Corse Net Infos - Pure player corse

L’Italie convoite les produits corses


Rédigé par le Lundi 24 Octobre 2016 à 18:13 | Modifié le Lundi 24 Octobre 2016 - 23:46


Après les Allemands en septembre dernier, c’est au tour des Italiens de venir à la rencontre des entreprises de l’île de beauté dans le cadre du programme Cors’Export de l’ADEC.
Ce lundi, dix sept producteurs locaux ont installé leurs stands dans les salons de l’hôtel « Chez Walter » à Lucciana, sous l’oeil de représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bastia et de la Haute-Corse qui accompagne ces entreprises dans leur développement à l’export.


Le Domaine Mavella à la conquête de l'Italie
Le Domaine Mavella à la conquête de l'Italie

Mettre en avant la production locale au travers de rencontres avec des acheteurs internationaux, c’est l’objectif des workshop organisés par la CCI de Haute-Corse. Aujourd’hui, ce sont 17 acteurs des produits de l’épicerie fine, des vins et des spiritueux de la région qui se sont réunis face à trois acheteurs italiens, recrutés selon un ciblage de la CCI2B et qui souhaitent référencer certains produits corses dans leur pays. Un projet qui n’est pas une première. Avant les Italiens, ce sont les Scandinaves, les Autrichiens et les Allemands qui sont venus à la rencontre de nos producteurs insulaires.


Car derrière cet évènement, il existe une vraie volonté politique de développement à l’international comme en attestent les formations en anglais « présentielles et en e-Learning » proposées par la Chambre aux acteurs locaux « Nous mettons à disposition des traducteurs à chaque évènement mais pour les négociations post-workshop, les entreprises corses n’ont souvent pas un anglais adapté aux échanges commerciaux » constate Nicole Spinosi, chargée de direction des entreprises et des territoires de la CCI2B. Grâce a ces rencontres, c’est un marché supplémentaire qui s’offre aux producteurs insulaires
« On répond à une demande de la population internationale qui souhaite manger des produits de qualité ». Mais c’est également une mise en relation entre les entreprises locales « Il y a toujours une information à aller chercher chez le voisin. Cette coopération est créatrice d’une vraie émulation entre producteurs insulaires » explique Adrien Angeli du Domaine Mavela. 


Ce "worshop Italie" vient conclure la partie "agroalimentaire" du plan Export 2016. Tout au long de l'année, ce sont plus de 30 acheteurs internationaux qui ont pu rencontrer 40 entreprises locales. Et des retombées concrètes ont émané de ces échanges commerciaux. L'étranger représente aujourd'hui 1% du marché corse "Nos produits sont les meilleurs mais il faut les faire connaitre " explique Philippe Vincensini, qui exerce en agriculture biologique, l'activité de castanéiculteur.
Un prochain évènement consacré aux cosmétiques conclura cette année 2016. Espérons qu'il saura conquérir, comme ses prédécesseurs, le coeur d'une clientèle étrangère désirant ramener un peu de la Corse dans ses bagages. 




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 21:17 Orages : La décrue s'amorce en Casinca

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie