Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Le nouveau secrétaire général de la préfecture de Haute-Corse a pris ses fonctions


Rédigé par Philippe Jammes le Mardi 11 Septembre 2018 à 23:55 | Modifié le Mercredi 12 Septembre 2018 - 01:01


Le préfet de la Haute-Corse, Gérard Gavory, a présenté mardi matin le nouveau secrétaire général de la préfecture, Fréderic Lavigne.


Frédéric Lavigne, sous-préfet hors classe, sous-préfet de Guingamp a été nommé secrétaire général de la préfecture de la Haute-Corse, par décret du Président de la République en date du 31 juillet 2018 ; il succède à ce poste à Fabien Martorana. 
Âgé de 46 ans, Frédéric Lavigne avait pris ses fonctions dans les Côtes d’Armor le 21 septembre 2015 après avoir été nommé, directeur de Cabinet du préfet de la Vendée, en 2013 et sous-préfet de l’arrondissement de "Le Blanc" en Indre, en juin 2009.
« Depuis mon intégration dans les fonctions de la république, je découvre l’ensemble des métiers préfectoraux » a indiqué Frédéric Lavigne. « Il était important pour moi de découvrir cette fonction de secrétaire général de préfecture. C’est un poste très complet, à responsabilités importantes. A Bastia, j’ai déjà comme gros dossier la restructuration de la préfecture, une restructuration lourde et longue qui débutera en 2019. Une restructuration qui n’entrainera cependant pas un changement d’enveloppe budgétaire. Nous devrions récupérer certains de nos bureaux auprès de la Collectivité de Corse et abriter le service de la cohésion sociale. Nous aurons aussi à gérer en 2019 et 2020 des processus électifs notamment les municipales ». 
Lors de cette présentation nous avons eu aussi l’occasion de faire le point avec Gérard Gavory, le préfet,  sur certains chauds dossiers.


Le problème des déchets 
« Il y a mobilisation des services de l’Etat qui souhaite faire avancer le dossier aux cotés de l’Exécutif de Corse et des Communautés de communes. Au sujet du Centre d’Enfouissement de Prunelli, il faut rappeler qu’il a été pris en 2015, un arrêté portant le stockage de 43 000 tonnes à 60 000 tonnes. Aujourd’hui les élus du Fiumorbu souhaitent des garanties sur la réalité du plan stratégique de l’Exécutif. Un plan qui doit être présenté prochainement à l’Assemblée de Corse. On est actuellement en phase de négociations ».


Le dossier des Paillotes
« Aujourd’hui la balle est dans le camp des élus locaux. De notre coté nous sommes tenus de faire respecter les décisions de justice.  Nous sommes dans un système de montable/démontable. Dans le cas du dossier Mare Beach, il y a eu une décision de justice d’expulsion par le propriétaire du terrain qui est le Conservatoire du littoral. Mais il y a un appel en cours ». (Ndlr : l’appel sera examiné courant octobre).


Le dossier du SIS
« Pour prendre le poste de directeur du SIS, vacant, il y a eu un appel à candidature. Le ministère nous a envoyé deux candidats que Guy Armanet, président du Conseil d’administration du SIS, et moi-même avons reçus. Or, tous deux nous avons fait le constat qu’ils n’avaient pas le profil du poste. Pour nous ils n’avaient pas les compétences opérationnelles. Les candidatures ont donc été relancées. La Direction générale de la Sécurité civile nous fera donc d’autres propositions. On espère boucler ce dossier avant la fin de l’année ».         

Gérard Gavory, préfet de la Haute-Corse, entouré par Frédéric Lavigne, secrétaire général de la préfecture (à gauche) et Hervé Doutez, directeur de cabinet (à droite).
Gérard Gavory, préfet de la Haute-Corse, entouré par Frédéric Lavigne, secrétaire général de la préfecture (à gauche) et Hervé Doutez, directeur de cabinet (à droite).



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie