Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Jérôme Ferrari à la mairie et au théâtre


Rédigé par le Jeudi 20 Décembre 2012 à 00:11 | Modifié le Jeudi 20 Décembre 2012 - 02:40


C'est par Bastia que Jérôme Ferrari, prix Goncourt 2012, a entamé, mercredi, le cycle des réceptions officielles qui rythmeront pendant plusieurs jours son séjour en Corse. Bastia où il avait d'abord rendez-vous avec la municipalité puis avec la foule de ses lecteurs qui, à l'initiative de la librairie "Les Deux Mondes" l'attendait au théâtre municipal.


Bastia : Jérôme Ferrari à la mairie et au théâtre
"Vous n'êtes pas bastiais, vous n'avez pas grandi ici mais ici les arts, la culture, le spectacle vivant, la lecture font que nous sommes les leaders en Corse" a glissé en guise de bienvenue Emile Zuccarelli au prix Goncourt.
Normal donc que la municipalité honore l'écrivain corse, qui écrit corse et qui écrit sur la Corse.
"L'une des raisons de votre présence ici tient au fait que l'on parle en bien de la Corse. Que l'on dit des choses intelligentes sur elle que l'on pourra se repasser" a encore souligné le maire de Bastia.
Mais il est une autre raison qui a incité la municipalité à convier le prix Goncourt à Bastia : depuis plusieurs années des bastiais affirmaient, avec force, que Jérôme Ferrari irait loin. " Ce soir votre présence constitue une petite joie pour vos premiers lecteurs" a encore ajouté le maire de Bastia avant de remettre au Goncourt 2012 "non pas les clefs de la ville de Bastia mais plutôt celles de la citadelle qui sont gravées dans la médaille de la ville."
Il y avait de l'émotion dans le regard de Ferrari lorsque, à son tour, il dut se résoudre en quelques mots à remercier Emile Zuccarelli et son conseil municipal de leur accueil.
Tout d'abord pour dire qu'il s'abstiendrait de prendre position sur la prédominance culturelle de Bastia ou d'Ajaccio "parce que la semaine prochaine je serai à Ajaccio".
Pour dire aussi qu'il attendait de rentrer en Corse depuis le 7 Novembre et qu'il regrettait de ne pas avoir fêter sa distinction avec ses amis.
Concernant Bastia il a enfin rappelé qu'il connaissait quand même un peu la ville. Notamment pour y avoir eu son premier poste - c'était durant l'année scolaire 8990 - au lycée du Fango…
Après quoi le Goncourt a du satisfaire à une vague municipale de chasseurs d'autographes avant d'aller échanger avec ses lecteurs au théâtre municipal.
Ce jeudi après-midi Jérôme Ferrari sera à l'Université de Corse. Vendredi il sera à la librairie La Marge d'Ajaccio pour une séance d'autographes.




Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine