Corse Net Infos - Pure player corse


Corse du Sud – 2nde circonscription : Paul-André Colombani largement en tête face à Valérie Bozzi


Nicole Mari le Dimanche 12 Juin 2022 à 21:18

Près de 10 points d’avance pour le député nationaliste sortant, Paul-André Colombani, arrivé sans surprise en tête du 1er tour des élections législatives dans la 2ème circonscription de Corse du Sud avec 37,24% des suffrages. Loin derrière, Valérie Bozzi se qualifie avec 27,62% des suffrages. Là encore, la surprise vient du RN qui, avec François Filoni, décroche une troisième place et 14,77% des suffrages. L’enjeu de ce 1er tour réside dans le taux d’abstention qui explose à 57,13%, soit 7 % de plus qu’en 2017.



Paul-André Colombani largement en tête face à Valérie Bozzi
Paul-André Colombani largement en tête face à Valérie Bozzi
Si le duel droite – nationaliste est désormais devenu récurrent à Portivechju, comme dans la 2ème circonscription de Corse du Sud, ce 1er tour de scrutin des législatives n’a pas réservé les renversements soudains de situation qui sont, aussi, d’ordinaire la règle. Comme attendu, le député nationaliste sortant, Paul-André Colombani, arrive largement en tête avec 37,24% des suffrages, soit 9549 voix. Ce qui lui confère 10 points et près de 2500 voix d’avance sur son premier challenger, la libérale Valérie Bozzi. Seul candidat insulaire à bénéficier du front uni de l’ensemble du mouvement national, il gagne plus de 7% des suffrages et plus de 1500 voix par rapport à 2017 où il se présentait sous la bannière Pé a Corsica. « Un résultat satisfaisant, mais il faut continuer à travailler », commente sobrement Paul-André Colombani. Il cartonne particulièrement à Portivechju où il engrange 53,25% des suffrages et 1829 voix, laissant loin derrière lui ses adversaires. « A Porto-Vecchio, il a fait 600 voix de mieux qu'en 2017, et la droite fait 1500 voix de moins », précise le maire, Jean-Christophe Angelini. Il caracole également en tête à Bunifaziu, Figari, Bastelica, Cauro, Cozzano, Conca, Eccica Suarella, Levie, Pianotolli-Caldarelli, Sari-Solenzara, Sartene, Serra di Ferro, Sotta, Viggianellu, Zicavo ou encore Zonza dont il est conseiller municipal. S’il reste largement favori pour le 2nd tour, il se heurte à l’inconnue du report des voix de l’Extrême-droite.
  
La droite sur le fil
C’est aussi sans surprise mais par défaut que le candidate de droite, soutenu par Horizons, se qualifie pour le second tour puisqu’elle n’atteint pas le seuil des 12,5% d’inscrits requis. Valérie Bozzi recueille 27,62% des suffrages, soit 7084 voix. C’est néanmoins un recul net par rapport à son prédécesseur LR, Camille de Rocca Serra qui avait, en 2017, totalisé 35,99 % des suffrages et une perte sèche de 2800 voix. Il est vrai qu’entre temps, le PNC a, aux dernières municipales, raflé la mairie de Portivechju et quelques autres communes d’importance comme Figari et que les Nationalistes dominent désormais l’Extrême-Sud. La mairesse de Grosseto-Prugna fait le plein dans sa commune et sa ComCom de la Pieve de l'Ornano, et arrive en tête dans la 6ème canton d’Aiacciu. Mais elle pâtit de l’excellent score de l’Extrême-droite. L’enjeu, pour elle, est double : s’assurer le report des voix de droite et faire la chasse aux abstentionnistes qui ont massivement boudé les urnes.
 
Le poids du RN
Le haut score de l’Extrême-droite est la seule vraie surprise de ce scrutin. Le candidat du Rassemblement national (RN), François Filoni, enlève la 3ème place avec 14,77% des suffrages et 3787 voix. S’y ajoute la belle petite performance d’Olivier Battistini, candidat de Reconquête ! qui, pour sa première participation à un scrutin, décroche 4,69% des suffrages et plus de 1200 voix. Si le leader du RN en Corse n’a pas surfé aussi massivement qu’il l’aurait souhaité sur la vague Marine Le Pen qui a déferlé aux dernières territoriales, il devance la droite dans maintes communes, notamment à Portivechju. Le cumul des deux scores RN-Reconquête porte le poids de l’Extrême-droite à près de 20%. Du jamais vu dans une élection locale ! La gauche, qui fédère, dans ses différentes composantes, près de 14% des voix, s’est, faute d’accord NUPES, dispersée entre plusieurs candidats. La question est de savoir s’il y aura report des voix, quel candidat, du nationaliste ou de la droite majorité présidentielle, en profitera, et dans quelle amplitude.

La clé de labstention
Lenjeu clé du 2nd tour reste, là aussi, le taux dabstention qui affiche dans la circonscription des records inégalés : 57,13% des inscrits, soit 26 512 voix et un bond de près de 7% en cinq ans. Bien moins dun électeur sur deux sest déplacé pour voter. Labstention atteint un record de 64,38% à Porto-Vecchio où plus de 6345 inscrits sur 9855 ont boudé les urnes. Dans le 6ème canton dAjaccio, elle culmine à 66,15 % : 7943 électeurs sur les 9855 inscrits n’ont pas voté. Convaincre les abstentionnistes sera la principale marge de manœuvre pour le 2nd tour.
 
N.M.
 

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047