Corse Net Infos - Pure player corse


Conseil municipal de Bastia : « dis moi d’où vient ton masque... »


c.-V. M le Mercredi 20 Mai 2020 à 07:26

Un assemblée communale réunie entre deux tours d’une élection municipale, cela ne s’était jamais vu. Mais le Covid-19 est passé par là. Au-delà de cette singularité, qui risque de se reproduire avant un second tour qui n’est toujours pas fixé, c’est une assemblée scindée en trois parties - de la salle de délibérations au domicile en passant par une salle située au 5e étage de l’hôtel de ville - qui, mardi soir, a délibéré sur l’ordre du jour ouvert par un débat ressemblant fort à un acte supplémentaire de la campagne électorale, interrompue par le nouveau coronavirus, à l'image de cette polémique sur les masques qui a opposé François Tatti, président de la communauté d'aggloméation de Bastia à Pierre Savelli, le maire de la ville.




La crise sanitaire qui n'a pas épargné la Corse ne pouvait pas ne pas s'inviter à ce conseil municipal de l'entre deux tours.
Il était, en effet, du devoir du maire de la ville et des groupes d'opposition de souligner, comme il convient, les mérites de tous ceux qui, au quotidien, se sont battus contre l'épidémie dans les hôpitaux mais pas seulement.
L'hommage a été sur ce plan unanime de Pierre Savelli à Julien Morganti en passant par Jean Zuccarelli, François Tatti et Francis Riolacci, mais comme l'on est toujours entre les deux tours d'une élection municipale dont on ne connait pas encore l'ultime acte, les principaux protagonistes de l'assemblée communale n'ont pas manqué d'égratigner la majorité municipale, notamment sur sa gestion de la crise sanitaire.

Jean Zuccarelli a été le premier à monter au créneau. "L'heure n'est pas à la polémique" a  t-il souligné d'emblée, "mais il convient de partager les soucis de nos concitoyens". Il ne s'est cependant pas  privé d'évoquer la gestion de la crise sanitaire "chaotique, illisible" de la majorité de Pierre Savelli auquel il a reproché, dans le cadre de la distribution des masques notamment,  de n'avoir donné aucune aucune information pendant une semaine. Autres reproches : le revirement sur l'ouverture des écoles et une attitude calquée sur la stratégie régionale sur bien des points, l'absence d'initiative en matière sociale, ni d'initiatives fortes au plan économique.

Après Francis Riolacci, qui n'a pas manqué de fustiger les misères faites à l'hôpital et au corps médical au cours des dernières années, François Tatti a pris le relais pour enfoncer le clou et dénoncer, entre autres choses, le fait que Bastia a été la seule ville à ne pas avoir ouvert son marché. "En lieu et place nous avons eu droit à un drive qui n'a pas fonctionné, alors qu'un marche plus dynamique aurait pu s'ouvrir sur la place Saint-Nicolas" a t-il notamment stigmatisé en souhaitant d'ici quelques semaines, en fonction de la situation sanitaire qui demande prudence, "une urgente reprise économique forte et puissante" pour Bastia.

Juilen Morganti qui lui a succédé de chez lui, n'a pas été plus tendre avec Pierre Savelli et sa majorité. Il a repris un par un les thèmes qu'il évoque régulièrement. Absence d'un plan global de déconfinement, distribution "partielle et partiale" des masques, écoles, commerces de proximité oubliés, mesures contradictoires entre l'office de tourisme et l'agence du tourisme de la Corse etc.

Pierre Savelli a fait front à la critique sans pratiquement broncher se contentant de relever le fait que "si l'heure n'était pas à la polémique, comme l'avait souligné Jean Zuccarelli, il y en avait eu quand même un peu, mais c'est de bonne guerre..."
Le maire de Bastia a ensuite repris une par une toutes les actions menées par la municipalité : annulation des spectacles, arrêt des chantiers, ouverture de la maison du Covid, opération bastiacci aiutemucci, cellule de crise, portage de repas, colis alimentaires, service municipal d'accueil pour les enfants des soignants, gratuité des parkings, cumpremu qui, sites marchands sur une carte interactive, drive, réouverture du marché alimentaire etc. Et le confinement est allé crescendo.

Puis est venue la polémique des masques (notre vidéo) entre Pierre Savelli et François Tatti que nous vous laissons découvrir....
Au bout d'une heure consacrée à la crise sanitaire et à ses conséquences sur la ville de Bastia, le conseil municipal a pu reprendre le cours de son ordre du jour et adopter deux mesures en faveur des cafetiers et restaurateurs et des commerçants du centre-ville.

Les mesures

La première vise l'exonération de la redevance d'occupation du domaine public, principalement pour les cafetiers et les restaurateurs pour l'ensemble de l'année 2020. Un moyen pour la Ville de Bastia d'apporter son soutien aux commerçants si durement touchés par la crise.
Le montant global de ces redevances s'élève à 276 000 €.
Il s'agira aussi pour la municipalité d'assurer un accompagnement dans la sortie de confinement.
Avec, à l'appui du travail des services de la ville, l'aménagement de l'espace public afin de faciliter la distanciation sociale, pour les terrasses des possibilités d'élargissement de l'occupation du domaine public et un aménagement de la circulation piétonne dans les rues étroites et commerçantes du centre-ville.
A noter encore que le stationnement en surface qui avait été rendu gratuit au début du confinement le restera jusqu'au 1er juin.


Le conseil municipal a encore adopté l'octroi d'une subvention de 10 000 € à l'union des commerçants bastiais. Cette subvention, doublée par rapport à l'an dernier, permettra de financer, en partie, le développement d'une plate forme type "Marketpalce/click and Collect" sur laquelle travaille l'association.
Le rapport présenté par Linda Piperi a reçu l'aval de l'assemblée communale non sans que Jean-François Paoli ait fait remarquer auparavant,  que l'idée était bonne mais  qu'il y avait 8 associations de commerçants à Bastia et qu'il était sans doute maladroit de privilégier l'une par rapports aux autres.
L'adjointe en charge du Développement Economique, au Marketing Territorial et à l'animation l'a rassuré en soulignant que le futur Marketplace pourrait, à terme,  contribuer à les fédérer.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements













    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047