Corse Net Infos - Pure player corse

Guillaume Cordoliani (Bastia XV) : L'exigence avant toute chose…


Rédigé par le Mardi 3 Février 2015 à 16:36 | Modifié le Mardi 3 Février 2015 - 18:17


Guillaume Cordoliani et Bastia XV c'est, déjà, une longue histoire. 25 ans à peine et entre ses débuts à l'école de rugby au Casone, et sa place aujourd'hui au sein du groupe de Fédérale 3, il a rarement fait preuve d'infidélité aux couleurs de Bastia XV qu'il défend toujours avec beaucoup d'ardeur.


Guillaume Cordoliani : "Touche pas à mon ballon!"
Guillaume Cordoliani : "Touche pas à mon ballon!"
Guillaume Cordoliani se sent bien à Bastia XV. L'ailier bastiais s'y sent même de mieux en mieux.
"L'arrivée de jeunes bien de chez nous contribue à assurer une bonne ambiance au sein du groupe. Aujourd'hui, il y a l'ambiance et les résultats" se réjouit-il, peut-être parce que comme lui les Caselli, Papi ou Vidal pour ne citer que ceux-là ont suivi le même parcours que lui depuis l'école de rugby du club.
"Bien sûr nous aurions pu faire mieux, mais malgré cette série, dont nous ne voulons plus parler, nous avons su redresser la barre à temps et faire en sorte que les résultats soient à nouveau là".
Du coup Bastia XV s'est remis sur les (bons) rails qui mènent à la qualification pour les phases finales.
Dimanche pourtant se faudra se rendre à Six-Fours.
"Les Varois ont perdu dimanche à Cavaillon. Du coup nous sommes revenus à leur hauteur. Il n'y a guère que le goal-average qui nous départage au classement général. Dès lors notre intérêt pour asseoir un peu plus nos espoirs de qualification est de réussir un résultat dans le Var."
"Bien sûr, poursuit Cordoliani, nous nous déplacerons sans Morelli et Jean-Gabriel Mariani qui ont écopé d'un carton rouge chacun dimanche dernier"  mais il lui faudrait bien plus que cela pour faire dévier l'ailier bastiais de l'objectif du club.
Un club pour lequel, quand il le faut, il se met à la disposition de l'équipe d'Excellence B ou, bien encore, il n'hésite à s'impliquer quand il s'agit de faire savoir qu'il ne roule pas sur l'or.
"Aujourd'hui si nos deux équipes se qualifient pour les phases finales - et c'est bien engagé - il y a de grandes chances pour que, faute de moyens financiers, l'équipe B reste à la… maison. C'est inconcevable ! "
Guillaume Cordoliani, personnage entier s'il en est, a du mal a admettre une telle injustice.
En attendant le jeune père de famille, qui fond chaque fois qu'il se retrouve devant son petit Lavighju, pratique, avec la même exigence qui est la sienne sur le terrain, le difficile métier de couvreur.
Et à ce niveau, comme au Casone ou ailleurs sur les autres terrains de Fédérale 3, pas question de tricher !



Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports