Corse Net Infos - Pure player corse

Expo : Quand les bandits prennent d’assaut le musée de Bastia


Philippe Jammes le Samedi 3 Juillet 2021 à 15:54

Du 3 juillet au 18 décembre, le musée de Bastia présente sa nouvelle exposition temporaire, Banditi, qui aurait dû ouvrir en juillet 2020, mais la crise sanitaire en a décidé autrement.




«Brigandage et banditisme sont des phénomènes pluriséculaires largement diffusés dans toutes les sociétés européennes même si ils ont eu tendance à perdurer en Italie et en Corse » indique Sylvain Gregory, directeur du musée et aussi commissaire  de cette exposition «Banditi ! Brigandage et banditisme Corse-Italie 1600- 1940 »* aux cotés d’Antoine-Marie Graziani, professeur des universités, Université de Corse-Pasquale Paoli.  Sur deux étages du musée on côtoie dangereusement bandits et brigands  de tous poils.


Mais qu’est-ce qui distingue en fait  le brigand du bandit ?
«Le brigandage définit une criminalité organisée autour de groupes constitués afin de commettre des délits dans les zones rurales. L’origine du mot brigand viendrait de brigaqui désigne, en langue italienne, une bande » nous apprend S.Gregory. «Bandito en italien signifie à la fois bandit et banni, c'est-à-dire un homme qui se trouve placé en dehors de la loi. Le banditisme est d’abord une contestation de l’ordre social, économique et politique, un rejet de la condition d’infériorité des campagnes pauvres par rapport aux dominants urbains et par conséquent un conflit avec un pouvoir jugé « extérieur » et lointain. Mais le bandit est aussi celui qui respecte le code comportemental qui régit le groupe selon la coutume comme par exemple la vendetta, donnant naissance à la figure du « bandit d’honneur ».


Mais que l’on ne s’y trompe pas, bandits et brigands partagent bien des similitudes : usage de la violence, caractère implacable, rejet de l’autorité, maîtrise des espaces sauvages ….Tous deux ne peuvent d’ailleurs se développer que si l’emprise politique de l’Etat sur le territoire est faible, jusqu’à devenir parfois des phénomènes de masse, comme en Campanie ou dans les Etats pontificaux.
«En Corse, le banditisme s’est développé de manière protéiforme à la période génoise » ajoute S.Gregory. «Il désigne alors aussi bien un délinquant que l’auteur d’une vendetta, l’un n’excluant d’ailleurs pas forcement l’autre. Au XVIIIème siècle, le mot bandit a également un sens politique : Pascal Paoli l’utilise pour désigner les partisans pro-génois, tandis qu’à partir de 1769, l’autorité française s’en sert pour qualifier les rebelles insulaires ». On note aussi que d’un point de vue militaire, des unités sont mises sur pied afin de lutter contre les hors-la-loi, à l’image des voltigeurs corses créés en 1822. Dès le XIXème siècle, la culture populaire, à travers notamment le chant traditionnel, a grandement participé au processus d’héroïsation du bandit en Corse. «Au point qu’il est devenu un des symboles de l’identité insulaire puisque le personnage a rapidement incarné les valeurs prêtées à la société corse : sens de l’honneur, défense de l’entité familiale, solidarité communautaire » précise S. Gregori.
 
 
L’exposition bastiaise est riche en tableaux, portraits, documents et armes de toutes sortes. «Cette exposition est un véritable challenge car elle a été préparée sur fond de covid » souligne Philippe Peretti, adjoint au maire de Bastia, délégué au patrimoine. «Les œuvres proviennent  d’une vingtaine de musées  continentaux et italiens et l’expo est accompagnée d’un catalogue dans lequel des experts expliquent aussi le contexte de l’époque ». Parmi ces superbes œuvres, la fameuse tête de brigand de Camille Claudel. «L’expo est déclinée en 3 parties » précise S. Gregori. «La 1ère définit le phénomène du banditisme et du brigandage, la 2ème, la répression ou comment les Etats gèrent la situation et la 3ème traite du mythe du bandit tel qu’il apparait dans les arts : littérature, peinture, chants, sculptures… ».  
 
 
*Du 3 juillet  au 18 décembre
Horaires :
Haute saison :
Jusqu’au 30 septembre de 10h à 18h30.
Fermé les lundis en septembre.
Ouvert tous les jours en juillet et en août.
Basse saison :
Du 1er octobre au 30 avril : 9h- 12h et 14h-17h00.
Fermé les dimanches et lundis.
 





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047