Corse Net Infos - Pure player corse



Balagne : dernière étape du Comité local de formation à Lisula


Maria-Serena Volpei-Aliotti le Mardi 22 Novembre 2022 à 11:23

Le dernier Comité local de formation, qui s’est tenu ce lundi 21 novembre à Lisula, a été animé par Antonia Luciani conseillère exécutive chargée de la culture, du patrimoine, de l’éducation et de la formation et de Pôle Emploi en présence de nombreux acteurs balanins du tourisme



Antonia Luciani a présidé le dernier Comité Local de Formation  à l'Ile-Rousse
Antonia Luciani a présidé le dernier Comité Local de Formation à l'Ile-Rousse
Antonia Luciani, conseillère exécutive chargée de la culture, du patrimoine, de l’éducation et de la formation a présidé à Lisula ce lundi 21 novembre le dernier Comité Local de Formation, acté par la convention de partenariat entre la Collectivité de Corse et Pôle emploi, signée le 1er juillet 2019. Ces Comités Locaux ont pour objectif d’identifier les besoins en formation initiale ou continue en lien avec les entreprises et les différents publics sur les différents territoires insulaires.
" C’est une mission démarrée il y a plusieurs mois en partenariat avec Pôle Emploi. L’idée est de mieux cibler notre offre de formation au plus près des territoires" explique la conseillère exécutive.au Spaziu Pasquale Paoli de Lisula où s’est tenu cet ultime  rendez-vous insulaire auquel ont été conviés élus locaux et acteurs du tourisme où tout le monde a été accueilli par Angèle Bastiani, maire de la ville et présidente de l’ATC. 
"C'est une rencontre nous permet d’avoir le retour des élus et des chefs d’entreprises, des acteurs qui sont directement concernés ainsi que l’ensemble des socio-professionnels, pour faire émerger les besoins des différents secteurs et ainsi, adapter les offres de formations pour qu’elles soient en adéquation avec les besoins "a souligné de son côté Antonia Luciani. 

Après une crise sanitaire mondiale, suivie d’un immense bouleversement dans le secteur de l’emploi et du recrutement, la Collectivité de Corse a souhaité adapter son offre de formation.
En Balagne, on le sait, le tourisme est un des secteurs principaux de l’embauche. 
Si en début d’entretien, l’emploi dans le social a été principalement évoqué par Lionel Mortini, président de la com com de Lisula, où la collectivité rencontre des problèmes récurrents de recrutement du personnel, le thème du tourisme, incluant les activités de pleine nature et le transport, est rapidement revenu au centre de la discussion, relevant  toujours le même problème, celui du recrutement du personnel.
" C’est une question plus globale, que celle de l’offre touristique sur le territoire. Par le biais de la formation nous avons une problématique plus large, celle des conditions d’emploi aujourd’hui, et pourquoi certains corses et certains jeunes n’acceptent toujours pas certains emplois, qui sont pourtant en tension ? Cela veut dire qu’il n’y a pas que la problématique de la formation en elle même. Il faudrait reconstruire une dynamique plus globale autour de cette problématique et pas uniquement celle liée à l’emploi"  a expliqué Antonia Luciani.

César Ferrandini, des autocars Mariani, Angela d’Oriano du restaurant La Siesta de Lisula ou encore François Acquaviva, propriétaire de l’hôtel de l’Acquale à Calvi, sont revenus sur les grandes difficultés à trouver du personnel et d’embaucher à long terme dans leurs secteurs.
" Le tourisme en Corse représente 39% du PIB. Mais nous n’avons pas d’école hôtelière sur l’île. C’est un sujet qui est évoqué depuis 2005, mais aujourd’hui toujours rien. Nous n’avons pas de réponse. Ces réunions ne sont pas honnêtement très productives, on muscle le carnet d’adresse mais nous n’avons pas de réponses aux questions cruciales. Cette école est préconisée par tous le monde et par les membres de l’assemblée de Corse, elle est dans le PADDUC, et votée à l’unanimité" dénonce François Acquaviva. Une école qui selon le professionnel apporterait une vraie qualité de formation aux jeunes locaux. " C’est imparable, inévitable, cela s’impose. Cela leur permettrait de trouver un travail et une activité descente, le tout jumelé au rallongement de la saison ce qui permettrait à ces jeunes d’obtenir un CDI, la sécurité de l’emploi, la reconnaissance et un certain épanouissement". 
Et à chaque nouvelle saison, le recrutement se veut encore difficile. 
" Soit nous allons à la Légion étrangère pour recruter les femmes de légionnaires, soit nous faisons venir des gens de France continentale, lorsque des jeunes corses pourraient s’épanouir dans cette activité qu’est le tourisme", termine Francois Acquaviva. 
Une création d’école qui reste pourtant aujourd’hui en suspens. " Il est vrai que la création de cette école, où il y’a un réel besoin en formation, est un objectif politique qui reste sur la table depuis de nombreuses années. Mais même ceux qui sont en formation dans ce secteur, ne se dirigent pas forcément par la suite vers ces emplois là. Cela veut dire qu’il faut que nous travaillions tout ça avec les chefs d’entreprises pour qu’ils nous fassent part de leurs problématiques mais qui ne se portent pas uniquement sur la formation en tant que telle" précise, sur le sujet, Antonia Luciani.















L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022