Corse Net Infos - Pure player corse

La nouvelle plateforme économique du Pays ajaccien : Un superbe outil en attendant Grossetti


Rédigé par José Fanchi le Jeudi 18 Octobre 2018 à 17:18 | Modifié le Jeudi 18 Octobre 2018 - 17:39


Lorsqu’on fait le tour de cette nouvelle plateforme économique on se rend effectivement compte qu’il s’agit là d’un excellent outil dans un environnement original qui permet aux structures accueillies de travailler dans les meilleures conditions. L’initiative de la M3E est excellente car elle représente un bel exemple de partenariat public-privé


La nouvelle plateforme économique du Pays ajaccien : Un superbe outil en attendant Grossetti
Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, présidente de la M3E a bien fait les choses en choisissant cet espace de 1000 M² harmonieusement réparti entre les occupants permanents que sont la M3E, Acare, Inizia, BGE et Kiosk’ice qui bénéficient de services communs et des outils publics et financiers. La M3E conserve sa pépinière d’entreprises, ses occupants ponctuels, ses formations et ses programmes d’animation. Il faut savoir que la SPL-M3E compte aujourd’hui 80 partenaires qui ont signé la charte de la M3E :
« C’est une préfiguration de ce que sera la cité Grossetti qui devrait être fonctionnelle au premier trimestre 2020, à plus grande échelle. Nous donnons la preuve aujourd’hui, avec des actes concrets, de cet espace avec ses outils communs, que nous avons réalisé quelque chose de positif qui permet d’avancer dans les meilleures conditions. Cela nous permet de tester ce partenariat, de traiter les nombreuses demandes. Nous avons besoin de toucher le monte économique, qu’il s’agisse de  start-up ou entreprise en voie de développement. »


Icare, BGE, Inizia et les autres…
Les dirigeants des start-up ou d’entreprises qui partagent la plateforme économique se sont exprimés sur l’importance d’un tel espace de travail.
Icare Technologies, le créateur de la fameuse bague intelligente  - qui va remplacer les clés et autres moyens de paiement - participe fortement au développement économique de la région. La start-up a bénéficié d’une participation et d’un engagement des institutions publiques :
 « Notre parcours  remonte à 2015, date de notre entrée en incubation et c’est à partir de là que tout à commencé. Nous avons un vrai suivi, une véritable évolution avec différentes structures. Ce sont autant de choses qui nous ont permis de grandir. On est passé en novembre 2015, d’une incubation, on a créé Icare en Avril 2016, on a participé à un premier CES accompagnés par le groupe La Poste, réalisé les premiers levés de fonds successives, l’Union Européenne nous a soutenus, la CdC, Business-France, l’ADEC, la CAPA, la mairie d’Ajaccio, la M3E où on était en pépinière et aujourd’hui, on s’est quelque peu détaché, mais bien que n’étant plus en pépinière, on reste en lien avec la M3E sur le même plateau avec nos 25 salariés. C’est une réelle source d’opportunité et d’échanges avec les différents outils mis à notre disposition. »
BGE Corse qui permet au plus grand nombre d’imaginer la création d’entreprises, aide à trouver des potentiels là où certains n’y croient pas.  BGE aide à déclencher l’initiative, outiller, former, donner accès au financement, développer et permettre de réussir :
« Il s’agit du seul réseau à travailler et à accompagner très en amont pour révéler des talents, former et transmettre des compétences entrepreneuriales clés, permettre de tester son activité grâce à notre partenariat, mais aussi à intégrer l’enjeu du numérique à la fois dans nos outils et dans les projets que nous accompagnons et à mettre en réseau les entrepreneurs pour éviter leur isolement. »
Inizia, tout le monde connait cette structure qui aide à l’innovation et contribue à la création d’activité économique et d’emplois en Corse. Elle a été créée il y a 5 ans et est soutenue par la Collectivité de Corse, l’Etat, l’Union Européenne, l’Université de Corse, les communautés d’Ajaccio et Bastia et les Chambres Consulaires.
Kiosk’ice c’est bien sûr la machine à glaçons, un outil innovant qui est à la fois une machine et un distributeur automatique de glaçons. Michel Rossi, qui est à la base de ce concept, est un chef de service passionné, a eu l’idée de créer cette fabrique automatique qui distribue en continu.


Comme un Ecosystème…
Tous ces acteurs ont fait le choix de construire ensemble la dynamique qui est le cœur du projet de « Pôle Economique » porté par la CAPA. Les animations workshop proposées sur la plateforme répondent ainsi aux attentes des différents publics : Créateurs d’entreprises, cadres et dirigeants, demandeurs d’emplois et autres étudiants entrepreneurs. Tout cela contribue à créer un écosystème propice à la créativité et à l’échange.
J. F.
 




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 14:01 Michel Luccioni raconte la photographie de presse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie