Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Cyril Maccioni, le sculpteur défenseur de la cause animale


Pierre-Manuel Pescetti le Dimanche 17 Janvier 2021 à 09:58

Sculpteur plasticien corse de talent, Cyril Maccioni sera présent au salon Art Nice Expo en avril 2021. En plus de présenter certaines de ses œuvres, l’artiste de 45 ans travaille sur une œuvre monumentale qui sera l’emblème du salon dont il est l’ambassadeur sculpture cette année. Une fierté qu’il a partagée avec CNI.



Cyril Maccioni sera présent au salon d'art contemporain Art Nice Expo du 9 au 11 avril 2021.
Cyril Maccioni sera présent au salon d'art contemporain Art Nice Expo du 9 au 11 avril 2021.
Quel est votre parcours ?
- Avant d’être sculpteur j’ai été designer de luminaires et de mobiliers puis en 2014-2015 j’ai décidé de faire de ma passion mon métier. J’ai toujours eu la fibre artistique et j’ai toujours créer depuis mon plus jeune âge. Fabriquer à partir de la matière brute ça a toujours été là. Mes premières pièces étaient faites par plaisir puis mon entourage m’a encouragé à persévérer dans cette voie de manière professionnelle. Je me suis donc perfectionné de manière autodidacte pour aujourd’hui vivre de la sculpture artistique.

- Quelles sont vos méthodes de travail ? Les matériaux utilisés ?
- J’aborde différents matériaux. Les premiers étaient le bois, le métal, et le béton mais suite à des problèmes de dos j’ai dû abandonner ces matériaux lourds et je me suis tourné vers des matériaux plus légers que sont les composites. Je travaille aujourd‘hui en grande majorité avec la fibre de verre, la fibre de carbone et les résines. Le plastique n’est jamais utilisé même si l’intitulé de sculpteur plasticien peut être trompeur. La partie sculptage consiste à donner une forme définie à un objet, lui donner vie. La partie plasticien, elle, consiste à effectuer les finitions grâce à des résines, des couleurs et du polissage. On pourrait rapprocher ça a la partie carrosserie d’un atelier de voiture. Mon travail consiste à allier ces parties pour proposer des œuvres modernes.

Concernant les méthodes elles diffèrent en fonction des œuvres et de leurs caractéristiques. J’ai choisi de faire un travail plus moderne mais qui emprunte des usages anciens comme la taille dans la masse qui existait déjà du temps des pyramides d’Egypte. Pour les œuvres en série, je crée d’abord un premier exemplaire en taillant dans la masse pure puis je fabrique moi-même un moule de cette œuvre pour pouvoir la dupliquer en plusieurs exemplaires et en faire une série. Mais il y a aussi les œuvres uniques qui sont des œuvres monumentales, grandes et dépassant souvent les 1,5 mètres de hauteur pour un maximum de 3 mètres.

- Quelle est votre œuvre favorite ?
- Je n’ai pas vraiment d’œuvre favorite. Toutes ont un sens particulier pour moi et portent un certain message.

- Où peut-on les retrouver ?
- Dans des galeries d’art sur Paris et St Malo mais aussi sur les réseaux sociaux qui sont devenus incontournables pour mon activité. J’exposerai aussi certaines créations lors du salon d’art contemporain Nice Art Expo qui se tiendra du 9 au 11 avril prochain à Nice.

- Quelles sont vos inspirations ?
- Ce qui m’inspire aujourd’hui c’est notamment le changement climatique et les problèmes qui s’appliquent aux animaux en voie de disparition. Je me sers des animaux et du danger qu’encourent certaines espèces pour parler d’un problème plus large, celui d’une planète qui se détériore. J’ai réalisé d’autres pièces qui parlent d’autres sujets comme par exemple le trophée de la rencontre de Morra à la demande du musée de la Corse et de l’association Corsica Morra en novembre 2017. Mes inspirations sont variées et dépendent aussi des demandes que je reçois, mais j’aime beaucoup réaliser des sculptures animalières.

- Vous allez exposer au salon Art Nice Expo, quel est votre sentiment ?
Dans un premier temps j’exposerai certaines de mes œuvres au salon mais plus que cela, je serai l’ambassadeur de la sculpture pour l’occasion. C’est une grande fierté pour moi d’avoir été sélectionné, je travaille d’ailleurs sur une sculpture monumentale qui sera l’emblème du salon. Les galeries ayant été fermées une grande partie de l’année il est important de pouvoir de se retrouver grâce à ce salon.

- Quelles œuvres allez-vous présenter ?
- En plus de certaines de mes créations je vais proposer une œuvre monumentale qui sera ensuite acquise par la ville de Nice. La sculpture sur laquelle je travaille encore sera un grand aigle qui est l’emblème de Nice dans une certaine posture qui évoquera le fait de se ressaisir, de reprendre en main son destin et de s’y agripper. Elle est très en rapport avec l’histoire de la ville, les attentats de juillet 2016 et le fait qu’elle renaisse enfin après quatre ans sans avoir organisé de salons. Ce sera vraiment la pièce maîtresse de mon exposition.

- Des projets pour la suite ?
- Par rapport à la crise sanitaire beaucoup de projets ont été mis en attente et on ne sait pas trop si d’autres manifestations pourront se tenir. La situation change assez vite mais disons qu’il y a d’autres réalisations qui sont prévues. Pour l’instant je me concentre sur les séries sur le changement climatique et leur impact sur les animaux en danger.


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047