Corse Net Infos - Pure player corse

Election sans surprise à la Capa : Jean-Jacques Ferrara nouveau président


Rédigé par José Fanchi le Mardi 3 Mars 2015 à 21:46 | Modifié le Mardi 3 Mars 2015 - 22:28


Comme on s’y attendait, Jean-Jacques Ferrara, unique candidat, a été élu mardi matin président de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien, à l’occasion des élections effectuées lors de l’installation du nouveau conseil communautaire. Il a obtenu 40 voix sur les 46 élus (une non participation et cinq bulletins blancs). Ce n’est donc pas une surprise. Sur les 13 nouveaux vice-présidents élus, on retrouve en première position l’ancien intérimaire à la présidence de l’institution, Xavier Lacombe, maire de Peri, le maire de Sarrola-Carcopino, Alexandre Sarrola, deuxième vice-président et Marie-Antoinette Santoni-Brunelli troisième. Rappelons que la Communauté d'Agglomération du Pays Ajaccien regroupe dix communes et représente plus de 80 000 habitants.


Election sans surprise à la Capa :  Jean-Jacques Ferrara nouveau président
La séance d’ouverture a été présidée par Mme Castellani, doyenne de la CAPA, qui a aussitôt procédé à l’installation. A ses côtés, la benjamine de l’Assemblée communautaire, Josepha Giacometti à effectué l’appel des élus. A l’appel à candidature pour le poste de président, Jean-Jacques Ferrara a été le seul à lever la main. L’élection s’est déroulée à bulletin secret et c’est donc sans surprise que le candidat a été élu et longuement applaudi par l’assemblée. Il s’est ensuite adressé à l’assistance avec d’entrée, un message au député-maire Laurent Marcangeli pour le remercier de sa confiance : « Il témoigne d’au moins deux qualités :
 
  • Le fait de dire ce qu’il fait et de faire ce qu’il dit. Il a toujours déclaré vouloir partager les responsabilités, vouloir déléguer, convaincu depuis longtemps qu’en voulant toujours faire tout seul, on fait souvent tout mal.
 
  • Une deuxième qualité, plus profonde, plus subtile mais qui n’échappera à personne : celle de faire de la politique autrement, en fédérant les forces qui l’entourent, en faisant converger les énergies, en incitant celles et ceux qui ont sa confiance à se mettre en avant non pas au service de sa personne mais au service de l’intérêt général. C’est la marque d’un homme volontaire, talentueux, ambitieux, compétent, à la tête d’une équipe qui lui ressemble. C’est ça la nouvelle donne Marcangelienne. Sa manière de faire de la politique réaffirme sa dimension humaine nécessaire à cet exercice de plus en plus difficile. »
 
« L’outil qui m’a convaincu… »
 
Le nouveau président de la CAPA a ensuite rendu hommage à Paul Leca, le maire de Valle di Mezzana depuis cinquante ans, qui a confié son mandat à Pierre-Jean Poggiale : « Je sais que vous serez d’accord avec moi pour lui transmettre nos salutations amicales et lui dire qu’il gardera toujours une place particulière dans notre communauté, tant pour ses qualités humaines que pour son investissement. En accédant à ces fonctions, je tiens, au nom de l’ensemble des élus et de l’administration, à féliciter celui qui, en qualité de vice-président a assuré l’intérim avec une grande compétence, un dévouement sans faille, et une fermeté bienveillante qui sont l’apanage des hommes de qualité et de caractère. Merci donc à Xavier Lacombe, maire de Peri, qui a maintenu le cap durant cette période de transition peu confortable, faisant en sorte que la communauté traverse la tempête sans encombre. Merci Xavier… »   
Jean-Jacques Ferrara a rappelé son attachement à la CAPA qui, dit-il « est un outil qui m’a séduit, convenu, convaincu. » Il a longuement expliqué les raison de sa candidature, de son  enfance dans le sud de l’île, entre l’Alta Rocca et le Valinco très et son installation à Ajaccio avec sa famille pour y exercer sa profession de chirurgien. Il a également rappelé ses débuts d’homme politique aux côtés de Laurent Marcangeli, son implication dans la collecte des déchets, sans oublier au passage l’accueil des cadres et techniciens ni même sa première expérience communautaire : « Ma conception des rapports entre l’élu et l’administratif est dictée par le respect mutuel. L’élu doit définir le but à atteindre, le technicien lui proposer plusieurs solutions entre lesquelles l’élu choisira la meilleure. Je dois aussi pouvoir compter sur la loyauté, la disponibilité, la compétence de nos équipes, certain que nous partageons le même objectif, celui de la réussite de notre collectivité. »
 
