Corse Net Infos - Pure player corse

L'édito de Jacques Renucci : La ville idéale


Rédigé par Jacques RENUCCI le Mercredi 16 Mai 2018 à 10:23 | Modifié le Mercredi 16 Mai 2018 - 22:09


Rapport Marcon, rapport Borloo, loi Elan. Tous ces travaux vont dans le même sens : repenser la ville en fonction des réalités d'aujourd'hui et de demain


L'édito de Jacques Renucci  : La ville idéale
André Marcon, président honoraire des chambres de commerce et d'industrie de France, a été chargé par le gouvernement d'une mission prospective sur la revitalisation commerciale des villes petites et moyennes, avec une attention particulière portée au centre de ces communes.
   
200 exemples de sites et un rapport dense de 114 pages. Un dossier argumenté, clair et digeste, concocté de main de maître. C'est de famille. N'oublions pas que Régis, le frère restaurateur d'André, est crédité de trois étoiles au Michelin et lauréat du Bocuse d'Or...
   
Le parcours explicatif d'André Marcon l'a naturellement conduit en Corse, où il a échangé en réunions publiques. Même s'il n'était pas là pour distribuer bons ou mauvais points, le maire de Saint-Bonnet-le-Froid a décerné un chaleureux satisfecit aux cités insulaires, qui ont su prendre la mesure de la problématique. A des degrés divers les villes souffrent du même mal : leur centre, qui est leur cœur où s'imprime une identité, se vide, dépérit, les commerces ferment ou émigrent en périphérie avec les services, la population suit vers des extérieurs offrant plus de commodités, et c'est ainsi que l'ensemble urbain perd sa cohérence et son âme.
   
Marcon insiste sur les villes qui ont un centre, c'est à dire une organisation en toile d'araignée, avec un noyau piéton et la circulation autour en cercles concentriques. Mais Ajaccio et Bastia, cités littorales, n'ont pas ces structures. Où se situe le centre d'une ville portuaire ? Il faut parfois chercher... Cela se ressent dans l'attitude des vacanciers, qui considèrent souvent nos capitales comme des zones de transit qu'ils quittent vers des lieux prétendument plus touristiques sans en avoir mesuré les attraits.
   

 
 

« Rajeunir » la ville
André Marcon a beau avoir l'esprit CCI, il sait que les commerçants, même si c'est à travers eux que passe une bonne partie du flux économique, ne détiennent pas  seuls toutes les clefs du problème. Les élus locaux – et au-delà ceux de toute la communauté d'agglomération -, les acteurs culturels, les associations, les entreprises, tous doivent se concerter et tirer dans le même sens : celui de repenser l'occupation du domaine public. Les villes, depuis des décennies, ont été envisagées à l'envers, au nom de la « praticité », pour emprunter au vocabulaire technocratique : on installe plus loin en raison de la commodité immédiate, celle qui est liée au stationnement difficile. C'est ainsi que l'on dévitalise le lieu. Celui-ci doit renaître selon d'autres concepts, qui tiennent compte entre autres des contraintes climatiques, de la lutte contre la pollution et des avancées technologiques.
 

Et maintenant ? Politiques et spécialistes auront la charge non pas de chercher la ville idéale, mais de définir la ville du moindre mal ou du mieux possible pour demain. La ville d'un vivre-ensemble harmonieux où chacun se sent à sa place et heureux d'appartenir à une communauté qui fait de la diversité une force à la fois sociale et économique.
 

Les outils de réflexion ne manquent pas. Outre le rapport Marcon, ils auront à leur disposition le rapport Borloo, prélude à un « plan de stabilisation » des banlieues ; la loi Elan (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) consacrée à l'urbanisme et qui sera débattue en juin, avec une réforme en profondeur du secteur des HLM et un engagement fort sur la mixité sociale. Et cela sans oublier, comme texte butoir, l'Agenda Urbain inscrit il y a deux ans par l'Europe dans le pacte d'Amsterdam... Ça va bouger, espérons que ce sera dans le bon sens. Aux nouveaux modes de vie doivent répondre de nouveaux cadres. Comme l'écrit Jacques Attali : « La ville est le seul être vivant capable de rajeunir vraiment ».





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie