Corse Net Infos - Pure player corse

Collectivité de Corse et SFR : La fibre pour tous les Corses dans 5 ans


Rédigé par José Fanchi le Jeudi 8 Novembre 2018 à 19:38 | Modifié le Jeudi 8 Novembre 2018 - 23:58


Comme cela a été décidé, c’est SFR qui sera en charge du déploiement de la fibre optique en Corse. Les collectivités territoriales ont attribué la DSP à l’opérateur au carré rouge qui est en train de mettre en œuvre un plan ambitieux de raccordement au sein de l’île. SFR a 5 ans pour déployer 170 000 prises FTTH en Corse. La convention a été signée jeudisoir à la Collectivité de Corse entre Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif et Alain Weill, PDG de Altice-France pour SFR-Collectivités


(Photos Michel Luccioni)
(Photos Michel Luccioni)
La filiale dédiée aux RIP - SFR Collectivités sera en charge des travaux, pour une convention d’une durée de 30 ans. Le budget prévisionnel prévoit des investissements à hauteur de 275 millions d’euros, dont 52 millions devraient être pris en charge par des financements publics et 35 millions d’euros par l’État sur ce total.  Rappelons pour mémoire que l'opérateur Orange était, quant à lui, moins pertinent dans son offre, demandant dix ans et un coût d'environ 60 M€ de plus pour arriver à construire 170 000 prises. Particularité du deal : l’exécutif corse a prévu de fortes pénalités pour SFR si l’opérateur ne respecte pas ses engagements.

 
De grosses opportunités
Les déploiements FTTH en Corse étaient jusqu’à présent principalement à l’initiative des opérateurs privés (en très grande majorité Orange), qui se sont engagés à installer la fibre optique dans plusieurs communes classées zones AMII.
Cela dit, télévision ultra-haute définition, partage des données, télétravail, multiplication des objets connectés, autonomie à domicile, formation en ligne, télémédecine, les opportunités pour le développement des territoires sont multiples. En Corse, comme ailleurs. Reste que pour construire un environnement favorable à la mise en œuvre de ces services et usages innovants, le déploiement de réseaux électroniques à très haut débit est indispensable. Bien au-delà des principales agglomérations de la Corse, la couverture intégrale du territoire insulaire apparaît comme un enjeu majeur, à la fois économique et social. Car ces réseaux à très haut débit participent à la mise en place de services publics novateurs, à la compétitivité des entreprises, au désenclavement et à l'attractivité des territoires ruraux ainsi qu'au développement durable de l'île.
Rappelons que le réseau Très Haut Débit pour la Corse, desservira près de 170 000 foyers, établissements publics, entreprises, cela d’ici cinq ans. Près d’un demi-million de kilomètres de fibre optique seront nécessaires à son déploiement sur l’ensemble de l’île.

 
Gilles Simeoni : perspectives fécondes
Le président du Conseil Exécutif a salué l’ensemble des participants du projet et a aussitôt mis l’accent sur l’importance de cette DSP entre SFR et la Collectivité de Corse :
« Nous sommes les acteurs d’un formidable processus qui offre des perspectives fécondes pour notre île, cela après un long chemin qui a nécessité un gros travail compte tenu de l’enjeu numérique. Cela a fait partie de nos préoccupations voire une priorité absolue. D’ailleurs, je tiens à remercier ceux qui ont contribué à ce travail de grande qualité mais aussi nos partenaires au terme de deux années de travail pour mettre en œuvre de contrat. Dans cinq ans, tous les habitants de l’île auront accès à la fibre dans des conditions optimales. Cela ouvre bien des perspectives essentielles pour la Corse, « île montagne » avec ses contraintes, mais va apporter  des bonnes conditions de vie dans nos territoires les plus excentrés. La fibre, comme chacun sait, apporte l’accès à la santé et à la télémédecine et l’économie
La Corse va pouvoir se connecter à Paris, l’Europe et le monde, moment solennel et heureux pour les enjeux que nous nous sommes fixés mais aussi et surtout pour les moments que nous avons vécus. Le contrat apporte des investissements importants à notre région. »

 
Alain Weill et la Corse numérique
Les mots prononcés par le Président Directeur Général de Altice-France ont laissé entrevoir beaucoup d’enthousiasme pour ce projet qui commence à prendre réellement forme. Alain Weill a salué ce qui sera un chantier salutaire pour l’île :
« C’est une fierté que d’accompagner la Corse vers le Haut Débit, au sortir d’un travail de deux années pour l’avenir de la Corse numérique. SFR fixe des objectifs et s’y tient, qu’il s’agisse de sa clientèle (50 000 clients en Corse), du développement ou de l’investissement dans les infrastructures. Nous considérons cette mission en Corse comme une authentique priorité car elle va générer de nombreux emplois au cours des prochaines années chez les partenaires locaux. Les premières formations ont d’ailleurs commencé, elles se poursuivront au fil des mois. On peut dire maintenant que la Corsica Fibra est en marche pour 2023. Nous sommes tous motivés pour gagner ce challenge. »
Benoît Bonnefoi, le Secrétaire des Affaires de Corse s’est également exprimé pour saluer le déploiement du Très Haut Débit :
« La DSP numérique est une très bonne opportunité pour la Corse et un secteur stratégique pour son développement économique. C’est en effet un projet d’une grande dimension technique pour toute l’île avec de nombreux impacts aussi bien pour le BTP que pour l’emploi et la formation. C’est incontestablement l’aménagement du territoire du XXIe siècle… »
J. F.   
 




Corse | Entretiens | Elections | Institutions