Corse Net Infos - Pure player corse



Contrôle du pass vaccinal : "c'en est trop" pour les restaurateurs corses


Livia Santana le Mercredi 19 Janvier 2022 à 15:04

Le projet de loi sur le pass vaccinal a été définitivement adopté par le Parlement ce dimanche 16 janvier. Il prévoit entre autres, que les restaurateurs vérifiant le pass puissent demander, "en cas de doutes", un document d'identité au client contrôlé.

Une mesure de trop, pour les professionnels bastiais du secteur.



Loïc propriétaire du café centrale à Bastia
Loïc propriétaire du café centrale à Bastia

« On ne s’en sort déjà pas pour contrôler les pass sanitaires, maintenant il faudrait que l’on vérifie les pièces d’identité. Ce n’est pas possible », s’indigne Anthony, propriétaire de deux établissements sur la Place Saint Nicolas à Bastia. Adopté définitivement par le Parlement lors d'un ultime vote dimanche 16 janvier à l'Assemblée nationale, la loi sur le pass vaccinal est loin de faire l’unanimité sur l'ile. Notamment chez les professionnels de la restauration qui, selon les textes, pourraient demander pour qu’un client s’attable dans son établissement, un document d’identité « en cas de doutes » sur la correspondance avec le pass vaccinal présenté.
Lors des contrôles des forces de l’ordre, les établissements n’ayant pas joué le jeu, risquent une amende de 1 000 euros.

Dans les établissements bastiais, cette loi révolte. « Quand notre préoccupation c’est de réussir à vivre, on nous met encore des mesures restrictives sur le dos. C’est un véritable frein à notre activité », lance Loïc, propriétaire du Café du centre à Bastia. L’homme qui a du mal à fidéliser sa clientèle se voit mal lui demander une pièce d’identité pour prendre un café. « C’est stigmatisant, en contrôlant un document d’identité on remet en cause la parole de notre client. Comment voulez-vous qu’il revienne ? », poursuit le restaurateur qui estime que « ce n’est pas lui qui doit faire cela ».

Contactée, Karina Goffi, présidente de l’Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) de Corse se dit « en opposition totale » avec cette nouvelle mesure. « Nous avons été sages, nous avons fait tout ce qu’on nous a demandé, nous avons mis en place dès le début de l’épidémie des protocoles sanitaires dingues, mais aujourd’hui on sort de la ligne », déplore la représentante des professionnels qui refuse que les professionnels se soumettent à cette nouvelle injonction.

« Et pourquoi pas dans les supermarchés ? »

Si la mesure ne passe pas, c’est parce que les professionnels de la restauration estiment être victime d’injustice. « C’est de l’acharnement, on sanctionne des métiers bien ciblés. Si on veut pousser le pass vaccinal au bout et donner une logique à cela, il faut l’imposer à toutes les professions », estime Karina Goffi. « C’est toujours aux mêmes de faire les efforts. Et pourquoi pas demander le pass dans les supermarchés ? »,  questionne avec agacement Anthony, le restaurateur de la place Saint Nicolas qui cet été, a dû réduire de 20% sa terrasse pour pouvoir contrôler tous les pass-sanitaires.

La date exacte de la mise en application du pass vaccinal n’est pas encore connue puisqu’une saisine devant le conseil constitutionnel a été initiée par les députés en début de semaine. Les sages pourraient retoquer certains points notamment la question de la vérification de l’identité.














L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022