Corse Net Infos - Pure player corse

Handball N1M : Une victoire au mental pour le GFCA ! (26-25)


Rédigé par Marcu-Antone COSTA le Dimanche 24 Avril 2016 à 20:54 | Modifié le Dimanche 24 Avril 2016 - 22:49


Les diables rouges se sont retrouvés dans leur salle préférée du Rossini ce samedi 23 avril pour affronter la brillante équipe de Grenoble dans le cadre de la dix-neuvième journée de National 1, qui, comme toutes les prochaines rencontres à venir, était cruciale pour le maintien du GFCA en National 1 cette saison.


Gilles Franceschini et ses protégés auraient pu espérer un autre adversaire pour un match avec un enjeu pareil. Une défaite à domicile aurait diminué sévèrement les chances du GFCA de se maintenir cette saison en National 1. Bien qu'annoncée comme difficile, les rouges et bleus ont su puiser dans leurs réserves pour venir à bout d'une solide équipe de Grenoble.

D'entrée de jeu, les rouges et bleus rentraient dans le match de la meilleure des manières en inscrivant pas moins de six buts (6-0), notamment inscrits par Igor Choseliov et Tony BrunettiI. Les Grenoblois n'avaient pas d'autre choix que de subir et une certaine tension se faisait sentir sur le terrain, à tel point que l'arbitre du match s'en donnait à cœur joie pour distribuer les deux minutes de pénalité (3 pour le GFCA en moins de quatre minutes, et une pénalité de deux minutes pour Grenoble). Les esprits un peu calmés, les hommes d'Aziz Benkhala rentraient peu à peu dans le match et réduisaient l'écart peu avant la pause (13-9).

Au retour de la pause, Grenoble entamait correctement les trente minutes restantes aidé par leur pivot Nemanja Nesovanovic mais le collectif insulaire poussé par la réussite d'Eric Rochez-Luiz, Quentin Erard et Igor Chiselov relançait la machine et reprenait une certaine avance en moins de dix minutes (17-13). 

Les quinze dernières minutes allaient être d'un tout autre style. Revenus à 2 buts d'écart (18-16), Grenoble donnait du fil à retordre aux Ajacciens et mettait les nerfs de Gilles Franceschini à rude épreuve pour cette fin de match. Malgré quelques bonnes attaques réussies par Tony Brunetti et Abdelatif Frik, Walid Bensembra auteur de 4 buts successifs n'allait pas laisser respirer la défense insulaire. Jean-Michel Raffini répondait de la plus belle des façons en inscrivant deux buts permettant de reprendre une certaine avance à cinq minutes de la fin, mais les Grenoblois poursuivaient leurs assauts et égalisaient à moins d'une minute de la fin (25-25). Une erreur de Grenoble allait toutefois donner la possibilité à Tony Brunetti de s'offrir un magnifique contre lui permettant d'inscrire le dernier but du match offrant ainsi la victoire aux rouges et bleus à bout de souffle (26-25).

"Ils me rendent fou !" (Gilles Franceschini)
Après être passé par tous les sentiments possibles, le technicien insulaire nous a donné ses impressions sur la prestation de ses joueurs sur ce match, au combien important pour le maintien.

"On a fait un très bon match de bout en bout, même si on a eu un peu de mal à la fin, on a su trouver les ressources pour rebondir. La pression qu'on leur a mis tout au long du match a payé, encore plus face à l'une des meilleures équipes du championnat. On a encore quelques choses à revoir en attaque, on va essayer d'aller au bout à Saint-Raphaël dans les mêmes conditions et on va essayer de gratter lds points sur les derniers matchs à venir !"

Prochain rendez-vous le samedi 30 avril face à Saint-Raphaël, concurrent direct pour le maintien.




Dans la même rubrique :
< >

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports