Corse Net Infos - Pure player corse



Les chantiers et défis qui attendent Christophe Arnould, le nouveau directeur du centre hospitalier de Bastia


M.V. le Samedi 24 Septembre 2022 à 09:29

Après six mois d’intérim assuré en interne, le centre hospitalier Bastia a retrouvé un nouveaux directeur. Le 12 septembre, Christophe Arnould, 52 ans, ancien directeur adjoint du groupement hospitalier de territoire Cœur-Grand-Est, a pris ses fonctions après le départ, en avril dernier, de Jean-Mathieu Defour, avec pour ambition de mener à bien le projet de reconstruction de l'hôpital et contribuer à la mise en place d'un système de santé plus complet pour les Corses.
Qu’envisage-t-il pour l'hôpital de Falconaja ? Quels sont les futurs chantiers et les enjeux auxquels il faudra répondre ?
Entretien.



Christophe Arnould, le nouveau directeur du centre hospitalier de Bastia
Christophe Arnould, le nouveau directeur du centre hospitalier de Bastia
- Vous avez pris fonction à Bastia dans un contexte de crise de l'hôpital public ? Comment est-ce que vous abordez cette mission ?  
- Avec beaucoup d'ambition, mais également avec beaucoup de prudence. L'hôpital vit une situation qui est extrêmement difficile et connue, mais qui est partagée. Et je pense que les prochaines actions qui devront être pilotées pour résoudre les différentes problématiques de l'hôpital de Bastia devront être également partagées tant dans leur construction que dans leur mise en œuvre. Donc j'aborde ce défi avec une philosophie qui est celle du partage, de la communication et d'un pilotage des équipes tant soignantes que médicales et administratives en lien avec les différents partenaires.

- Votre prédécesseur avait comme objectif la restructuration du service des urgences qui a des locaux trop petits, trop exigus, vétustes, mal adaptés à la prise en charge des usagers. Où en est-on de ce chantier ?
- La problématique du service des urgences du CH de Bastia est connue malheureusement de longue date. Mon prédécesseur avait d'ailleurs engagé des travaux, dont le coût est d'environ 1,5 million d'euros, qui n'ont pas pu être réalisés à cause de la crise Covid. Mais je serai particulièrement vigilant et attentif à ce qu'on puisse améliorer rapidement les conditions d'accueil des usagers dans ce service, parce qu'effectivement la situation est dégradée et les conditions de travail sont très difficiles pour les professionnels du service.

- Comment sera-t-il possible pendant les travaux de maintenir le niveau de prise en charge des usagers ? 
- On va avoir une organisation des travaux qui permettra d'assurer la continuité des soins. On sera bien sûr vigilant à ne pas dégrader plus les conditions d'exercice au sein de ces services pendant cette période. Je pense qu'on arrivera à fédérer le personnel parce que je crois qu'il sera également soulagé de voir que les travaux se réalisent et de voir, peut-être, le bout du tunnel sur du moyen terme au sein du service des urgences.

- Cet hôpital est financièrement déficitaire. quelles postes peut-on envisager pour rendre la situation financière du CH de Bastia un peu plus saine ? 
- Je ne vais pas et je ne suis pas arrivé avec un plan de retour à l'équilibre financier tout fait. Je pense qu'il y a un temps de diagnostic qui est important, d'autant plus que les conditions d'exercice sont totalement changées entre la période avant Covid et la situation actuelle. Au-delà des problématiques financières qu'on rencontrait déjà avant la crise sanitaire, aujourd'hui, on est principalement confronté à un épuisement professionnel, tant médical que paramédical, mais également administratif ou logistique. Tous les personnels hospitaliers sont épuisés par cette crise. La première action, ce sera de pouvoir tourner la page plus vite, de remobiliser les professionnels et de les accompagner dans une activité qui redeviendra sans doute celle d'avant Covid. Je ne vais pas définir un plan type plan COPERMO, je crois plutôt qu'il faut totalement reconsidérer la situation de l'hôpital de Bastia aujourd'hui, dans un contexte très particulier ou les personnels sont déjà largement épuisés


- Pendant la crise Covid les demandes de mise en disponibilité ont fortement augmenté, aujourd'hui on a un taux d'absentéisme de 15 % dans l'établissement. Quelle réponse pouvez-vous apporter à cette forme de fatigue générale du personnel ? 
- C'est un défi. Le défi, ce sera de tourner la page Covid. Tourner cette page, c'est aussi remobiliser les professionnels derrière un projet. Et on a beaucoup de projets ambitieux et attractifs pour le centre hospitalier de Bastia.C'est d'ailleurs pour ça qu'on arrive encore à avoir nombre de médecins spécialisés qui interviennent au sein de nos structures, de personnels qui s'attachent et qui partagent les valeurs de l'établissement. Donc l'idée, c'est de les accompagner au mieux pour que demain, ces personnes puissent suivre un projet ambitieux pour l'hôpital et ne pas subir des prises en charge qui les ont épuisés pendant les deux dernières années.

Et quels sont ces projets ? 
-
 On a des projets qui étaient déjà inscrits dans le schéma régional de santé. On est un établissement avec une vocation de recours régional pour des soins spécialisés, tel que la neurologie interventionnelle, la neurochirurgie. Et il y a le projet de création d'un centre de procréation médicale assistée. Donc on a quand même des objectifs qui sont extrêmement valorisants à l'échelon régional. 

- On en est où du projet du futur hôpital de Bastia ?
- Le projet de réhabilitation a été validé et il bénéficie à ce jour d'appuis pour devenir un projet de reconstruction. Mais pour le moment on reste prudent. Certes, tous les personnels sont mobilisés pour obtenir cette reconstruction qui serait un outil qui fédérerait l'ensemble de la communauté soignante et médicale et qui est un réel besoin pour l'ensemble de la population.

- Au printemps dernier, des experts de la commission nationale investissement santé étaient à Bastia pour faire un diagnostique et formuler un avis concernant la reconstruction ou la réhabilitation due l'hôpital. Où en est ce dossier ? 
- Ce dossier est toujours en cours d'instruction. Il devrait être présenté au ministre de la Santé avant la fin de l'année et on pourra vous en dire plus à ce moment-là. Mais je crois savoir que le centre hospitalier de Bastia a un très bon dossier et on peut espérer qu'on aille au bout de la validation pour une reconstruction, mais les enjeux financiers sont quand même colossaux. On est sur un projet de l'ordre de 250 millions d'euros.
 














L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022