Corse Net Infos - Pure player corse

"La Der des Der", fait le plein au centre de documentation du collège Pascal Paoli d’Ile-Rousse


Rédigé par François Daumont le Samedi 24 Novembre 2018 à 13:00 | Modifié le Samedi 24 Novembre 2018 - 11:01


Dans le cadre des commémorations organisées pour le centenaire de l’Armistice de la grande guerre, le centre de documentation du collège Pascal Paoli de L’Ile-Rousse, propose depuis le 9 novembre dernier, une exposition guidée en langue corse et française intitulée : « 14-18, le temps de l’acier, du feu, de la boue et du sang ». Celle-ci d’une belle composition, a déjà concernée plus de 400 collégiens et incluait une multitude de thématiques : Les Corses et la grande guerre, guerre de mouvement, guerre de tranchées, fusillés pour l’exemple, le jazz envahit l’Europe ou bien, Georges Price, le soldat abattu à deux minutes de l’Armistice.


Composée d’une centaine de planches originales, réalisées avec soin par MM Florence et Laurent Bruna, respectivement documentaliste et professeur d’histoire-géographie en langue et culture corses, cette exposition, destinée prioritairement aux élèves des classes de 3ème mais ouverte aux autres niveaux scolaires, a été l’occasion d’accueillir récemment dans les murs du collège, et c’était une première, des élèves de terminale du bac professionnel restauration (BPR) du lycée polyvalent de Balagne voisin. Ces derniers accompagnés par Célia Codaccioni, professeur d’histoire-géographie et de français, avaient préalablement planché sur la thématique des américains dans la première guerre mondiale dans le cadre de leur scolarité.  

 

C’est donc, en présence de Jean-Marc Andreani, proviseur de l’établissement, que Laurent Bruna, s’est employé avec beaucoup d’enthousiasme et de conviction,  à présenter à des lycéens très attentifs, le fruit de son riche et captivant travail en grande partie personnel,  consacré notamment aux « fusillés pour l’exemple », dramatique page de l’histoire de ce terrible conflit, auquel la Corse rappelons-le,  a payé un très lourd tribu humain, social et économique.  Des faits que les nouvelles générations ne doivent certainement pas oublier.

 

Comme l’a expliqué Laurent Bruna : « Cette exposition se situe dans le prolongement d’un voyage à Paris effectué en 2014, qui nous a notamment conduit à découvrir l’exposition  intitulée « les fantômes de la république ». Puis l’enseignant de conclure : « je suis stupéfait depuis le début de l’exposition,  par l’attention qui a été portée par les élèves, et ce, quelque soit leur âge. Ce qui me conduit à penser que les nouvelles générations sont encore sensibles à cet indispensable travail de mémoire auquel j’espère avoir modestement apporté ma pierre ».

 

Comme cela a été annoncé, l’exposition va se poursuivre et devrait prochainement intéresser, les élèves des classes d’enseignement général et professionnel adapté (Egpa) et unité localisé pour l’inclusion scolaire (Ulis) du collège Pascal Paoli.






Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie