Corse Net Infos - Pure player corse

Départementales : Paul-Jo Caitucoli et Muriel Secondy en campagne dans le Taravo-Ornano


Rédigé par José Fanchi le Lundi 2 Mars 2015 à 17:23 | Modifié le Lundi 2 Mars 2015 - 17:59


Paul-Jo Caitucoli et sa coéquipière Muriel Secondy ont, d’ores et déjà, entamé leur campagne en vue des prochaines élections cantonales des 22 et 29 mars avec à leurs côtés, leurs suppléants, Pierre-José Filiputti et Déa Mondoloni. C’est dire le sérieux de cette jeune équipe menée par un homme de conviction, fort de son expérience du terrain pour un nouveau canton qui comprend U Taravu, L’Ornanu, Cavru et Eccica-Suaredda. Quatre binômes et environ 10 000 votants dans un nouveau découpage qui aiguise les appétits… La bataille sera rude, nul ne l’ignore


Départementales : Paul-Jo Caitucoli et Muriel Secondy en campagne dans le Taravo-Ornano
Paul-Jo Caitucoli et Muriel Secondy sont en ordre de marche. Binôme de terrain, sans doute, proche des habitants de cette immense contrée, plus encore : « Fort d’une mandature bien remplie à la tête du canton de Pitretu è Bichisgià, c’est avec conviction et détermination que je sollicite à nouveau vos suffrages aujourd’hui, accompagné de ma colistière et de nos suppléants respectifs. Ensemble, nous défendons le bilan de 6 ans de mandature au service des citoyens et de notre territoire » assure Paul-Jo Caitucoli qui défend son bilan avec le sérieux qui le caractérise et la satisfaction d’avoir rempli sa mission.
Les objectifs ne manquent pas. Ainsi, le renforcement et la modernisation du réseau routier, les dossiers bien engagés du Groupe d’Action Locale (G.A.L) et de la Maison du Pastoralisme et du Patrimoine, les actions fortes menées dans les domaines des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (N.T.I.C), de la Santé, du Social ou du Médico-Social (Économie Sociale et Solidaire), les séminaires et débats tenus sur des thèmes forts et porteurs, ou encore les actions menées en matière culturelle et linguistique, sont autant de réalisations que Paul-Jo Caitucoli et Muriel Secondy entendent poursuivre.


Un projet de société…
Compte tenu de la direction prise par la réforme territoriale, Paul-Jo et Muriel pensent que pour la mandature départementale 2015-2018, l’accent devra être mis sur le domaine Médico-social, l’E.S.S, les N.T.I.C et le réseau routier, et ce afin de lutter contre la fracture sociale, territoriale et numérique et contre la précarité et la pauvreté. Il parait en outre urgent d’agir en faveur du maintien à domicile des personnes âgées. De plus, le développement des territoires ruraux doit se poursuivre, et ce en n’opposant plus rural et littoral mais en les associant au contraire : « C’est la raison pour laquelle nous défendons l’idée d’un rééquilibrage territorial entre ces deux mondes - si éloignés aujourd’hui - avec une politique d’attractivité des zones rurales, à partir du littoral. Construisons ce pont entre mer et montagne. Nous réaffirmons enfin dans notre projet la démarche de développement durable, primordiale si l’on souhaite réellement aller de l’avant. Les problématiques environnementales directement liées au cadre de vie de notre territoire, telles que la gestion des déchets, la qualité de l’eau ou encore la qualité de l’air, nous importent au plus haut point. Le nouveau projet devra se concevoir au-delà des clivages politiques, au-dessus de toute démarche partisane, afin de tendre vers la réussite. En ce sens, ce qui prédominera, c’est la stratégie choisie et le projet global. »
Paul-Jo Caitucoli explique qu’il a voulu inscrire cette démarche cantonale, au-delà du carcan de son mandat de conseiller général :  « J’ai voulu porter des idées et des projets qui allaient souvent au-delà des compétences du simple département. Moi qui ait toujours milité pour qu’à terme, le département se transforme et se mue en une nouvelle institution avec l’intercommunalité, sous la forme d’une « Assemblée des territoires. » Nous défendons un projet de territoire ambitieux et optimiste, avec un parfum d’Économie Sociale et Solidaire et de fortes valeurs de rassemblement. À ceux qui m’ont taxé d’utopiste et qui ne croient pas en mon projet et en mon analyse, je pourrais leur rétorquer que des démarches parfois utopiques ou idéalistes se transforment en démarches soutenables. Pour ne parler que de l’E.S.S, 42% des Français consomment aujourd’hui en circuit court. Ce qui était utopie en 2008, s’est concrétisé par la création d’un G.A.L, d’un P@m, d’un projet de relance du pastoralisme prêt à être mis en œuvre, et d’un Pôle de Santé en devenir.


Faire gagner un territoire
Paul-Jo Caitucoli revient sur son élection en 2008 : « Mon mandat de conseiller général ne s’est pas déroulé tout à fait comme je l’aurais souhaité, c’est une explication à la non-réalisation de certains engagements de campagne. Mon élection de 2008 a été le fruit d’une union politique, tous unis autour d’un contrat de mandature, un véritable contrat écrit en toute transparence avec le peuple. La population a adhéré à ce dispositif et la victoire a été au bout. J’ai fait le choix de l’union et de l’ouverture aux autres tendances politiques pour obtenir la victoire du peuple avant tout, autour d’un projet de territoire. Ma volonté est de faire de la politique autrement, en développant la démocratie participative, en essayant de dialoguer le plus possible, de répondre aux besoins des citoyens, ou encore de pousser à l’innovation sociale pour réinventer le développement local. »
Pour le binôme, La relance du pastoralisme est toujours d’actualité, l’E.S.S est plus que jamais un principe majeur de développement, la qualité des routes s’améliore et les N.T.I.C se développent. Ils sont certains que leur engagement va dans le sens d’un désenclavement du rural et d’une émancipation de ses habitants. Le maire d’Argiusta et la conseillère municipale d’Albitreccia veulent aller de l’avant et plus encore qu’un parti, ils entendent faire triompher un territoire : « L’assemblée des territoires doit être constituée par les intercommunalités élues au suffrage universel direct qui absorberont les compétences et les moyens du département. »
Depuis quelques semaines, ils sont sur le terrain pour défendre leur programme avec la ferme intention de rassembler le plus possible.
J .F.



Dans la même rubrique :
< >

Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015



Derniers tweets
Corse Net Infos : Collège de Moltifau : La satisfaction https://t.co/bi4nxV8jgA https://t.co/JzPrE8RQ8W
Dimanche 25 Février - 00:56
Corse Net Infos : Hyacinthe Vanni : « Le train doit être un véritable outil de développement économique de la Corse »… https://t.co/cj49f4dyH0
Samedi 24 Février - 22:58
Corse Net Infos : France-Italie : Il n'y avait pas photo... https://t.co/qz5e9S6cbK https://t.co/6pttOrWW9s
Samedi 24 Février - 22:58
Corse Net Infos : France-Italie : Il n'y avait pas photo... https://t.co/6ne1YcaGRS
Samedi 24 Février - 22:54



Newsletter







Galerie
Entreprendre pour apprendre Corsica
Entreprendre pour apprendre Corsica
GFCA-Volley
GFCA-Volley
ACA-Sochaux
ACA-Sochaux
Tournoi de tennis de Calvi
Tournoi de tennis de Calvi
Olympiades des Métiers 2018
Olympiades des Métiers 2018
Rencontres pour l'emploi de Calvi-Balagne
Rencontres pour l'emploi de Calvi-Balagne
forum college baleone
forum college baleone
SCB-Eaux d'Orezza
SCB-Eaux d'Orezza