Corse Net Infos - Pure player corse

Economie : Une monnaie locale corse, sans billets, à l’exemple de la Sardaigne


Rédigé par Philippe Jammes le Mercredi 5 Juillet 2017 à 16:25 | Modifié le Mercredi 5 Juillet 2017 - 19:16


Dans la perspective de la création d'une "monnaie corse", la CCI2B, convaincu de l’intérêt des systèmes de monnaies complémentaires comme outil de dynamisation du tissu économique local et des commerces de proximités, accueillait ce mercredi l'Association Corsica Prumuzione et une délégation sarde représentant de SARDEX, la monnaie locale complémentaire sarde.


Economie : Une monnaie locale corse, sans billets, à l’exemple de la Sardaigne
SARDEX est une monnaie numérique qui a vocation à être utilisée sur l’ensemble du territoire Sarde en permettant aux adhérents (des entreprises, principalement industrielles en Sardaigne) d’échanger entre eux.
Le réseau appelé « circuit de crédit commercial » est un système économique intégré conçu pour faciliter les relations entre entreprises ou activités d’exploitation sur un territoire délimité.
Assisté d'un système de compte en ligne pour gérer l'utilisation de la monnaie numérique locale, le circuit offre la possibilité aux entreprises et aux professionnels de se financer mutuellement sans intérêts et de transformer une partie de leurs capacités de production en liquidités supplémentaires.
L’objectif du réseau est de reconnecter les entreprises locales, les petits commerçants, la prestation de services, l’artisanat et les activités manuelles à fortes valeurs identitaires entre elles et de fournir des instruments de paiement aux TPE-PME et aux professionnels en parallèle et en complément des crédits traditionnels.


Ce mercredi nos voisins du sud ont pu présenter leur dispositif qui a permis en moins de 5 ans de générer plus de 300 millions d’euros de transactions et plus de 4 000 entreprises sardes utilisent quotidiennement ce moyen alternatif de paiement. C'est donc ce modèle qui a été retenu par l'Association Corsica Prumuzione, elle même choisie par la CTC,  afin de porter ce projet en partenariat avec le SARDEX.  Les monnaies complémentaires ont fait la preuve de leur grande efficacité par leurs usages dans les économies locales, elles circulent plus rapidement que l’euro et génèrent plus de richesses sur les territoires.  
Souhaitant faciliter l’adhésion au dispositif, susciter l’intérêt et amplifier ses retombées, l’intervention de la CCI 2B a été construite, toujours sur la base du projet initial,  sur deux points :
- Informer et sensibiliser les commerçants de la Haute-Corse. Un Kit de présentation détaillé va être réalisé et sera distribué par voie électronique à toutes les entreprises et tous les commerçants de la Haute-Corse.  Des cycles de réunions d’informations seront organisés en partenariat avec l’ADEC et l’association Corsica Prumuzione à Bastia, en plaine Orientale, en Centre Corse et en Balagne.
- Amplifier les effets de cette monnaie locale.  Pour cela,  la CCI2B participera à la bonification des premiers « Soldi Corsi » mis en circulation dans la zone test du grand Bastia. 


L’association Corsica Prumuzione qui avait initié voilà plusieurs mois l’instauration d’une monnaie locale  a donc revu ses plans, abandonné l’idée des billets pour suivre le modèle sarde, avec une première phase dédiée uniquement aux entreprises, avant de prolonger plus tard l'utilisation au grand public.
Les explications d’Etienne Lovisi, membre de Corsica Prumuzione……





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Décembre 2018 - 13:19 Incidents de Bastia : Huit personnes en garde à vue

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie