Corse Net Infos - Pure player corse

Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat de Corse et CADEC : Un partenariat pour l'aide à l’investissement


Rédigé par Stéphanie Faby le Mercredi 21 Novembre 2018 à 13:03 | Modifié le Mercredi 21 Novembre 2018 - 22:48


Ce Mardi 20 novembre, la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat de Corse (CRMA) et la Caisse de développement de la Corse (CADEC) formalisaient un partenariat initié depuis 2011 afin de garantir de façon efficiente l’accès aux porteurs de projets et aux entrepreneurs du secteur de l’artisanat à des financements pour encourager le développement et l’investissement des PME.


Chambre régionale de Métiers  et de l’Artisanat de Corse et CADEC : Un  partenariat pour l'aide à l’investissement
Si la CADEC apporte son expertise en tant que seule société de financement en Corse agréée avec un actionnariat solide*,  la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Corse, quant à elle, forte de sa proximité avec le tissu local et accompagnateur de plus de 14 000 entreprises artisanales en Corse, symbolise pour cette première un partenaire essentiel pour promouvoir le développement économique  et créer de la richesse. C’est autour de cette philosophie que naît l’essence du partenariat entre ces deux institutions. Mardi, elle se formalisait autour de la signature d’une convention en présence de leur deux représentants respectifs et de leurs équipes : François Ottaviani, Président de la Chambre régionale de Métiers de l’Artisanat de Corse et Alexandre Vinciguerra, président de la CADEC.  
Il vient renforcer les actions des deux institutions 
« La Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat s’est tout naturellement rapprochée de la CADEC pour que les PME puissent bénéficier de leurs nombreux outils de financements, et répondre à leur besoin avec un atout en prime :  la réactivité de cet organisme. Les deux aspects qu’on a voulu renforcer à travers ce partenariat fait suite à la revendication qui avait été portée par les acteurs économiques notamment sur l’avance remboursable de trésorerie. On se réjouit de ce partenariat renforcé et qui va permettre de travailler en étroite collaboration tant au niveau politique que technique. On pourra aussi plus tard développer d’autres dispositifs sur le financement des entreprises »  explique Denis Bellaiche, secrétaire Général de la Chambre de Métiers 2A.


Aujourd’hui, la problématique du financement de l’entreprise est prioritaire et les outils qui sont proposés pour les acteurs économiques sont performants. Ce partenariat renforcé intervient pour la CRMA comme un « facilitateur » d’accès aux organismes bancaires et au crédit pour permettre aux artisans d’investir et développer leur activité.

Pour le Président de la CADEC, il vient répondre aux problématiques de trésorerie des PME dans une économie fortement marquée par la saisonnalité « les hivers sont rudes et avoir un soutien en trésorerie pendant ces mois-ci c’est important pour les artisans. Cette aide à la trésorerie, grâce aux produits de la CADEC va venir renforcer la continuité des entreprises artisanales »  souligne  Alexandre Vinciguerra.
Pour ce faire, la CADEC lauréate de l’appel d’offre lancé par la CDC et par l’Etat pour le soutien à la trésorerie des PME dispose d’un fond de 10 millions d’euros.

« L’artisanat est un des moteurs de l’économie Corse, ce sont des entreprises qui sont créatrices de richesses et elles constituent un élément indispensable à l’aménagement du territoire aussi bien dans les zones rurales que dans les villes.  Accompagner l’artisanat c’est accompagner d’une certaine façon un style de vie axé sur des valeurs de qualité, de proximité et de favoriser le vivre ensemble. Nous avons besoin du réseau de cet organisme consulaire qui a un lien permanent avec le tissu local. » poursuit-il


Différents outils d’aides à l’investissement pour les artisans
Cet accompagnement à l’investissement intervient le plus souvent pour les entreprises en phase de développement ou sur une reprise d’activité. Il se matérialise avec l’aide d’outils financiers adaptés aux besoins des porteurs de projets.
« De nombreux projets ont été accompagnés pour des activités autour de la boulangerie, de la poterie, de la coiffure, des fleuristes … avec le plus généralement un recours à  l’avance remboursable classique. C’est un prêt à taux zéro qui peut prendre en compte jusqu’à 35% d’investissement où la CADEC intervient en accompagnateur avec le concours des banques. Ces dernières restent le pilier de la relation de confiance avec le porteur de projet. Les autres produits plus participatifs et qui correspondent aussi au secteur touristique sont le crédit-bail immobilier ou encore la garantie de prêt bancaire beaucoup plus compétitive que les autres solutions qui existent sur le marché bancaire à l’heure actuelle. Enfin, l’avance remboursable de trésorerie, mise en oeuvre depuis 2016 sous forme de prêt à taux zéro  est réservée aux entreprises de moins de 11 salariés, ayant + de trois ans d’ancienneté et réalisant moins de 2 millions de chiffres d’affaire et de total bilan. Il permet de financer jusqu’à 40 000 euros sur une durée de 5 ans avec une possibilité de différé » explique Jean-Michel Catani, le directeur de la CADEC.

« La solution de l’avance non remboursable de trésorerie est nécessaire pour le secteur de l’artisanat afin d’aider les entreprises à continuer leur développement ou à passer un moment difficile et il est important que les artisans soient sensibiliser à ce dispositif. L’objectif est de mettre en place des fonds qui se reconstituent et répondent au besoin avec une rapidité importante et ce choix là est à privilégier » enchérit Denis Bellaiche.

La CADEC vient ici partager les risques avec les banques pour aider les entreprises concernées.
A travers ce partenariat, la CRMA et la CADEC mettent en commun leur savoir-faire autour d’une relation de confiance avec pour objectif mutuelle d’accompagner les artisans dans leur développement.

*Ndlr : Elle est constituée autour d’un capital réparti entre la Collectivité de Corse (CDC), le Crédit coopératif, la Caisse des dépôts et consignations, la caisse d’Epargne Provence Corse, la caisse régionale de Crédit Agricole de la Corse et la caisse régionale de Crédit de Mutuel. *





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie