Corse Net Infos - Pure player corse

François de Rugy : "Comportement anormal du navire tunisien et pas de veille à la barre"


le Lundi 8 Octobre 2018 à 21:44 | Modifié le Lundi 8 Octobre 2018 - 23:38


Le ministre de l'Environnement et de la Transition écologique François de Rugy a été clair, lundi, au terme d'une visite-éclair sur la zone où a eu lieu dimanche cette incroyable collision entre le navire tunisien et le porte-conteneurs chypriote : "le comportement du navire roulier est totalement anormal" a t-il notamment souligné en estimant "qu''il n'y a pas eu la veille à la barre du navire roulier car sinon la collision aurait pu être évitée".


(Photo Marine nationale)
(Photo Marine nationale)
Mais c'est l'enquête qui a été ouverte qui devra déterminer comment cet accident qui aurait pu avoir de plus grandes conséquences encore a pu se produire.
Lors d'un point presse tenu dans les salons d'honneur de Poretta en fin de soirée François de Rugy a apporté un certain nombre de précisions sur les opérations en cours à 28 km au Nord du Cap Corse

Désincarcération
"L'opération a commencé mais c'est très compliqué "a affirmé le ministre de la transition écologique. Il y a presque 10 mètres de la proue du navire tunisien qui s'est encastrée dans la coque du porte-conteneur".

Pollution
Le fioul de propulsion qui s'est échappé est de l'ordre de 600 tonnes et a commencé à être pompé par les navires italiens venus à la rescousse. Il a "tendance à s'étirer vers le Nord."

Plan Poimar
La nappe nous vous l'avons dit s'étendait, sur près de 20 km dans l'après-midi mais selon François de Rugy elle est "à l'extérieur des limites du parc marin du Cap Corse et de l'Agriate". En tout cas tous les moyens sont mobilisés et tous - équipes civiles et militaires - françaises et italiennes - "font tout pour que cet accident n'ait pas de conséquences écologiques."
En effet le plan Polmar (Pollution maritime) est activé : 7 navires français et italiens  sont sur place et des barrages ont été déployés autour des deux navires pour parer à toute nouvelle fuite. "Des experts ont été héltreuillés : il n'y a pas de risque de fuite que le caisson qui contenait les 600 tonnes de fioul de propulsion.


Le navire tunisien à Bastia, le porte-conteneur à Gênes
"Le navire tunisien, une fois désincarcéré viendra à Bastia où il pourra être réparé mais il devra faire l'objet d'un examen approfondi" a souligné François de Rougy. Quant au porte-conteneur il mettra le cap sur Gênes  "port le plus proche capable d'accueillir des bateaux de cette taille". Selon le ministre qui a affirmé le bateau chypriote " il était au mouillage à cet endroit depuis le 27 Septembre et qui avait signalé sa position", les deux bateaux sont en bon état





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie