Corse Net Infos - Pure player corse


Le monde culturel se mobilise en Corse


Laurent Hérin le Mardi 15 Décembre 2020 à 18:53

Le monde de la culture s’est rassemblé un peu partout en Corse ce mardi 15 décembre. À Bastia, un collectif d'artistes a choisi de manifester rue César Campinchi pour exprimer son ras-le-bol suite à la décision du gouvernement de repousser encore la réouverture des lieux culturels.



Daniel Benedittini du cinéma Le Régent durement touché par la crise sanitaire ne veut pas baisser les bras
Daniel Benedittini du cinéma Le Régent durement touché par la crise sanitaire ne veut pas baisser les bras
Le monde de la culture, déjà fortement impacté par la crise sanitaire a décidé de se mobiliser et de manifester, un peu partout en France, comme à Paris devant l’Opéra Bastille, à Ajaccio ou à L’Île-Rousse. A Bastia, à l'appel d'artistes insulaires, une centaine de personnes se sont retrouvées à midi rue César Campinchi.

Symbole
La date est symbolique : ce mardi 15 décembre était le jour annoncé par le gouvernement pour la réouverture des cinémas, théâtres et autres lieux culturels, avant que, par la voix de son premier ministre, il ne fasse marche arrière. 
Le lieu est symbolique : le collectif d’artistes bastiais qui a lancé cet appel à se rassembler a choisi le centre culturel Una Volta, à proximité du cinéma Le Régent, du théâtre de la ville et du conservatoire de musique. Des lieux de culture aujourd’hui totalement en berne avec leurs grilles baissées et qui ne savent pas de quoi demain sera fait.
 
Rassemblement
Dès midi, une quarantaine de personnes sont déjà regroupées devant le centre culturel bastiais. Un chiffre qui va doubler aux alentours de 12h30 avec des représentants du monde culturel durement touchés mais aussi de simples sympathisants qui ne comprennent pas la décision du gouvernement. Des représentants syndicaux, des hommes politiques de tout bord sont également venus soutenir la manifestation qui se déroule dans le calme et sous un soleil radieux. Comme ils l’avaient annoncé, des membres de la LDH ou encore du PCF sont présents. À leurs côtés, on trouve des représentants de l’opposition comme Jean-Sébastien de Casalta, Jean-Martin Mondoloni ou François Tatti tandis que la majorité a aussi fait le déplacement. Le Maire Pierre Savelli est présent accompagné de la déléguée à la culture Mattea Lacave et du délégué au Patrimoine, Philippe Peretti. Si les sourires et les échanges sont de mises, tous n’ont qu’un mot à la bouche, derrière leur masque : « Ce n’est pas normal. »
 
Mouvement
Noël Casale, auteur, acteur et metteur en scène – très impliqué dans ce mouvement avec la réalisatrice Anne de Giafferri – monte sur un banc pour prendre la parole : « Quand on voit que la plupart des secteurs d’activités ont repris, on ne comprend pas et on n’accepte pas que les lieux culturels restent fermés sans raison valable. Si l’on regarde les chiffres, aucun cluster, aucun cas de contamination au COVID n’est à déplorer dans un cinéma ou un théâtre. Au-delà de l’aspect économique, il est question de vivre ensemble, autour des œuvres, de l’art et de la culture. » Il insiste, totalement écœuré par la situation : « Quand on voit les centres commerciaux, les transports en commun ou les boutiques, nous exigeons la réouverture des lieux culturels ! Quel choix nous laisse l’Etat aujourd’hui ? Celui de s’enfermer chez soi avec le monde numérique ? Il n’existe aucune raison sanitaire valable de ne pas rouvrir, c’est donc une décision politique. Nous sommes en désaccord total avec cette décision qui a été prise sans concertation, à la va-vite, le 11 décembre dernier. Voilà ce que je peux dire spontanément… » conclue-t-il sous les applaudissements.
 
Actions
Bien décidés à ne pas en rester là, ce groupe d’artistes qui s’est rassemblé spontanément appelle à des actions culturelles sur Bastia : « On vous donne rendez-vous dès demain mercredi à 17 heures devant l’Eglise Saint Roch, rue Napoléon. On compte sur vous. Il y aura de la musique, des lectures et même des projections. Les lieux sont fermés mais la culture doit vivre. » Une culture en danger comme l’annonce les affiches qui circulent dans la foule : « Vivants. Plus que jamais défendons les lieux d’arts et de culture. »

Le rendez-vous est pris tandis que la foule s'éparpille aux alentours de 13h30. A Ajaccio, la manifestation avait lieu à 15 heures devant la préfecture et à L'Île-Rousse à 17 heures devant le cinéma Le Fogata.
Le monde culturel corse est bien décidé à ne pas baisser les bras.






















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047