Corse Net Infos - Pure player corse

Décès à l'Ile-Rousse de "Tony" Guidicelli


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 8 Décembre 2017 à 12:56 | Modifié le Samedi 9 Décembre 2017 - 00:11


Tony Guidicelli, enfant de l'Ile-Rousse, père fondateur des Journées Médico-sportives, ancien président du Judo Club de l'Ile-Rousse et ancien kiné du club de football du FAIR est décédé des suites d'une longue maladie. Il était âgé de 55 ans



La cité paoline est prise depuis quelques semaines dans un tourbillon infernal de mauvaises nouvelles.
Michel, "Mimi" et aujourd'hui Tony Guidicelli sont partis, la haut dans le ciel ou ils veillent sur nous.
Tony Guidicelli luttait depuis pas mal de temps contre la maladie, sans jamais se plaindre, continuant à exercer son métier de masseur-kinésitérapeuthe avec compétence et professionnalisme.
A 55 ans, il a tiré sa révérence laissant derrière lui l'image d'un garçon très attachant, toujours très souriant, sociable, prêt à tendre la main et à donner espoir à ceux qui sont dans la souffrance.


Tony Guidicelli, c'était un sportif. Amoureux de judo,  avec son compère et complice Dominique Codaccioni, il a créé dans les années 80 le Judo-Club de L'Ile-Rousse, pour y compter en quelques années près de 150 adhérents.
Pour récompenser ses licenciés et les rendre heureux il a donné beaucoup de lui même pour faire venir dans la cité paoline des grands champions comme David Douillet, Marie-Claire Restoux et bien d'autres.
Nul n'oubliera aussi qu'il était le kiné du club de football du FA Ile-Rousse de la grande époque ou encore qu'il était le père fondateur des Journées Médico-Sportives et que dans ce cadre, il était à l'origine de la venue de grandes sommités de la médecine comme par exemple le professeur Cabrol et bien d'autres.
Pas toujours suivi financièrement dans ses projets pourtant bénéfiques pour l'image de marque de sa ville, Tony n'en avait que faire.


Tony était avant tout un passionné et quoi qu'il advienne il allait jusqu'au bout de ses idées, n'hésitant pas si besoin à hausser le ton, comme ce fut le cas notamment avec les instances de la Ligue Corse de Judo. Mais, dans tous les cas, ses "coups de gueule" l'étaient dans un esprit constructif et non polémique.
Avec sa disparition, c'est encore une belle page de la vie île-roussienne qui se tourne.
Tony a fait beaucoup pour la jeunesse et pour sa ville. Qu'il en soit ici vivement remercié.
Travailler avec lui dans ses projets était toujours un vrai bonheur et on ne pouvait rien lui refuser tant il mettait du cœur à ce qu'il faisait.
Le cruel destin de la vie a fait qu'il s'en aille beaucoup trop tôt mais il restera à jamais gravé dans nos cœurs.
Ses obsèques seront célébrées ce samedi 9 décembre à 11 heures en l'église de l'Immaculée Conception à L'Ile-Rousse.
En cette douloureuse circonstance, la rédaction de CNI présente à son épouse Pascale née Bastianelli,  à sa fille Anne-Laure et son compagnon Mickael, à sa maman Angèle Guidicelli et à toutes les personnes que ce deuil afflige ses condoléances émues. 
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie