Corse Net Infos - Pure player corse

Le Conseil Municipal de Calvi arrête son PLU


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 13 Novembre 2018 à 19:12 | Modifié le Mercredi 21 Novembre 2018 - 01:15


Réuni lundi soir à l'Hôtel de ville, le Conseil Municipal de Calvi a arrêté son Plan Local d'Urbanisme à la majorité. Les trois membres de l'opposition ont voté contre. Ce PLU engagera la Ville de Calvi pour les 20 prochaines années.


Le Conseil Municipal de Calvi arrête son PLU

Ambiance studieuse lundi soir au Conseil Municipal de Calvi où, à l'ordre du jour était inscrit le projet du Plan Local d'Urbanisme, orientation majeure pour l'avenir de Calvi et ses habitants pour les vingts prochaines années.

Les principaux objectifs sont de :

Valoriser les ressources de la commune

Développer un tourisme durable

Développer une économie productive créatrice d’emplois et de richesses

Mettre le patrimoine de Calvi au cœur du projet de développement de la microrégion

Promouvoir des actions de rénovation énergétique et du bâti ancien

Réduire les inégalités sociales

Développer la démocratie participative et la mobilisation de tous les acteurs.

Rappelons que c'est en date du 26 mai 2015 que le Conseil Municipal de Calvi a prescrit l'élaboration d'un Plan Local d'Urbanisme.
 

Un PLU applicable dans un délai de six mois

«  Après bien des péripéties, nous arrivons dans la dernière ligne droite.

Une présentation globale du projet vous sera proposée dans un instant par le Cabinet Consultant Orma Architettura. Avant que nous puissions débattre et échanger sur les différentes thématiques de ce projet de PLU » précisait Jean-Louis Delpoux, adjoint au Maire délégué à l'urbanisme en charge avec son équipe et le Cabinet Orma Architettura de l'élaboration de ce PLU.

Puis de répondre à une question de Ghjulia Robichon, conseillère municipale d'opposition sur ce qui allait se passer après le vote sur l'arrêt de ce Plan Local d'Urbanisme :

«  Aujourd'hui, nous sommes là pour arrêter ce PLU. A partir de ce moment là, on transmet le document aux Personnes Publiques Associées (services de l'Etat, de la CDC, Chambres d'Agriculture, Chambres consulaires, les Mairies voisines...)

Tous ces gens là ont ensuite trois mois pour nous répondre. Si au bout de ces trois mois elles n'ont pas répondu, on considérera qu'elles sont favorables.

On va ensuite s'adresser au Tribunal Administratif qui va désigner un commissaire enquêteur.

Ce document du PLU sera dès demain à la disposition de tous ceux qui souhaitent le consulter.

Dans le même temps, après les réponses des PPA, il faudra que l'on fasse parvenir tous les avis des PPA au commissaire enquêteur qui devra prononcer son enquête publique et qu'il commence celle-ci qui va durer 1 mois (pour cette dernière, il y aura des publications dans les journées et autres supports afin que les gens puissent se déplacer et faire leurs observations.

Au terme de ce mois d'enquête publique, le commissaire enquêteur a un mois pour rédiger son rapport.

A l'issue, nous conseil municipal, nous allons prendre tous ces avis (ceux des PPA et du commissaire enquêteur) et nous verrons ce que nous prendrons en compte   de ces avis, ou pas. Enfin, nous bouclerons le document finale qui sera soumis à approbation du Conseil Municipal.

A l'issue, il sera transmis au contrôle de légalité et à partir de là, il sera applicable.

Après, bien évidemment on peut imaginer qu'il y aura des gens ou des associations qui feront des recours mais il restera tout de même applicable.

Clairement, ce Plan Local d'Urbanisme pourrait être opérationnel dans un délai de six mois ».
 

De nombreuses observations et  suggestions

Ange Santini , Premier Magistrat de la commune, apportait une autre précision :

«  Sous l'autorité de Jean-Louis Delpoux, que je veux remercier, et que remercierons encore plus volontiers dans six mois, avec ses collaborateurs Joëlle et Michel ainsi que le Cabinet d'étude présent ce soir et en relation quasi permanente avec les services de l'Etat, les Services de la Collectivité de Corse via l'Agence d'urbanisme, je voudrais préciser que ce n'est pas un projet qui s'est fait seul dans un coin  mais  qui a pris beaucoup d'années. Bon nombre de questions et de discussions ont déjà eu lieu et beaucoup d'écueils ont été franchis ».

Au cours de la présentation du bureau d'étude, plusieurs thèmes ont été abordés et ont donné lieu à de nombreuses interrogations mais aussi de suggestions, notamment de l'opposition, comme par exemple : la piste cyclable, des voies de désenclavement ou encore cette proposition de François-Xavier Acquaviva du Groupe Altimentru demandant à préserver une parcelle dans la citadelle pour réaliser un musée qui ne serait pas consacré à Christophe Colomb calvais mais plutôt sur le thème : « Voila pourquoi nous croyons à la naissance de Christophe Colomb à Calvi.

Ange Santini a apprécié cette proposition  qui devait-il ajouter " aurait aussi sa place dans  l'aménagement des salles de la Tour du Sel actuellement réhabilitée".



1400 personnes de plus à Calvi d'ici 20 ans !

En 2015, la commune comptait 4 942 logements : 2 114 résidences principales et 2 496 résidences secondaires et 332 logements vacants. La commune dispose de 505 logements de plus qu’en 2010 soit une augmentation de 11% . Se pose alors la question de la maîtrise du rythme de construction des résidences secondaires qui concurrencent les résidences principales.
Ces données rendent difficiles le maintien et l’implantation d’une population permanente (jeunes ménages, enfants voulant décohabiter, séparations des couples, personnes âgées).
D'ici 20 ans, on estime que la population aura augmenté de 1400 habitants.
Des chiffres qui n'ont pas fait l'unanimité dans les rangs de l'opposition.

Il a aussi été question de la cartographie du zonage, de la citadelle, de la pinède de Calvi et de l'entrée de Ville.
Au terme d'un débat passionnant, Ange Santini s'est félicité de la tenue de ce conseil, de sa richesse des échanges et des suggestions des uns et des autres, ajoutant qu'il souhaitait avoir plus de réunion de cette qualité, félicitant au passage le Groupe d'opposition.
Le projet de PLU était arrêté à la Majorité. L'opposition se prononçait contre.

 






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 21:24 Calinzana : A diu Tony

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie