Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Le comité de suivi des Fonds européens sur les pas du Spassimare, du Mantinum et de l’Aldilonda …


Rédigé par Philippe Jammes le Mercredi 14 Novembre 2018 à 18:19 | Modifié le Mercredi 14 Novembre 2018 - 19:02


Le comité de suivi des Fonds européens pour la Corse se réunit actuellement (jusqu’à vendredi) sous la coprésidence de Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse, Marie-Antoinette Maupertuis, conseillère exécutive en charge des affaires européennes et Josiane Chevalier, préfete de Corse. Ils accueillent depuis ce mercredi les membres de la commission européenne, Andrea Murgia, rapporteur régional pour le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional), Mario Gerhartl, rapporteur pour le FSE (Fonds Social Européen), Elvira Baker, Maria Fuentes-Merino et Belen Disdier Rico, rapporteurs régionaux pour le FEADER (Fonds Européen Agricole de Développement Rural) Ce comité de suivi a pour rôle de s’assurer du bon déroulement de l’exécution et du financement des programmes européens à travers des visites sur sites, réunions techniques et discussions en séance plénière sur la gestion des programmes européens.


Le maire de Bastia, Pierre Savelli, présentant les projets de la ville à Andrea Murgia, rapporteur régional pour le FEDER.
Le maire de Bastia, Pierre Savelli, présentant les projets de la ville à Andrea Murgia, rapporteur régional pour le FEDER.
La programmation européenne 2014/2020 pour la Corse s’articule autour des schémas régionaux de tous les secteurs : aménagement du territoire, environnement, nouvelles technologies, tourisme, recherche et développement, matériels agricoles et de pêche, risques naturels … Ces programmes viennent renforcer les efforts déjà entrepris par les autorités locales au service du développement insulaire et permettent le maintien et la création d’emplois, la transition énergétique, et favorise l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations. Le programme opérationnel FEDER/FSE 2014/2020, doté de quelque 115 millions d’euros,  comporte 6 axes FEDER et 1 axe FSE0. A ce jour près de 65% des crédits UE ont été programmés.


Le PON,  Programme Opérationnel National, FSE, volet corse, soutien des projets qui favorisent l’emploi en finançant des actions de formation, d’insertion et de lutte contre les discriminations. C’est la DIRECCTE, sous l’autorité du préfet de Corse, qui est autorité de gestion déléguée.  Le programme dispose d’une enveloppe FSE de près de 8 millions d’euros et à ce jour 62% des crédits UE ont été programmés. Consacré aux affaires maritimes et à la pêche, le programme PON FEAMP volet corse soutient la politique commune de la pêche pour la conservation des ressources biologiques de la mer, la gestion des pêcheries, des ports de pêche et des flottes qui exploitent ces ressources, l’aquaculture, ainsi que la transformation et la commercialisation des produits de la pêche et de l’aquaculture.  C’est l’Office de l’Environnement de la Corse qui l’organisme intermédiaire de ce volet corse du PON FEAMP don l’autorité de gestion  nationale est la Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture. Le programme dispose d’une enveloppe FEAMP de plus de 5,4 millions d’euros. A ce jour 25% des crédits UE sont en cours de programmation. Enfin, le Programme de Développement Rural de la Corse, PDRC – FEADER soutient les activités agricoles et rurales dans une logistique orientée vers la qualité, la protection, l’innovation et la modernisation. La Collectivité de Corse est autorité de gestion de ce PDRC-FEADER dont l’enveloppe s’élève à 145 millions d’euros. A ce jour 42% des crédits UE ont été programmés. 



Ce mercredi 14 novembre, le comité de suivi européen a visité la Mission Locale à Bastia qui gère la Milo TV (fonds FSE). Il s’est en suite rendu au musée de Bastia où ont été présentés les projets, FEDER,  de la mairie : Mantinum, Spassimare et Aldilonda (voir ci-dessous et vidéo). Cette visite s’est clôturée dans l’après midi à Lucciana chez un éleveur Ovin dans le cadre du programme FEADER. 
Ce jeudi des réunions techniques (FSE, PON FSE, PO FEDER/FSE, PDRC FEADER, PON FEAMP) sont prévues à l’Hôtel de la Collectivité de Corse à Ajaccio, puis vendredi une session plénière  est programmée de 9 heures à 12h15 toujours à l’Hôtel de la Collectivité de Corse. 


Pour en revenir à la visite de ce mercredi au musée de Bastia, Jérôme Terrier, Directeur Général des Services à la mairie de Bastia, a présenté aux membres de la commission européenne FEDER, FSE et FEADER les projets Mantinum, Spassimare (et voie douce) et Aldilonda. Coût total : 12 340 356 €  


Mantinum est un acte architectural et paysager fort qui va augmenter l’attractivité touristique de la citadelle » a souligné J.Terrier. Le projet comprend un ascenseur mur, une liaison verticale entre le Vieux-Port et la citadelle, accessible aux PMR, Personnes à Mobilité Réduite, un théâtre de verdure à vue sur la mer et la mise en valeur du jardin Romieu. Les travaux, d’un coût de 2 355 770 € partagés entre FEDER (60%), ville de Bastia (27%) et Agence du Tourisme de la Corse (13%) débuteront durant ce mois de novembre pour une livraison en janvier 2020.


Le Spassimare, inauguré le 15 septembre dernier,  est une liaison entre la plage de l’Arinella, au sud de Bastia, et la Citadelle, un parcours de 1500 m accessible aux piétons, cyclistes et PMR. D’un coût de 3 074 519 € il  a été financé par le PO FEDER à hauteur de 60%, la CdC, 20% et la ville de Bastia, 20%. 


Enfin l’Aldilonda est un véritable balcon sur la mer, connectant le nord et le sud de la ville. Un parcours de 450 m, suspendu au-dessus des flots, sous les remparts de la citadelle, accessible lui aussi aux piétons, cyclistes et PMR. Les travaux vont débuter d’ici la fin de l’année pour une livraison en mars 2020. Coût (maîtrise d’œuvre et travaux) 6 910 059 € financés par FEDER (60%), Cdc (20%) et ville de Bastia (20%).
CNI a suivi les  membres de la commission européenne dans les rues de la citadelle de Bastia, examinant les contours des 3 projets…. 

Une première journée au terme de laquelle Marie-Antoinette Maupertuis, Conseillère exécutive en charge des affaires européennes, ne manquait pas de faire part de sa satisfaction.
"Aujourd’hui, chacun a conscience que  L’Europe s’investit en Corse dans plusieurs domaines essentiels:  Innovation,  culture, et patrimoine. Surtout, l’Europe met la jeunesse au cœur de sa politique, voilà le véritable enjeu.  Cette  philosophie  va se vérifier au cours de ces 3 jours avec une restitution des échanges ce vendredi à l’hôtel de la collectivité de Corse à Ajaccio. Mais d’ores et déjà, il faut savoir que  l’ambition Européenne de notre île est réelle"

La visite de la commission européenne s’est clôturée dans l’après midi à Lucciana chez un éleveur Ovin dans le cadre du programme FEADER avec Marie-Antoinette Maupertuis et Lionel Mortini
La visite de la commission européenne s’est clôturée dans l’après midi à Lucciana chez un éleveur Ovin dans le cadre du programme FEADER avec Marie-Antoinette Maupertuis et Lionel Mortini



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie