Corse Net Infos - Pure player corse



Hôpital de Bastia : Michel Castellani interpelle, une nouvelle fois, le ministre sur le projet de restructuration


Nicole Mari le Mardi 6 Décembre 2022 à 19:30

Quelles mesures d'accompagnement, l'État est-il prêt à octroyer au projet de refondation du centre hospitalier de Bastia ? C’est la question posée par le député de la 1re circonscription de Haute-Corse, Michel Castellani, mardi matin, à l’Assemblée nationale. Le député nationaliste a, encore une fois, interpellé le gouvernement sur la nécessaire restructuration de l’hôpital de Bastia et l’urgence d’avancer. Il demande la publication des conclusions de l’expertise, réalisée depuis plus d’un an, par le Conseil national d'investissements en santé. La ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités a annoncé leur publication avant fin mars 2023.



Michel Castellani, député nationaliste de la 1ère circonscription de Haute-Corse, membre du groupe parlementaire LIOT. Photo CNI.
Michel Castellani, député nationaliste de la 1ère circonscription de Haute-Corse, membre du groupe parlementaire LIOT. Photo CNI.
« Je voudrais, une nouvelle fois, attirer votre attention sur la question relative au projet de Refondation du centre hospitalier de Bastia. Cet établissement couvre les besoins hospitaliers de 60 % de la population de la Corse et d'environ 600 000 personnes durant la période estivale ». C’est avec un acharnement tenace que le député de la 1re circonscription de Haute-Corse, Michel Castellani, revient interpeller « pour la 10e fois » le gouvernement sur la situation de l’hôpital de Bastia dans le cadre d’une question orale, mardi matin, à l’Assemblée nationale. Il rappelle qu’en 2018, « un diagnostic architectural a mis en évidence la saturation du site, sa non-sécurisation, l’insuffisance des espaces médicaux et paramédicaux, le manque de surface pour les activités d’urgence, la vétusté de plusieurs services logistiques ou encore la difficulté d’atteindre le nombre standard de lits par unité d’hospitalisation. Le verdict est clair. Cet hôpital ne tient que par les sacrifices continus et permanents des personnels auxquels je veux rendre hommage ». S’il convient que « des avancées ont été obtenues lors de la précédente mandature », notamment des investissements d’urgence de l’ARS (Agence régionale de santé) pour tenter d’atténuer l’obsolescence de la structure, « elles restent malheureusement insuffisantes ». Ayant obtenu du gouvernement, également, la nomination d’experts dans le cadre du Conseil national d'investissements en santé, le député nationaliste, membre du groupe parlementaire LIOT, demande à connaître les conclusions rendues par les experts qui sont venus, il y a déjà plus d’un an à Bastia : « Je vous ai envoyé un courrier dans ce sens qui, pour l’instant, n’a pas reçu de réponse ».

En attente de l’expertise
La ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, Geneviève Darrieussecq, n’a rien à dire sur le sujet. Elle se contente de réaffirmer que « l’accès aux soins pour une meilleure prise en charge des patients est une priorité du gouvernement et du ministre de la Santé qui a ainsi engagé, depuis plusieurs années, une dynamique d’investissements au sein des établissements de santé situés en Corse et qui a été renforcée dans le cadre du Ségur de la Santé ». Et de lister les investissements déjà consentis : « la Corse a bénéficié de plus de 150 millions d’euros ». Des aides, précise-t-elle, qui ont pour but de servir « à la restauration des capacités financières des établissements les plus endettés, de relancer les investissements en santé, de moderniser les établissements, de développer l’offre de soins et d’améliorer la prise en charge des personnes âgées ». Tout en qualifiant de « projet complexe, comportant de multiples enjeux », la modernisation du centre hospitalier de Bastia, elle déclare qu’il a « bien été identifié comme prioritaire par l’ARS et les instances nationales ». Elle annonce, enfin, que les travaux de ce fameux Conseil scientifique de l’investissement en santé sont en cours de finalisation et que « les conclusions sont attendues au plus tard pour la fin du premier trimestre 2023. Dès qu’elles seront rendues, celles-ci seront, bien entendu, transmises à l’établissement par l’ARS et bien sûr, vous en serez informé ».


Une question prioritaire
La réponse ne satisfait pas le député bastiais qui appelle la ministre à « prendre conscience de l’obsolescence de cet hôpital de Bastia. Nous ne sommes pas ici par coquetterie, mais parce que nous sommes face à un problème réel. Les conditions de travail sont désastreuses. Les conditions d’accession aux soins des malades sont loin d’être satisfaisantes ». Michel Castellani prévient : « Je vous solliciterai autant que de besoin sur cette question parce qu’elle est objectivement importante et prioritaire pour la santé des Corses et de ceux qui visitent la Corse ».
 
N.M.














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022