Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Places de stationnement en question quartier Saint Joseph !


Rédigé par Philippe Jammes le Dimanche 25 Novembre 2018 à 10:25 | Modifié le Dimanche 25 Novembre 2018 - 13:45


Si les travaux d’amélioration et de sécurisation du carrefour de l’Octroi entrepris voila 4 mois par la mairie sont en passe de s’achever avec l’enrobé de la chaussée prévu cette dernière semaine de novembre, les riverains grognent et soulèvent nombre d’inquiétudes.


Les travaux entrepris voila plusieurs mois par la Mairie, EDF et Acqua Publica etant terminés, place à l'enrobé de la chaussée à partir du lundi 26 novembre à Saint Joseph.
Les travaux entrepris voila plusieurs mois par la Mairie, EDF et Acqua Publica etant terminés, place à l'enrobé de la chaussée à partir du lundi 26 novembre à Saint Joseph.
 «On ne tire pas à boulets rouges sur ces travaux de la mairie, dont certains amènent des améliorations. Nous souhaitons simplement avoir un dialogue constructif avec des élus au sujet du stationnement des véhicules» déclare Paule Parsi-Graziani, une des porte-paroles du collectif Saint Joseph/Octroi.
« Le problème de stationnement devient dramatique, pas seulement pour les riverains qui y habitent mais pour toute une population qui gravite autour comme des médecins, infirmiers, kiné, livreurs qui désormais ne trouvent plus de places pour accomplir leur travail. L’immeuble Cotti abrite des personnes âgées qui reçoivent la visite, plusieurs fois par jour,  de personnel médical. Or depuis les travaux et la disparition de places de parking, il leur faut parfois tourner une vingtaine de minutes avant de pouvoir se garer et aller prodiguer les soins, parfois certains doivent y renoncer. On souhaite donc évoquer ce cas avec les responsables de la mairie, notamment la véritable instauration des places dites  -arrêt minutes».


Ce problème de stationnement fait  aussi vivre un calvaire au boulanger du quartier qui a vu sa clientèle chuter, et par la même son chiffre d’affaires,  l’obligeant à licencier un employé. La mairie devrait pouvoir l’indemniser via son assurance. « J’ai contacté en vain les services de la mairie pour obtenir un rendez-vous » déplore Paule-Parsi-Graziani. « Nous ne sommes en rien agressifs, nous souhaitons juste un dialogue avec des élus ou responsables des travaux pour tenter de trouver une solution à ce problème de stationnement».



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie