Corse Net Infos - Pure player corse


Jean Zuccarelli veut débattre sur la mise en œuvre du plan de déconfinement à Bastia


C.-V. M le Samedi 2 Mai 2020 à 15:31

Jean Zuccarelli et le groupe radical du conseil municipal de Bastia donnent leur point de vue dans un communiqué sur la déclinaison régionale et municipale du déconfinement.



Jean Zuccarelli veut débattre sur la mise en œuvre du plan de déconfinement à Bastia
Le communiqué
Le premier ministre a présenté ce mardi à la représentation nationale la stratégie de déconfinement du gouvernement. Celle-ci se veut progressive, échelonnée par étapes, conditionnée à l’amélioration de la situation sanitaire du pays, et adaptée selon les territoires. Elle affiche la volonté de combattre l’épidémie et éviter une deuxième vague, tout en créant les conditions d’un retour à la vie normale et un redémarrage de l’économie. Si nous pouvons reconnaitre à ce plan un caractère pragmatique notamment dans la volonté d’associer les élus locaux à sa mise en œuvre, et s’agissant de la Corse de prendre en compte sa spécificité, il appelle de notre part les commentaires, réserves, demandes de précision et propositions suivantes à définir en concertation avec les différents acteurs concernés, qui seront affinées et complétées à mesure que nous connaitrons la cartographie des départements définitivement arrêtée le 7 mai, que le débat prévu à l’Assemblée de Corse (AdC) sur la déclinaison régionale qui relève des compétences de la CdC se sera tenu, et que la démocratie locale sera activée, comme il se doit, aux échelons communaux et communautaires.
 


La réouverture progressive des écoles puis des collèges répond à un objectif d’égalité d’accès à l’enseignement, et de lutte contre le décrochage scolaire, mais aussi de socialisation et d’équilibre psychologique. Pour autant cet objectif ne peut être envisagé qu’avec une extrême prudence et à la condition de garantir la sécurité des enfants, enseignants et personnels municipaux et territoriaux concernés.


En matière de masques, l’Etat dans ce domaine comme dans les autres devra tenir ses engagements. Chacun doit pouvoir disposer gratuitement du nombre de masques suffisants. La distribution d’une dotation minimale doit être clairement annoncée et garantie. Au-delà les prix des différentes qualités de masque doivent être régulés comme ils l’ont été antérieurement pour les gels.  


Nous avons déjà souligné combien la crise mettait en lumière l’exigence de solidarité pour la traverser et imaginer « le monde d’après ». La solidarité s’est exprimée au plan sanitaire comme dans notre protection sociale par l’intermédiaire notamment du chômage partiel. A ce jour prévu jusqu’au 1er juin le gouvernement doit envisager de prolonger le dispositif en place et aménager celui du chômage afin d’atténuer les conséquences déjà observées de son augmentation.


Nos collectivités doivent s’interroger sur la manière de venir en aide aux populations les plus démunies. Notre proposition d’instauration d’un minimum garanti doit trouver ici un début de concrétisation. De manière immédiate le surcoût de la prise des repas à la maison pour les élèves du primaire et secondaire aujourd’hui privés de demi-pension doit donner lieu à compensation sous la forme de chèques repas. 
 


L’insularité et l’importance du secteur touristique dans l’activité régionale suppose notamment que des mesures spécifiques concernant les transports maritimes et aériens et la réouverture des Cafés, Hôtels, Restaurants (CHR) trouvent des réponses adaptées afin que par la maîtrise de la fréquentation touristique notre sécurité sanitaire soit assurée et les conséquences d’une saison qui s’annonce déjà catastrophique soit atténuées. Une modélisation et étude prospective doit être conduite sur l’impact économique global afin d’adapter au mieux les mesures visant à compenser ce choc sans précédent. (relance de l’investissements publics, soutien à la production locale, fiscalité et charges..) et assurer la survie de nos entreprises. Les aides directes et Prêts Garantis par l’Etat (PGE) doivent trouver dans des dispositifs simples un prolongement aux échelons régionaux, communautaires et municipaux.


Je renouvelle donc ma demande formulée dès le début du confinement auprès du maire d’organiser un conseil municipal selon les modalités retenues à l’AdC ou à défaut une conférence élargie des présidents de groupe afin de partager les préoccupations de nos concitoyens, débattre de la mise en œuvre du plan de déconfinement et des initiatives nouvelles qu’il convient de prendre dans les prochaines semaines.
Quelles modalités d’accueil dans nos établissements scolaires ?, combien et comment seront distribués les masques dès avant le 11 mai ?, quelles mesures en terme d’aide sociale ?, quels accompagnements pour nos commerçants artisans ?.., autant de questions qui n’ont, à ce jour, reçu que des réponses parcellaires et que nous demandons au maire de Bastia de mettre en discussion.   

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047