Pendant que les affrontements continuent aux abords et devant la préfecture de Haute-Corse au moins un millier de personnes reste sur place, avenue Sebastiani et rue Gabriel Peri. Elles observent le cours des événements. qui se déplacent rue Chanoine Colombani, rue Carnot depuis laquelle les hommes cagoulés veulent se rapprocher de la préfecture.
L'arrivée d'hommes, également cagoulés, est applaudie par les manifestants restés sur place. qui reçoivent des renforts
Pendant ce temps les échanges de jets de cocktails et de tirs  de lacrymogènes se poursuit.
Un chjami è rispondi qui risque de durer.

16 heures : le cortège arrive devant la préfecture, un groupe cagoulé et pourvu de cocktails Molotov prend position. Les incidents suivent

Il est près de 16 heures lorsque le cortège arrive devant la préfecture. L'unique banderole rappelant "U statu Francesce assassinu" est accroché aux grilles. L'atmosphère, déjà lourde,  va vite se dégrader. A l'écart de la foule des manifestants un groupe cagoulé et masqué entre en scène. Aux premiers jets de cocktails Molotov succède le canon a eau qui a pour effet de disperser la foule. Mais les cocktails Molotov volent à nouveau en direction des forces de l'orde qui se trouvent à distance des grilles de la préfecture. 
La réplique est immédiate. Une pluie de grenades lacrymogènes s'abat sur la place du maréchal Leclerc.
Le cycle des violences reprend 

15h50 : une première estimation officieuse fait état 5 à 8 000 personnes dans la rue à Bastia

A 15h50 une première estimation officieuse fait état  5 à 8 000 personnes dans la rue à Bastia.
Du côté des services de police on ne communique pour l'instant aucun chiffre

15h35 : la manifestation est partie depuis un bon moment, la fin du cortège est toujours au palais de justice

Le cortège est parti depuis près d'une demi-heure mais il y a toujours du monde devant le palais de Justice d'où la foule s'écoule lentement.
Sur le chemin de la manifestation, des étudiants rappellent les raisons du courroux du peuple corse et vers quoi doit tendre ce mouvement : la justice et la vérité sur la tentative d'assassinat de Yan Colonna, la libération des prisonniers politiques, la reconnaissance du peuple corse.
Quant au sujet de la violence ils retiennent surtout le fait que durant les 7 jours qui viennent de s'écouler la Corse a obtenu bien plus que lors des 7 année passées..
Enfin concernant l'affluence moindre que la semaine dernière à Corte, il l'expliquent par le choix de Bastia, moins central que Corte et par le mauvais temps.

15h07 : "Statu Francese assassinu", le cortège démarre

A 15h07 le cortège, fort de plusieurs milliers de personnes, s'ébranle. Il est précédé de la banderole portée par les étudiants sur laquelle on peut lire comme à Corte : "Statu Francese assassinu". 

14h45 : la foule grossit devant le palais de justice

Manifestation de soutien à Yvan Colonna à Bastia : notre direct
Les premiers manifestants sont arrivés au lieu de rendez-vous des 13 heures. Malgré les mauvaises conditions atmosphériques - froid et pluie fine - le rassemblement, surmonté de bandere et de… parapluies a grossi, au fur et à mesure
Plus de  2 000 personnes attendent, dans une atmosphère apaisée, le départ du cortège qui du Palais de justice devrait rejoindre la préfecture de Haute-Corse. Un nombre de manifestants destiné sans doute à augmenter

14h30 : les forces de l'ordre prennent positon

Manifestation de soutien à Yvan Colonna à Bastia : notre direct
CRS et gendarmes sont mobilisés en nombre ce dimanche à Bastia pour prévenir les incidents qui pourraient éclater entre manifestants et forces de l’ordre. Un important dispositif a  été être déployé aux abords de la préfecture où le cortège des manifestants, qui partira à 15 heures du Palais de justice, devrait se rendre.
Dans le même temps  dans le le dernier train arrivé à la gare une trentaine de jeunes et très jeunes manifestants  qui étaient à son bord, se dirigent, bandera à la main vers le palais de justice 



















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047