Les objectifs à atteindre
 
Il a également rappelé que sa rencontre et ses échanges avec les élus communautaires ont été cordiaux voire amicaux avec certains mais toujours fructueux : « Au-delà des divergences politiques, les querelles de personnes n’ont pas droit de cité dans la gestion communautaire et ne doivent en aucun cas pénaliser les populations. C’est la raison pour laquelle je tiendrai mon engagement. S’il y a des réticences de la part de certains, qu’ils les laissent à l’entrée de cette salle pour contribuer positivement à nos travaux. »
Jean-Jacques Ferrara est entré aussitôt dans le vif du sujet pour désigner le Nouveau Directeur Général des Services, à savoir Emmanuel Armand, une personne appréciée pour ses qualité humaines, sa passion du travail bien fait et son expérience du service public : « Sa collaboration nous sera précieuse, vous en serez convaincus, j’en suis certain. »
Le nouveau président, après un bref historique de la CAPA, créée, rappelons-le le 1er janvier 2002, a évoqué ensuite les objectifs à atteindre : « Notre action doit offrir un cadre de vie de qualité et en faire un territoire de solidarité, économique, attractif et innovant. Nous devons fixer des objectifs stratégiques clairs et réalistes pour le Pays Ajaccien :
  • Renforcer l’organisation et la mobilisation des ressources et des moyens au servie du Pays Ajaccien et de ses habitants
  • Renforcer la complémentarité des acteurs de la gouvernance
  • Soutenir la création et le développement des entreprises
  • Contribuer à l’accompagnement et au développement de l’emploi
  • Conduire une politique de l’habitat ambitieuse et adaptée
  • Conduire une politique d’aménagement cohérent et durable
  • Développer une inter-modalité alternative et durable du déplacement
  • Protéger et valoriser l’environnement et le cadre de vie
  • Développer l’offre et l’accès au sport et à la culture
  • Promouvoir notre langue et notre culture
  • Affirmer et valoriser notre identité
  • Redonner sa place à la jeunesse
  • Soutenir et accompagner l’artisanat, le commerce de proximité et les services
  • Accroître l’attractivité touristique
 
L’image d’un territoire prospère…
 
Jean-Jacques Ferrara a bien entendu rappelé le contexte financier et la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales, cela malgré les nombreuses échéances qui vont se présenter au cours des mois à venir. 
Il a évoqué le Contrat d’Agglomération (eau, assainissement, milieux aquatiques), la Délégation de Service Public (transports urbains), les Délégation de l’Eau (assainissement à renouveler), le Plan de Déplacement Urbain, la Réorganisation des Collectes, la Mobilisation de Financements extérieurs et a conclu :
« A partir d’aujourd’hui, les élus du Pays Ajaccien que nous représentons et que nous aimons, devons être en mesure de prévoir, de choisir et de réaliser les investissements d’avenir en utilisant les meilleurs outils territoriaux actuels, stratégiques et administratifs. Donnons au Pays Ajaccien et à ses habitants une perspective nouvelle, celle d’un territoire prospère et solidaire. »
 
L’élection des vice-présidents
 
Le point 2 relatif à la détermination du nombre de vice-présidents a été aussitôt adopté. La communauté a élu Treize vice-présidents :
 
1er vice-président : Xavier Lacombe
2e vice-président : Alexandre sarrola
3e vice-président : Marie-Antoinette Santoni-Brunelli
4e vice-président : Jean-Marie Pasqualaggi
5e vice-président : Pierre Cau
6e vice-président : Jean Biancucci
7e vice-président : Antoine Vincileoni
8e vice-président : François Faggianelli
9e vice-Président : Ange-Pascal Miniconi
10e vice-président : Etienne ferrandi
11e vice-président : Yoann Habani
12e vice-président : Pierre-Jean Poggiale
13e vice-président : François Filoni
 
J. F.

Laurent Marcangeli : " En faisant tout seul, on fait tout mal…"

La CAPA a donc un nouveau président et ce n’est pas le maire d’Ajaccio. Lors de l’élection de mars dernier, il avait dans la foulée pris la présidence. Cette fois, il a certes assisté à l’élection du nouveau président et a bien entendu participé au vote mais avait depuis longtemps laissé entendre que ce serait le rôle de Jean-Jacques Ferrara de prendre la barre du vaisseau CAPA. Ecoutons-le Pendant six mois, je me suis aperçu qu’être député-maire d’Ajaccio et président de la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien était beaucoup pour un seul homme. L’an dernier déjà, j’avais souhaité proposer à Jean Jacques Ferrara de prendre la présidence, mais cela n’avait pas été possible car les conditions politiques ne m’avaient pas permis de le faire. On sortait d’un scrutin serré avec un recours. Pendant ces six mois, vous avez pu le constater, j’avais donc assuré la présidence. Aujourd’hui, la confiance s’est créée et fidèle à mes idées, j’ai donc décidé de ne pas être candidat et de proposer à Jean-Jacques de relever le défi. Je suis très heureux de ce résultat qui démontre que l’on peut exercer des responsabilités importantes - C’est une marque de confiance ? Bien sûr et je sais que Jean-Jacques Ferrara en sera digne. Je ne suis pas seul à l’avoir fait. Il n’est que de se pencher sur le score réalisé pour se rendre compte que son élection a été saluée comme il se doit par quarante conseillers. C’est une marque de confiance. Il a été un très bon vice-président en charge de la collecte pendant six mois. Jean-Jacques est un homme honnête qui se lance à fond dans ce qu’il entreprend. Il est mon suppléant à l’Assemblée Nationale et tout le monde sait que nous sommes des amis en dehors de la vie publique. Je n’ai pas confié cette responsabilité tout seul, bien au contraire
Propos recueillis par J.F.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 20:51 Rugby : Pari réussi pour le RC Ajaccio

Corse | Entretiens | Elections | Institutions