Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Louis Fiamenghi, "dans le secret de l'action"


Rédigé par le Jeudi 3 Mars 2016 à 23:30 | Modifié le Samedi 5 Mars 2016 - 01:40


Né à Sari d’Orcino en Corse-du-Sud, ancien membre de la BRB, de la BRI, ancien chef du Raid et du SPHP (le Servicede protection des hautes personnalités), préfet, Jean-Louis Fiamenghi publie ses mémoires dans lesquels il revient sur un certain nombre d’affaires qu’il a eu à traiter comme l’interpellation de Jacques Mesrine ou encore les mois de traque de Yvan Colonna, en Corse. Tout au long de son ouvrage, Jean-Louis Fiamenghi évoque à de nombreuses reprises cette île qu’il affectionne particulièrement et où il s’est beaucoup rendu au cours de sa carrière.


Jean-Louis Fiamenghi fait partie de ces derniers grands flics qui ont jalonné l’histoire de la police. De jeune enquêteur au début des années 1970 au grade de préfet, son parcours est un modèle de réussite. « Fiam » c’est d’abord l’homme des unités d’intervention (BRB, BRI, GIPN, RAID) et des interpellations à risque. Il a connu les grandes heures de l’Antigang du commissaire Broussard et fut l’un des principaux acteurs de l’interpellation de Jacques Mesrine. Il révèle, pour la première fois, son rôle capital, porte de Clignancourt : il est l’un des cinq hommes qui se trouvaient dans le fameux camion bâché. Ce camion et ces policiers que personne n’a jamais pu identifier…


« Fiam » est aussi le spécialiste des opérations spéciales au sein de la SORS, une unité des RG, chargée de lutter contre les groupes séparatistes basques, bretons, corses et islamistes. Dans cet ouvrage, il raconte comment il a participé à la neutralisation du groupe Beghal proche des auteurs des attentats de janvier 2015.
Il livre aussi pour la première fois son témoignage sur l’arrestation d’Yvan Colonna dont il fut l’un des principaux acteurs. Nommé chef du Raid, la prestigieuse unité d’intervention de la police nationale, puis patron du SPHP, le Service de protection des hautes personnalités et enfin préfet - il règlera définitivement la violence des hooligans du PSG -  Jean-Louis Fiamenghi nous plonge véritablement dans les coulisses de ces unités d’élite, celles qui sont toujours en première ligne lorsque le terrorisme frappe.
Le témoignage rare d’un homme au coeur de l’action.
---
Mareuil éditions 46 rue Raffet – 75016 Paris – louis.demareuil@yahoo.fr


Extrait : "Yvan Colonna est debout derrière un portail"

« Christian Lambert et moi même arrivons avec des renforts à Solenzara, le 3 juillet. [… ] Histoire de brouiller les pistes, nous avons atterri à Solenzara et loué des véhicules à Bastia, loin d’Ajaccio et surtout loin de Propriano. Le gros du Raid est déjà à Aspretto et une trentaine d’hommes a rejoint le dispositif mis en place autour de la bergerie, enfouis dans le maquis comme ils savent le faire depuis maintenant des mois. 
Ce même jour, Yvan Colonna est à nouveau aperçu près de la barrière de la bergerie. […] Yvan Colonna est debout derrière un portail, torse nu, à deux pas de la bergerie où il a installé sa planque, en haut du mont Barbatu, avec vue panoramique sur le golfe Propriano et le massif du Valinco. Il regarde droit devant lui, droit vers l’objectif. C’est troublant. On jurerait qu’il a repéré l’objectif. Ce qui n’est pas le cas … »





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 18:43 Antoine Alessandri fait revivre"Les Chênes Verts"

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine