Corse Net Infos - Pure player corse

Jacques Casamarta (A Corsica in cumunu) : "Nous ne sommes pas dans le renoncement"


Rédigé par Vincent Marcelli le Dimanche 3 Décembre 2017 à 23:18 | Modifié le Lundi 4 Décembre 2017 - 06:40


L'analyse de Jacques Casamarta de la liste La Corse en commun, A Corsica in cumunu. Il explique que les Insoumis n'ont pas joué le jeu, la gauche a déçu, qu'il est urgent de remobiliser les acteurs et annonce qu'il n'y aura pas de fusion de listes pour le 2nd tour.


Jacques Casamarta (A Corsica in cumunu) : "Nous ne sommes pas dans le renoncement"








« Nous n’avons pas obtenu le résultat que nous espérions. Ceci étant, nous ne sommes pas dans le renoncement. Nous souhaitions obtenir entre 7 et 8%, nous n’y sommes pas parvenus. Mais la campagne n’a pas joué en notre faveur notamment à travers les propos de Jean-Luc Mélenchon à notre égard. Ainsi, une partie de l’électorat du PC et aussi de France insoumise ne s’est guère retrouvée dans notre démarche.
Ceci étant, le résultat n’est pas si mauvais. En 2015, Dominique Bucchini avait réalisé 5,5%, on est à 5,6%. Il y a une forme de stabilité dans cet électorat de gauche même si de nombreux électeurs de gauche se sont reportés sur les nationalistes, à droite ou vers la liste conduite par Jean-Charles Orsucci. La gauche a déçu mais elle ne pratique plus une politique de gauche, il est normal que les gens se détournent d’elle. Et il faut bien reconnaître, par ailleurs, que cette gauche a manqué quelques rendez-vous et elle est actuellement sur le déclin, il faut en prendre acte.
L’abstention a également beaucoup influé sur le scrutin. Un électeur sur deux n’a pas voté il faut aussi en tenir compte. C’est un grave problème. Nous allons retourner vers la rue pour mobiliser nos militants. On ne se rassemblera pas avec la gauche d’Emmanuel Macron et ses représentants locaux. Quant aux nationalistes, ils occupent une place que je qualifierais de « privilégiée » au niveau médiatique. C’est cet ensemble de chose qui conduit à la situation où nous sommes aujourd’hui. Il n’y aura donc pas d’alliance avec qui que ce soit au second tour. »




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 20:51 Rugby : Pari réussi pour le RC Ajaccio

Corse | Entretiens | Elections | Institutions