Corse Net Infos - Pure player corse

Le budget primitif à la Capa : Augmentation de 9% et ambitions


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Vendredi 19 Février 2016 à 19:05 | Modifié le Dimanche 21 Février 2016 - 14:30


La Communauté d’Agglomérations du Pays Ajaccien qui tenait son conseil jeudi soir a comme prévu adopté son budget primitif (principal et annexe). Le volume financier a été fixé à 121 millions d’euros dont plus de 36 millions d’euros de dépenses d’investissement. Cela représente une progression de 30.36% par rapport à l’exercice précédent. Il faut savoir que la préparation du budget 2016 s’est faite dans un contexte financier contraint. Pour permettre à la CAPA de jouer son rôle d’opérateur économique, le budget de cette année présente une évolution de 9%. Il est la traduction financière de la mise en œuvre du schéma d’aménagement et de développement économique qui constitue la feuille de route de la CAPA au service du développement du territoire


Avec le SADE, qui constitue un véritable levier de développement, plusieurs idées fortes sont mises en avant :
 
  • le projet de la zone d’activité de Mezzana constitue une priorité. Il doit montrer la capacité de la CAPA à mener des projets d’aménagements publics
 
  • Le logement : La CAPA doit se positionner comme chef de file par la mise en œuvre du plan partenarial de gestion des demandes de logement et d’information des demandeurs  
 
  • la valorisation des cours d’eau et des milieux aquatiques et la prévention des risques naturels
 
  • Le développement économique : mener des actions fortes dans le domaine de l’aménagement ; poursuivre et renforcer le travail de partenariat avec le tissu économique local ; La transformation de l’Office Municipal de Tourisme d’Ajaccio en Office intercommunal ; Le schéma directeur d’aménagement numérique au service du SADE ; La mise en œuvre du Contrat de ville ; la problématique des déchets. L’eau et l’assainissement sont une priorité également.
 
Un budget équilibré et à la hauteur
L’exercice budgétaire a été préparé dans un cadre prospectif permettant d’éclairer les choix débattus lors des orientations. Xavier Lacombe, vice-président délégué aux finances nous confiait à ce propos :
 
«Le budget, comme vous le constatez sur nos documents est à la hausse de 2,85% par rapport à l’année dernière, soit la somme de 54 792 485 euros pour l’année 2016. Nous avons ensuite les quatre autres budgets que sont les transports et l’environnement, des budgets annexes mais solidaires du budget général. Sur le budget principal, nous versons une subvention pour équilibrer les deux budgets des transports et de l’environnement. Les deux autres budgets sont l’eau et l’assainissement qui, eux, sont indépendants. Nous avons cette année une augmentation sur le budget des transports ce qui va permettre de mieux équilibrer et d’organiser notamment cette année dans le cadre de la nouvelle DSP (délégation de service public) qui se négociera en septembre prochain. »
 
De gros chantiers vous attendent ?
« La nouvelle mise en place du Plan de Déplacement Urbain qui est en cours d’élaboration. Les enquêtes sont en cours d’élaboration. En fonction de cela, nous allons réorganiser les transports avec de nouveaux modes, cela nous permettra de faire en sorte d’apporter une meilleure offre en fonction de la demande des besoins des administrés et contenir les coûts. Le budget reste dynamique puisque il y a notamment sur le budget environnement. Pour poursuivre, nous avons une augmentation de la participation au Syvadec de l’ordre de 500 000 euros et qui pourrait aller jusqu’à 700 000 euros, compte tenu des nouvelles dispositions et des difficultés rencontrées sur les déchets. Rappelons que la collecte relève de la compétence de la CAPA mais le traitement est compétence du Syvadec. Nous n’en avons pas encore terminé avec ce problème.
Pour ce qui est de l’eau et de l’assainissement, le budget reste aujourd’hui équilibré avec globalement de bons ratios mais surtout il faudra compter avec une évolution sur ces deux budgets aussi bien pour l’eau potable (évolution dans l’investissement) que pour l’assainissement, avec une très forte dynamique.
La communauté reste dans une bonne santé financière malgré les baisses de dotation, malgré les difficultés rencontrées. Nous restons dynamiques en termes d’investissement de manière très significative. On devra cette année appliquer une certaine rigueur, tout comme l’année prochaine pour pouvoir tenir la prospective qui a été fixée par notre institution avec la réalisation de la PPI (programmation pluriannuelle d’investissement) qui s’échelonne de 2015 à 2019. »
J.-F. V.




Dans la même rubrique :
< >

Corse | Entretiens | Elections | Institutions





Derniers tweets
Corse Net Infos : Mélanie Cantieri : Un tour de Corse au profit de la petite Lily https://t.co/JUL1FJDZmB https://t.co/aTSDCeBZTr
Dimanche 27 Mai - 19:05
Corse Net Infos : Ajaccio : Le Rotary récolte 15 000€ sur une vente aux enchères caritative d'œuvres d'art https://t.co/y9zvKom6is https://t.co/0MASFajK3q
Dimanche 27 Mai - 16:11
Corse Net Infos : L'Hommage de l'Ile-Rousse à François Vescovali https://t.co/AnlHhFD0sc https://t.co/P2oRGanesb
Dimanche 27 Mai - 15:45
Corse Net Infos : L'évêque de Corse au pèlerinage de Sainte Restitude à Calenzana https://t.co/LuN0wnw9D3
Dimanche 27 Mai - 15:22



Newsletter






Galerie