Corse Net Infos - Pure player corse


Bastia : premier bain de l'année pour Graziella et les irréductibles de Ficaghjola


Philippe Jammes le Samedi 1 Janvier 2022 à 13:14

Ficaghjola fait partie de ces quartiers chers au cœur des bastiais. La petite anse a certes perdu sa tranquillité d’avant les années 80, et la percée du tunnel, mais une poignée d’irréductibles veille sur elle. Graziella Olmeta en fait partie, veillant jalousement sur A Madona. Belle rencontre en ce 1er jour de l’an.



Bain du jour de l'An pour les irréductibles de Ficaghjola.
Bain du jour de l'An pour les irréductibles de Ficaghjola.
C’est le 8 septembre 1997 que A Madona di Ficaghjola a été inaugurée à côté du lavoir, en contrebas du quartier Saint joseph, à l’entrée sud de la ville de Bastia. Inaugurée par François Dalcoletto, responsable de la confrérie de Saint Joseph et Jean-Baptiste Raffalli , adjoint au maire de Bastia, en charge du patrimoine et en présence d’Albert Calloni, maire de Bastia et du ministre Emile Zuccarelli.
La statue de la Madona, jusque là en l’église de Saint Joseph, a été bénie alors par le chanoine Xavier Emmanuelli.
On y fête la vierge tous les ans, le 8 septembre. Le site contient aussi une jolie fontaine qui date elle de …1585.


C’est le gouverneur de Corse de l’époque, Catanei Marini, qui la met en place. Si certaines rumeurs, infondées pour l’heure, prétendent que l’eau qui en coule vient des Alpes, elle descend en tout cas assurément de Suerta.
Ficaghjola, c’est aussi un lavoir. Selon les historiens des lieux, un jour du 8 septembre de nombreuses lavandières du quartier qui se réunissaient sous l'œil protecteur de la Vierge, furent miraculeusement épargnées par la chute d'un rocher de plusieurs tonnes qui s'était décrochée de la paroi située au-dessus du lavoir.
A coté de ce lavoir, des Ex-voto de 1711 et 1950 posés par les habitants de Saint Joseph.



Voilà, le petit monde sur lequel veille « religieusement » depuis plus de 2 ans Graziella Olmeta. « J’étais une habituée de cette magnifique plage de Ficaghjola depuis des années et avec mes amis Les Irréductibles de Figaghjola on l’entretient car beaucoup de gens y passent. Un jour je me suis aperçue que le lavoir, la fontaine et la petite chapelle, de l’autre côté de la route, étaient dans un état lamentable, à l’abandon et j’ai entrepris de m’en occuper. Voilà deux ans que j’y viens 2 heures par jour pour restaurer les lieux et l’entretenir ».


Au fil des jours, des semaines, des mois, grâce à l’énergie, la passion et la volonté de Graziella, l’endroit est devenu coquet, de toute beauté. « Cet endroit réclame de l’entretien tous les jours car situé à l’aplomb de Saint Joseph, régulièrement terre et cailloux tombent du talus. L’endroit avait d’ailleurs été condamné par la mairie et la CdC il y a plusieurs années en raison de sa dangerosité. Aujourd’hui ce dossier traîne ! ».
Grâce à sa pugnacité, Graziella a pu obtenir l’accès au lavoir, jusque là cadenassé. « L’eau de la fontaine s’écoule dans le lavoir mais les feuilles et la terre aussi. De ce fait l’étroit conduit est très souvent bouché, créant une inondation devant la fontaine et du coup on ne peut accéder à la Madona.  Aujourd’hui la mairie m’a confié les clés et je nettoie donc les lieux aussi. Un ami s’est proposé pour refaire gratuitement toute l’électricité du lavoir, j’attends le feu vert de la mairie ».
Début décembre, Graziella et une amie, Frédérique, ont refait un petit muret qui jouxte l’autel de A Madona. Un joli muret en pierre sèche, un sacré travail ! « Un ami, Luc nous a aussi aidées et j’en ai profité pour laver au savon noir le mur qui contient la niche de la Madona. J’ai ajouté des bougies solaires qui s’allument chaque soir après que je les ai rechargées chez moi car ici le lieu n’est pas ensoleillé ».


Le travail au quotidien de Graziella, balayage, lavage, ramassage des poubelles est salué par les habitants du quartier qui viennent régulièrement y prendre de l’eau de source. « Les gens m’apportent des bougies, des statuettes pour orner l’autel ».


Ce 1er janvier 2022, et comme tous les 1ers janvier depuis…. des années, Graziella et ses amis des Irréductibles de Ficaghjola ont pris leur premier bain de l’année, dans une eau à 13 degrés. Une réunion dans la tradition : festive, conviviale, respectueuse des consignes sanitaires.
Que l’année 2022 soit belle pour tous !















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047