Corse Net Infos - Pure player corse

Handball N1M : Le GFCA accroché par Saint-Raphaël


Rédigé par Marcu-Antone COSTA le Samedi 12 Décembre 2015 à 21:08 | Modifié le Samedi 12 Décembre 2015 - 23:47


Le GFCA affrontait ce samedi devant son public du Palatinu, l'équipe varoise de Saint-Raphaël. Les deux équipes se sont séparées sur un score de parité au terme d'une rencontre très engagée sur le terrain (27-27).


De retour d'une défaite à Grenoble lors de la précédente journée, le GFCA devait impérativement ne pas subir une nouvelle défaite face à un concurrent direct pour le maintien.

Saint-Raphaël, tout juste devant les Ajacciens au classement général, avait quant à lui l'occasion de s'éloigner de la zone de relégation.

Jean Michel Rafini à l'offensive (© Marcu-Antone COSTA)
Jean Michel Rafini à l'offensive (© Marcu-Antone COSTA)
Les hostilités étaient rapidement  lancées à l'initiative d'un tir de Housni Mohamed, arrêté par le capitaine insulaire Marc-Antoine Coggia. Dans la foulée, Augustin Longeon repliquait et marquait le premier but de la partie. Jean-Michel Raffini remettait les scores à parité quelques secondes plus tard. Dès l'entame de cette première période, les deux équipes se renvoyaient la balle mutuellement, se tenant au score pendant une bonne dizaine de minutes (5-5). Sans doute sous la pression de l'enjeu, de légères tensions étaient palpables autour de la défense Varoise, entraînant l'avertissement de Jonathan Mapu (Saint-Raphaël) et Eric Ruiz Sanchez (GFCA), ainsi qu'une expulsion de deux minutes de Kévin Trousselier (GFCA).
Bien que réussissant à prendre l'avantage par l'intermédiaire de Jean-Michel Rafini et Tony Brunetti (7-5), la tendance allait s'inverser à la suite de deux bonnes attaques Varoises (7-7) permettant ainsi à Saint-Raphaël de revenir à 9 points partout, puis de reprendre l'avantage à la vingtième minute grâce à Dorian Galliano (9-10). Se sentant en difficulté un court instant dans un match aussi capital, les hommes de Gilles Franceschini allaient faire preuve d'agressivité dans les dix dernières minutes, durant lesquelles cinq expulsions de deux minutes étaient ordonnées par l'arbitre (3 pour les Varois, 2 pour Ajaccio).
Profitant d'un manque de concentration sur le jeu, les Varois alignaient trois buts supplémentaires (9-13) leur permettant ainsi de se relâcher temporairement avant la fin de la première mi-temps. Abdelatif Frik, qui effectuait son retour de blessure samedi, allait offrir aux "rouge et bleu" l'opportunité de rattraper le retard pris en pénétrant la défense adverse efficacement pour inscrire deux buts (11-14). Pierre-Marie Brunetti le suivait, mais Aleksa Kolakovic marquait le dernier but de la première mi-temps (12-15).

Quentin Erard auteur d'un très bon match (© Marcu-Antone COSTA)
Quentin Erard auteur d'un très bon match (© Marcu-Antone COSTA)
Au retour des vestiaires, les règles étaient claires : "prendre sur soi et ne pas s'énerver !".
Dès l'entame de la seconde période, Tony Brunetti permettait au GFCA de recoller à deux points (13-15), mais les Raphaëlois n'avaient pas dit leur dernier mot et donnaient du rythme pour maintenir la distance, creusant même l'écart à la quarantième minute de jeu sur une très belle attaque de Marco Belin. Le manque de réussite face à Adrian Lombes, gardien de Saint-Raphäel (auteur de 5 arrêts dans ce second temps de jeu) allait profiter aux hommes de Nikola Vojinovic, (17-23). Quentin Erard, essayait de relancer la machine en inscrivant le dix-huitième but Ajaccien du match, suivi de Tony Brunetti et Abdelatif Frik (20-24). Côté Raphaëlois, Belin Marco refaisait parler de lui et marquait deux buts consécutifs donnant un avantage considérable à son équipe (20-26). À partir de là, les "rouge et bleu", poussés par leurs supporters, s'enflammaient sur le terrain et faisaient preuve d'une agressivité offensive payante, avec notamment trois réalisations du jeune Tony Brunetti accompagné par Jean-Michel Raffini (deux buts dans les cinq dernières minutes), permettant de réaliser l'exploit de remonter à 26-27 avant le terme de la rencontre.
Il ne restait plus que deux minutes de jeu quand Tony Brunetti inscrivait le 27ème point Ajaccien. A la  suite d'une faute en attaque de la part des Varois, les Insulaires avaient la balle de match en main dans les trente dernières secondes, mais la perdait face à une défense efficace de de Saint-Raphaël. 

Le GFCA a limité la casse

Bien que semblant soulagé d'en avoir fini avec cette première partie de saison compliquée pour son équipe, Gilles Franceschini ne cachait pas sa déception d'avoir raté le coche ce samedi après-midi face à un concurrent direct pour le maintien : "On a trop de pression sur les épaules, ça se sent dans le jeu, mes hommes ne sont pas relâchés. On perd des balles, on manque d'efficacité, on perd la dernière balle qui nous aurait offert la victoire sur ce match... Je pense que l'on a pas pris le match par le bon bout. On a eu du mal à s'adapter. Le point positif c'est les dix dernières minutes, où nos joueurs ont donné tout ce qu'ils avaient dans les jambes pour tenir le score.".

Les deux équipes se sont donc quittées sur le score de 27 partout, ne faisant ainsi pas changer le classement général pour le GFCA (avant-dernier). 
Maintenant, place au repos avec la trêve hivernale.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 20:51 Rugby : Pari réussi pour le RC Ajaccio

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports