Corse Net Infos - Pure player corse

La jeune styliste corse Vanessa Cangioni présente sa première collection


Alexandra Bischof le Vendredi 13 Août 2021 à 09:18

Originaire de Prupià, Vanessa Cangioni, 24 ans, est étudiante en mode à Paris. Il y a quelques mois, elle a lancé sa propre marque, VCangoni, et créé une première collection de robes qui a été présentée lors d’un défilé à Paris.

CNI a rencontré cette styliste de talent.



Le premier defilé
Le premier defilé
- Comment est née votre passion pour la mode ?
- L’école ne me plaisait pas, surtout le cursus général. Je voulais travailler dans la mode et je suis partie à l’âge de 16 ans à Nice, afin d’obtenir un bac pro en mode et couture. J’ai poursuivi avec une prépa en arts plastique. J’ai par la suite intégré l’école de mode Duperré à Paris où j’ai pu effectuer mon premier stage auprès d’une créatrice. J’ai vite su que ce que je voulais, c’était monter mon entreprise. J’ai poursuivi avec un stage chez Azzaro puis un travail dans une boutique au BHV. Tout s’est enchainé. Je me suis accrochée et aujourd’hui je me lance pleinement dans ce métier, avec ma première collection.

- Qu’est-ce qui vous a poussé à créer cette collection ?
- Un casting a été lancé cette année pour les jeunes créateurs par ISC Studio, organisé par Ghjulia Luciani où chaque candidat devait créer 8 pièces et choisir ses 8 mannequin pour effectuer un défilé sur Paris. J’ai voulu tenter ma chance. Durant le premier confinement je me suis dit : c’est le moment. Etant une passionnée d’art, j’aime raconter une histoire lorsque je crée, notamment en rapport à mes émotions, en partant de l’enfance… Je me suis isolée pour créer mon monde imaginaire, avec mon jardin secret. Je me suis inspirée de poupées horrifiques aussi que l’on voit dans certains films pour les rendre plus abordables. J’ai voulu, pour ma collection, créer une poupée en taille humaine, la rendre vivante. J’ai réfléchi longuement à tout cela, travaillé sur ma marque, mes robes et sur le lancement de cette collection. 

- L’aventure a donc débuté avec ce premier casting. Maintenant, vous continuez ?
- Oui, car même si je n’ai pas remporté le prix, cette expérience m’a permis de faire beaucoup de rencontres, de représenter ma marque, VCangioni, et de me jeter à l’eau. Depuis, j’ai mis en ligne les robes qui composent ma collection. J’ai des amies qui sont mes modèles qui portent mes créations que j’expose sur mon site internet ainsi que sur ma page Facebook. Aujourd’hui, je travaille avec la vente en ligne. 

- Vous puisez votre créativité dans un univers qui vous est propre. Qui sont vos inspirations ?
- Je m’inspire d’artistes comme Goya, Boltanski, mais surtout de beaucoup de films comme Shinning ou Virgin Suicide, qui est une œuvre marquante pour moi, je me suis concentrée sur les personnages et leur aspect fragile, leur beauté, leur pureté, comparable à celle des poupées. Je me nourris également de la culture, des mythes, des légendes d’Egypte, du Japon. Cette collection par exemple s’inspire beaucoup des contes des frères Grimm. Elle s’inspire aussi de la psychologie, car je lis beaucoup d’ouvrages à ce sujet, notamment sur le psychisme humain. 

- Quelles sont les particularités de ces robes ?
- Mes robes sont originales, puisqu’elles sont tirées de mes propres souvenirs d’enfances, émotions, rêves mais aussi d’éléments de ma vie, jusqu’à leurs noms. Anny a été nommée ainsi hommage à ma mère, une s’appelle Poppy pour la chanteuse, Lily pour mon amie d’enfance, ou bien Sissy Circus car j’ai voulu lier l’univers du cirque au mien…Elles sont également écologiques, fabriquées en France, les pièces sont sur-mesure avec une matière totalement naturelle car je pratique l’Upcycling : c’est-à-dire que je travaille à base de vêtements récupérées qui sont retravaillés derrière. C’est une façon de donner une deuxième vie à un habit, en utilisant un tissu naturel.

- Comment envisagez-vous votre métier à l’avenir ?
- Tout d’abord je vais m’occuper de ma marque et continuer de créer. Je pense évoluer sur du mixte, en créant une ligne pour hommes et aussi des bijoux. Pour l’instant, je n’ai pas d’autre défilé prévu mais je vais y travailler. J’aimerai beaucoup ouvrir une boutique en Corse d’ici quelques années, peut-être à Ajaccio, nous verrons bien ce que l’avenir nous réserve. Je vogue actuellement entre Paris et la Corse car je n’ai pas fini mes études. Je demeure ouverte à toute possibilité. Je serai capable de travailler avec d’autres créateurs, pour une collection commune ou bien un défilé si j’en ai l’opportunité ! Ce serait un plaisir !

 















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047