Corse Net Infos - Pure player corse

L'Assemblée de Corse demande une meilleure prise en charge des déplacements médicaux sur le continent


le Vendredi 26 Octobre 2018 à 10:13 | Modifié le Vendredi 26 Octobre 2018 - 23:25


Ce jeudi, l’Assemblée de Corse a adopté à l’unanimité une motion de la Commission Santé qui reprend les propositions du Conseil Economique Social et Culturel pour améliorer la prise en charge des déplacements médicaux sur le continent.


Laetitia Cucchi, Presidente d'INSEME. Photo Michel Luccioni
Laetitia Cucchi, Presidente d'INSEME. Photo Michel Luccioni

Ce jeudi l’Assemblée Corse a adopté officiellement une motion de la Commission Santé pour améliorer la prise en charge des déplacements médicaux sur le continent.

 

Suite aux travaux menés en partenariat avec tous les acteurs concernés par cette problématique (ARS, CPAM 2A et 2B, MSA, Mutuelles, Associations etc…) la Commission Ad Hoc du CESEC, (Conseil Economique Social et Culturel) présidée par Laetitia Cucchi, a élaboré un rapport de 40 pages dressant un constat inédit et très précis de la situation ainsi que dix propositions innovantes. Remis aux présidents Simeoni et Talamoni ainsi qu’à la ministre Jacqueline Gourault lors de son dernier déplacement en Corse, le rapport a également été présenté de façon détaillée à la Commission Santé de l’Assemblée Corse. L’ensemble des groupes politiques qui la composent ont souhaité proposer à l’Assemblée d’adopter officiellement ces propositions. C’est qui a été fait hier.

 

« C’est une grande avancée ! - affirme Laetitia Cecchi - Il est vrai que la qualité du travail très important fourni par les membres du CESEC cet été avait été largement saluée. Les constats que nous avons dressés ont été partagés par les différents acteurs et nos 10 propositions apparaissent comme légitimes et responsables aux yeux de tous. Pour autant il ne s’agissait à ce stade que de propositions de la société civile. Par ce vote les élus les ont faites leurs. C’est désormais l’Assemblée de Corse qui s’empare de cet enjeu de société majeur et qui mandate le Conseil Exécutif pour agir ».

 

Désormais des avancées concrètes pourront intervenir dans le cadre des compétences de la Collectivité de Corse puisque elle s’engage à mettre en place les propositions du CESEC via sa politique régionale de transports comme les places prioritaires pour les malades et leurs accompagnateurs, les salles d’attente dédiées aux malades dans tous les ports et aéroports desservis dans le cadre de la continuité territoriale (à l’image de l’expérience très réussie de l’Aria Serena à Marseille) et aussi des mesures d’embarquement prioritaires et d’accompagnement spécifique.

 

En outre, et c’est un point primordial, la Collectivité de Corse s’est engagée à demander officiellement au gouvernement l’adaptation du Code de la Sécurité Sociale pour adapter la procédure d’entente préalable, obtenir la prise en charge du 2ème accompagnateur d’un mineur ainsi que obtenir la prise en charge de l’hébergement pour les malades en ALD.

 

Les députés insulaires se sont engagés à relayer ces demandes au niveau national. D’ailleurs un travail a déjà été entrepris en ce sens via des propositions d’amendement du Projet de Loi de finances et une sensibilisation de la Ministre de la Santé.

 

« Notre combat est long et difficile… cela fera 10 ans l’an prochain qu’INSEME se bat aux côtés de malades. - Ajoute la Présidente d’INSEME - Mais il est juste. C’est la raison pour laquelle nous sommes déterminés à le faire aboutir. C’est une grande satisfaction de voir qu’après le CESEC ce sont désormais les élus qui s’en emparent de façon unanime et consensuelle. »




Corse | Entretiens | Elections | Institutions