Corse Net Infos - Pure player corse


Coronavirus : Comment gère t-on la situation du coté des clubs de football amateurs insulaires ?


Philippe Jammes le Lundi 16 Mars 2020 à 16:05

Avec le coronavirus, c’est toute la vie économique d’une île ou presque qui est au ralenti voire stoppée.
Stoppée aussi la vie associative et sportive.
Alors comment gère la situation tant au FC Bastia Borgo, qu’au GFCA, au SCB où encore au Gallia Lucciana ?




 
« Aujourd’hui nous avons tout arrêté » explique Jean-André Ottaviani, l’entraîneur du FCBB. « Nous avons envoyé à chaque joueur un programme d’entretien individuel propre. Des mesures à prendre individuellement voire à 2 en extérieur seulement. On devait reprendre le 23 mars, ce qui avait été annoncé dans un premier temps, mais je crois qu’aujourd’hui ce n’est plus du tout d’actualité ». Alors comment le technicien borgo-bastiais voit-il la suite ? «A ce jour on est vraiment dans le flou. Personnellement je pense qu’on ne reprendra pas la compétition. Plusieurs solutions s’offrent alors à nous.  Soit on arrête le championnat avec le classement actuel, soit on déclare année blanche et on repart à zéro. Dans tous les cas, ça pénalisera des clubs ».


A Mezzavia, on adopte la même politique. Plus d’entrainement. Mais la situation est complexe pour le GFCA, 17ème (sur  18), relégable à ce niveau du championnat.  Si la FFF choisissait de clore le championnat au classement actuel, ce serait le scénario catastrophe pour les Diables rouges.   


Du coté de l’IGESA, les entraînements aussi ont été stoppés. Et un programme individuel a été adressé à chacun des joueurs du Sporting avec des consignes d’hygiène et d’isolement. «La priorité c’est la santé » explique l’entraîneur Mathieu Chabert. «On a tout arrêté jusqu’au 23 mars, pour l’instant, sans date de reprise. Ca va permettre aux joueurs de s’aérer un peu la tête. Qu’ils ne prennent aucun risque pour eux et leur familles ».

Et comment le leader de groupe A de  N2 voit-il la suite ? «C’est une situation inédite. Faisons confiance aux instances dirigeantes. Personnellement, si on fige le championnat,  je pense que la meilleure solution est d’annuler toutes les descentes et de faire monter tous les 1ers de chaque groupe. Certes cela fera plus d’équipes dans les diverses championnats la saison prochaine mais cela fera plus de matchs et ce n’est pas plus mal. De prendre en compte le classement actuel, certes nous avantagerait, mais cela léserait les mal-classés, ce ne serait pas honnête. Mais c’est difficile de trouver une solution équitable ». 


En National 3, on gère aussi comme on peut du coté de Lucciana. «Bien malin serait celui qui connaitrait l’avenir. Au club on a privilégié la sécurité et les précautions à prendre » souligne Tchouky Corlija l’entraîneur du Gallia. «De notre coté nous avons tout annulé. Plus d’entrainement, plus de contacts. Nous avons envoyé un programme individuel à chaque joueur en leur demandant rigueur, discipline et de prendre toutes les précautions nécessaires ». Et comment voit-on la suite du coté du Gallia ? « Tout va dépendre de la durée de l’épidémie. Si on peut reprendre le 15 avril, c’est faisable de finir les championnats en juin. Si cela ne peut se faire avant fin avril, ça sera très compliqué. Mathématiquement on ne pourra pas boucler le championnat. On pourrait alors entériner le classement actuel sachant qu’on a déjà joué 18 matchs sur 26. Pour moi cela semble la seule solution ».





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708