Corse Net Infos - Pure player corse



Bars et restaurants et salles de sport restent fermés : une annonce qui passe mal en Corse


Pierre-Manuel Pescetti le Samedi 14 Novembre 2020 à 19:26

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, jeudi 12 novembre 2020, que les bars et restaurants et salles de sport devraient rester fermés, même après le 1er décembre. Une annonce qui passe mal dans la région bastiaise.



L'heure est grave pour les gérants de restaurants, bars et salles de sports qui ne se disent pas surpris par les annonces du premier ministre Jean Castex ce jeudi 12 nomvembre
L'heure est grave pour les gérants de restaurants, bars et salles de sports qui ne se disent pas surpris par les annonces du premier ministre Jean Castex ce jeudi 12 nomvembre
Comme annoncé par le premier ministre ce 12 novembre, les bars, restaurants et salles de sport resteront fermés le 1er décembre et ce jusqu'à nouvel ordre. Face à ce nouveau report et à l'exception dont ils font l'objet en comparaison des autres commerces jugés "non-essentiels", ces commerçants se disent résignés et désabusés. Après avoir été les premiers commerces à subir le couvre-feu, ils seront les derniers à rouvrir leurs portes au public.


Des restaurateurs et des cafetiers désabusés
« On en a marre, on en devient aigris » - affirme Alain, propriétaire du bar-restaurant l’Ombrage à Bastia. Même s’il garde espoir, la perspective d’un avenir incertain inquiète quelques peu ce restaurateur installé depuis 1983. « Je ne me suis jamais posé la question, mais aujourd’hui je ne sais plus si mon commerce va durer » confie-t-il, le regard au loin.
La priorité pour lui aujourd’hui est de survivre et selon lui, sa seule chance est d’être seul et de ne pas avoir d’employés.



Destination Janvier 2021 pour les salles de sport
Du côté des gérants de salles de sport la priorité  est de préparer la rentrée de janvier. Ces infrastructures sportives privées, qui ne peuvent plus exercer aucune activité, même partielle, ont clos leurs portes le 30 octobre dernier.

Même s’il aurait préféré rester ouvert, Romain Franchini, propriétaire et gérant de plusieurs salles de l'enseigne Vita Liberté , explique que « la période de novembre-décembre n’est pas la plus significative en termes de chiffre d’affaire et de fréquentation, à contrario du mois de janvier qui est synonyme de bonnes résolutions après les fêtes de fin d’année ».
Cependant l’inquiétude perdure après une année 2020 qu’il juge terrible : après une fermeture totale lors du premier confinement, la rentrée de septembre a permis de se remettre sur pied avant une nouvelle fermeture le 30 octobre dernier qui crée l’incompréhension. « Pourquoi devons-nous fermer alors qu’aucune étude n’a prouvé que les contaminations se font dans les salles de sport ? » se demande Romain.

Même son de cloche du côté d’Ange Cioffi, propriétaire et gérant de la salle Elite Fitness à Bastia, qui parle d’un « bon foutage de gueule ». Pour lui, la décision du premier ministre est « aberrante » et ne prend pas en compte les investissements que ses confrères et lui ont fait pour protéger au maximum leurs clients. Cependant tout deux font le constat d’une solidarité qui lie les gérants, les salariés et la clientèle qui a maintenu, pour une partie, ses abonnements malgré l’impossibilité de bénéficier des services de la salle de sport. Mais pour eux, la priorité absolue reste l’ouverture au public début janvier.

Si la colère continue de grimper parmi eux, les gérants de bars, restaurants et salles de sport peuvent tout de même garder l’espoir qu’une réouverture soit envisagée pour le début des vacances de la Noël comme l’a annoncé le premier ministre jeudi dernier.
 



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047