Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil départemental de Haute-Corse et projet de charte : La vive réaction du groupe Inseme


Rédigé par le Jeudi 25 Février 2016 à 22:36 | Modifié le Samedi 27 Février 2016 - 01:09


Le groupe Inseme du Conseil départemental de Haute-Corse (Vanina Le Bomin, José Gandolfi et Anne Avenoso) a réagi a à la conférence de presse donné par mercredi par les deux président des conseils départementaux de Corse sur la future collectivité unique de Corse. Il s'est plus particulièrement attardé sur le propos de François Orlandi


Nous avons pris connaissance avec stupéfaction des propos de Mr François Orlandi concernant le projet de charte qui sera présenté  à la session de l’assemblée  de Corse.
Ce projet est comme son nom l’indique, « un projet », et a vocation à être discuté et amendé par les différentes instances concernées.
La fin de non recevoir des deux Présidents des Conseils Départementaux en dit long sur leur état d’esprit. 
Aujourd'hui, la charte prévoit la présence non seulement des trois collectivités mais aussi en comité élargi une représentativité des personnels, établissements publics, SDIS...
 
Plusieurs élus du CD2B avaient demandé au Président Orlandi de se rapprocher du Président de l’exécutif Gilles Simeoni pour établir une méthode de travail, ce qu'il a refusé catégoriquement.
Il a souhaité que le Département travaille de son côté et présente en session un point d’étape de ses travaux. Comment peut-on reprocher à la CTC une méthode que l'on s'est appliqué à soi-même, sauf à être d’une totale mauvaise foi ? Ou peut-être n’avait-il pas prévu que le nouvel exécutif se saisirait de ce dossier aussi rapidement et ferait une proposition concrète qui permette d'avancer dans la concertation et le dialogue, y compris avec les personnels qui étaient les grands oubliés de l’ancien comité de pilotage. La logique de construction qui anime la nouvelle majorité de la CTC est quand même partagée par d’autres.

Voici l’avis du Conseil économique et social de la Corse qui a souhaité et doit jouer pleinement son rôle dans l’élaboration de la nouvelle collectivité.
 
« Le CESC de Corse relève avec satisfaction la volonté de confirmer, à travers la Charte, les engagements à prendre par chaque collectivité signataire en matière d’investissement et de fonctionnement,dans les domaines des finances, du patrimoine immobilier et mobilier et des ressources humaines afin d’assurer la bonne mise en œuvre de la future collectivité.
Le CESC relève aussi avec satisfaction la volonté d’agir, dans le cadre du comité de coordination, dans la concertation pour harmoniser les observations, avis et propositions à présenter aux ministères concernés.
 Par ailleurs, le CESC de Corse considère qu’une des conditions de la réussite du projet de collectivité unique est l’appropriation de celui-ci par les agents concernés par cette fusion et se félicite de la décision d’associer aux travaux les représentants du personnel de chaque collectivité. Le CESC rappelle que cette dimension participative faisait jusqu’à présent défaut. »
 
La dimension participative du personnel des collectivités faisait jusqu'à présent défaut , mais pas seulement,  car dans le Comité de Pilotage mis en place par Mr Paul Giacobbi, le Département n’était représenté que par son seul Président ! Que n'a-t-il protesté à l’époque ! Mais il vrai que cela était peut-être plus difficile face à sa propre famille politique !
Et si tous ces discours n’étaient qu’un leurre ? Si la volonté affichée hier de mettre en place la collectivité unique n’était que le fait de la solidarité obligatoire avec l’ancien Président ?
Si la peur de perdre son siège faisait oublier l’intérêt général ? 
La future collectivité unique est une chose trop importante pour l’avenir de la Corse pour en faire un enjeu de politique politicienne, et l’opinion attend de nous autre chose  que des polémiques stériles.
La nouvelle majorité quant à elle,  saura être à la hauteur des défis économiques et sociaux qui se posent à nous, et répondre à l’immense attente de notre peuple qui aspire à un un véritable développement dans la paix et la démocratie !




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Septembre 2018 - 09:13 Réunions publiques de Jean-Félix Acquaviva

Lundi 17 Septembre 2018 - 17:26 Encore des soutiens pour Lionel Mortini

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu