Corse Net Infos - Pure player corse

Lucciana : Le centre administratif de la Ligue Corse de Tennis porte le nom de Albert Ghione


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 2 Juillet 2018 à 19:45 | Modifié le Lundi 2 Juillet 2018 - 22:58


Moment de grande émotion dimanche au Centre Territorial de la Ligue Corse de Tennis où a été dévoilée la plaque à la mémoire d'Albert Ghione, ancien secrétaire général de la Ligue Corse de tennis qui nous a quittés le 4 janvier dernier. Le Centre administratif de la Ligue Corse de Tennis portera désormais son nom


Lucciana : Le centre administratif de la Ligue Corse de Tennis porte le nom de Albert Ghione

C'est en présence de son épouse Dany, de ses enfants Thierry et Didier, de la famille, du président de la Fédération Française de Tennis et ami Bernard Giudicelli-Ferrandini, de nombreux dirigeants , joueurs et amis qu'a été dévoilée dimanche au Centre Territorial de Ligue à Lucciana une plaque à la mémoire d'Albert Ghione qui s'en est allé vers d'autres cieux le 4 janvier 2018, après avoir lutté avec force contre la maladie qui le minait.
Désormais, le Centre administratif de la Ligue portera son nom et c'est amplement justifié pour cette homme  qui a tant donné au tennis et qui restera à jamais un exemple pour tous.
Au cours de cette cérémonie au Centre Territorial, il y avait beaucoup d'émotion mais aussi de la fierté de voir ce Centre administratif porter son nom.
Avant que la plaque ne soit dévoilée, Philippe Medori, président de la Ligue Corse de Tennis, très proche de notre regretté "Bebert" a pris la parole:
" Nous sommes réunis aujourd’hui pour honorer la mémoire de notre d’Albert qui s’est éteint en ce début d’année et qui aurait eu 77 ans avant hier.   Avec sa disparition c'est un peu de chacun d’entre nous qui s'éteint avec lui, tant il faisait partie de notre vie.  
Toute sa vie durant il aura été l’incarnation même du bénévolat au sein de notre ligue.Arbitre, juge-arbitre, dirigeant et président de La Costa Verde, son club qu’il aimait tant, il a été un véritable serviteur du tennis.Secrétaire Général de la ligue depuis une dizaine d’années il a su grâce a ses qualités humaines nouer des liens avec l’ensemble des clubs et des acteurs de notre sport. Mais bien plus que son dévouement, ce sont ses qualités humaines que l’on retiendra.Travailleur rigoureux et infatigable, honnête et sincère en amitié, il a su par sa gentillesse et sa bienveillance apporter a chacun d’entre nous une attention et une considération particulière".
Et de poursuivre:
" Personnellement, je ne pourrais jamais oublier, cette relation quasiment filiale que j’ai entretenu avec Albert.

Elus la même année à la ligue en 2000, 10 ans ensemble membre du bureau, nous avons avec Albert , plus qu’un engagement sportif, lié une relation affective » familiale ».
Il aimait à dire que j’étais son 3ème fils et j’en était très fier tant j’ai appris a ses côtés
Thierry, son fils est également devenu le parrain de mon fils Sébastien.
Jusqu'à la fin de son combat, il a tenu à être présent y compris lors de la dernière l’assemblée générale".

Contenant difficilement son émotion, le président de la Ligue Corse de Tennis concluait:
" Toi, qui n’ a jamais raté une réunion de chantier de la construction du centre de ligue, toi qui était présent tous les jours ici, nous avons tenu à ce que ce centre administratif porte aujourd’hui ton nom.
Pour tout ce que tu as fais mais surtout pour l’ami que tu étais, tu resteras à jamais gravé dans nos mémoires.

Tous ici, nous penserons à toi éternellement".


Très émue, la famille de "Bébert" remerciait la Ligue Corse de Tennis et tous ceux présents depuis la disparition de leur être cher.
De la haut, l'ami "Bébert" avec cette modestie qui le caractérisait, aurait sans doute  dit que c'était trop d'honneur, pourtant, au vu de ce qu'il a apporté au tennis insulaire, il est tout a fait juste que ce Centre administratif soit un peu le sien.

Lucciana : Le centre administratif de la Ligue Corse de Tennis porte le nom de Albert Ghione




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie