Corse Net Infos - Pure player corse

L'économie Sociale et Solidaire sur les bancs des écoles d'Ajaccio


Rédigé par Laurina Padovani le Lundi 1 Avril 2019 à 19:47

Il n’est jamais trop tôt pour être initié à l’Economie Sociale et Solidaire. Tout au long de la semaine, une centaine d’élèves des écoles ajacciennes participent à de nombreuses animations mises en place par la CRESS, l’OCCE de Corse-du-Sud et l’ESPER. Ce lundi après-midi, la classe de CM1 de l’école Forcioli-Conti a découvert le fonctionnement d’une économie qui fait partie de leur quotidien.




©Michel Luccioni
©Michel Luccioni
''- Chacun de nous est égal. Ce n’est pas parce qu’on ‘’a’’ qu’on décide ce qu’on doit faire.
- Ce n’est pas ‘’avoir’’ qui est compte. C’est ‘’être’’ qui importe
.''
L’ intervention philosophique de Sandrine Kervella, l’institutrice de la classe de CM1 de l’école Forcioli-Conti, laisse songeur son jeune élève et le sourire de l’enfant laisse supposer qu’il vient de comprendre quelque chose d’important sur le monde qui l’entoure. 
Et la compréhension de son environnement est une des missions de cette semaine de l’économie sociale et solidaire (ESS)  : faire prendre conscience aux enfants l’importance d'une économie qui place l'humain avant le profit.

Cet événement, qui remplace depuis 4 ans la semaine de la coopération à l’école, est  organisé conjointement par l’Esper, la CRESS  et l’OCCE. Des manifestations sont organisées sur tout le territoire français. Pour l’intervention de ce lundi après-midi, l’OCCE a fait appel à un partenaire adhérent de la CRESS afin de présenter son activité et ses spécificités. Julie Paganelli, chargée de mission du CRESS, fait découvrir aux enfants la recyclerie Iniziativa. Elle explique comment les salariés de l’association récupèrent l’électroménager non utilisés et le revende à bas coût. Au-delà de l’aspect écologique de cette activité, l'utilité de cette association est la réinsertion. Ses salariés sont pour la plupart des chômeurs de longue durée qui ont l’opportunité de retrouver un travail. Une occasion de parler aussi des choix et du droit de vote.
 
‘’ Dans le fonctionnement ESS, une personne équivaut à une voix, explique Martin Wenz, animateur départemental pédagogique de l’OCCE. Le mot démocratie a été évoqué. Il est important de leur apprendre que tous les choix peuvent être expérimentés. Ainsi, ils pourront faire des choix de citoyens plus tard et ainsi lutter contre toute forme de pensée unique.’’
 

Prendre conscience de l’ESS

Associations, mutuelles, fondations, Scop… L’ESS est partout et elle touche tous les secteurs. 

''-Connaissez-vous une association qui s’occupe des personnes âgées à domicile,
 demande Julie Paganelli 
-oui ! Madame ma grand-mère a une infirmière qui vient à la maison.
-Oui. Il y a l’infirmière et également une aide-soignante. Elle va faire les courses, faire à manger, faire sa toilette. C’est ce qu’on appelle un service, de l'entraide et de la coopération. Tous les projets de biens et de services que l’on retrouve dans les associations, coopérative et mutuelle, mettent l’homme au centre de l'activité.''

 

Des jeux et du sport pour participer à l’ESS

Après la théorie, la pratique. Et quoi de mieux que le jeu pour apprendre?
Mais ici, pas de gagnant ni de perdants. Tout le monde gagne ou perd, une vraie coopération. L’un d’eux, le jeu de l’oie AMAP  (association pour le maintien d’une agriculture de proximité) permet aux élèves de se faire une idée du fonctionnement du circuit court. Des jeux artisanaux créés par l’OCC de Corse-du-Sud remarqués par la Coordination des CRESS qui les réutilise partout en France.
 
 ‘’L’économie Solidaire n’est pas un thème abordé en classe, explique Sandrine Kervella, institutrice. On parle beaucoup de l’importance du tri et ils y sont très sensibles. Mais l’économie solidaire non. Pourtant, on sent qu’ils connaissent le vocabulaire. Les enfants vivent l’ESS avec la coopérative scolaire, une microsociété affiliée à l’OCCE. Ils savent que l’argent récolté par cette coopérative permet d’organiser des sorties. C’est bien de théoriser. Cela permet de clarifier et de mettre des mots justes sur ce fonctionnement. ‘'

En mai prochain, les élèves de l’école Forcioli-Conti mais aussi plus de 1 500 autres petits ajacciens, feront pleinement partie de l’économie sociale et solidaire. Ils prendront le départ de la course contre la faim organisée par l’association du même nom qui utilisera cette année l’argent récolté pour aider des familles tchadiennes.
 





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Juillet 2019 - 19:35 Sorru in Musica : académique sans l'être

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude