Corse Net Infos - Pure player corse

Baignade tragique d'Algajola : Un vacancier décédé et deux baigneuses médicalisées


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 26 Août 2018 à 18:15 | Modifié le Lundi 27 Août 2018 - 10:19


Le baigneur âgé de 55 ans, originaire du Nord de la France, sorti de l'eau avec 11 autres personnes à la plage d'Algajola-Aregno dans une mer démontée, n'a pu être ranimé par les secours. Deux autres personnes, qui ont inhalé de l'eau de mer, ont été prises en charge par les pompiers et le médecin urgentiste du SAMU 2B, avant d'être évacuées vers le Centre hospitalier Calvi-Balagne. Le drapeau orange de baignade dangereuse était hissé devant le Poste de Secours


Baignade tragique d'Algajola : Un vacancier décédé et deux baigneuses médicalisées
C'est un nouveau drame de la mer qui s'est déroulé ce dimanche 26 août sur la plage d'Algajola-Aregno, réputée dangereuse lorsque il y a de la houle comme c'était le cas aujourd'hui.
Il était 16 heures lorsque plusieurs baigneurs, dont certains se connaissaient, ont été pris dans les rouleaux alors qu'il se baignaient,  à la hauteur de l'établissement "Casarena".

Les personnels du Poste de Secours de la plage ont aussitôt donné l'alerte aux pompiers du Groupement de recherche et d'intervention en milieu aquatique (GRIMA), très sollicités en ce moment. Arrivés rapidement sur place, ils ont sortir de l'eau une douzaine de personnes, dont un homme âgé de 55 ans, originaire de la région Nord -Pas-de-Calais, actuellement en vacances, qui se trouvait en arrêt cardio-respiratoire. Les pompiers de Calvi et de l'Ile-Rousse étaient également mobilisés.

L'homme, Jean-Paul Beudaert, était pris en charge par les pompiers, le médecin urgentiste du SAMU2b et le médecin qui se trouvait à bord de l'hélicoptère de la Sécurité Civile. Malgré leurs efforts, il n'ont pu réanimé le vacancier, il était hélas trop tard. Le médecin ne pouvait que constater le décès.

Sur place, deux baigneuses, âgées respectivement de 49 et 50 ans, originaires du continent, avaient inhalé beaucoup d'eau et ont, donc, été également prises en charge, avant d'être médicalisées et transportées par les ambulances des pompiers vers le Centre Hospitalier Calvi-Balagne.

Les autres personnes secourues prenaient, enfin, conscience du danger encouru et de l'imprudence de se baigner malgré que le drapeau orange de baignade dangereuse soit hissé et q Toutes étaient en état de choc.
Sur place, les gendarmes tentaient de comprendre ce qui venait de se passer en recueillant les témoignages. Pour l'heure, on ne connaît pas les circonstances qui ont fait que la victime se soit trouvée en arrêt cardio respiratoire.

Pendant ce temps, malgré l'importance des secours sur place et, répétons-le, le drapeau orange hissé , certains inconscients continuaient à se baigner !
Sur place, Maurice Pariggi, maire d'Algajola, David Calassa, maire d'Aregno, et Pierre Negretti, adjoint au Maire d'Aregno s'inquiétaient de l'état de santé des personnes impliquées dans cette baignade tragique.

Un début de noyade à Calvi
Par ailleurs, dans le même temps, alors que les pompiers étaient occupés à intervenir à Algajola, un début de noyade était signalé à Calvi, à hauteur du V.V CO Soleil. Cette fois, c'est un nourrisson de 16 mois qui avait inhalé de l'eau de mer. pris en charge par les pompiers, il était évacué vers le Centre Hospitalier Calvi-Balagne.
 





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:46 Un motard légèrement blessé à Calvi

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:40 Collision à Lumio: un blessé

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie