Corse Net Infos - Pure player corse


Assemblée de Corse : les intentions de Corsica Libera sur l’énergie et le port de Bastia


Laurina Padovani le Mercredi 24 Juillet 2019 à 19:31

Il sera notamment question d’énergie, ce jeudi, dans l’hémicycle de l’Assemblée de Corse où le groupe Corsica Libera compte aborder la transition énergétique et l’avenir de la centrale du Vazzio. Après les annonces ministérielles du début de mois, le groupe attend désormais la mise en place d’un calendrier afin de ne plus perdre de temps. Un autre dossier sera également à l’ordre du jour : le vieux débat sur le port de la Carbonite revient au cœur du grand hôtel. Un dossier sur lequel le groupe de Petr’Anto Tomasi réaffirmera ses positions.




photo - Michel Luccioni
photo - Michel Luccioni
Une conférence de presse de dernière minute expressément organisée par Corsica Libera à j-1 de la session plénière de l’Assemblée de Corse. Face à la presse, les principales têtes du groupe indépendantiste sont venues communiquer sur la journée du lendemain. Jeudi, pour la dernière session avant la trêve estivale, il sera en effet question d’énergie. C’est tout d’abord  Petr’anto Tomasi, président du groupe Corsica Libera à l’Assemblée de Corse qui portera la question orale sur la transition écologique et l’avenir de la centrale du Vazzio. Et les doutes à ce sujet sont nombreux. Lors de la visite d’Edouard Philippe les 3 et 4 juillet dernier, l’ancien ministre de la transition énergétique François De Rugy faisait de nombreuses annonces. La relance des économies d'énergie, le stockage, l’arrêt programmé de la turbine à combustion de Lucciana pour 2020 et celle de secours du Vazzio. La centrale d’Ajaccio sera remplacée d’ici 2023 par une centrale à gaz. Bien que satisfait de ce maintien de l’engagement de l’Etat à travers la  Programmation pluriannuelle de l’Energie (PPE), Petr’Anto Tomasi a souhaité revenir sur la nécessité d’une feuille de route.
"Il y a certes une volontés d’aller plus vite sur le déploiement des énergies renouvelables (ENR). Mais il y a également beaucoup de zones d’ombres. Pour ce qui est de la centrale du Vazzio, nous n’avons aucune études complètes et objectives pour répondre à nos questions : faut t-il une nouvelle centrale? A quelle puissance ? 250 MW serait t-il trop ? 125 MW insuffisant ? Quelle énergie sera utilisée ? Avec quel investissement et pour quel amortissement ? "
De nombreuses questions et la nécessité selon les nationalistes d’établir un agenda clair et précis afin d’éviter…un Black out. Une possibilité selon le président de Corsica Libera qui maintient que l’Assemblée de Corse doit attendre les résultats de l’étude demander par son groupe pour mesurer le potentiel ENR de la Corse. Mais de cette étude, les élus attendent aussi que ressortent des solutions pour réduire l’échéance d'autonomie énergétique. De 2050 annoncée par François De Rugy, ils souhaitent passer à 2030. Une adéquation plausible selon lui puisque la PPE, établie en 2015 et fixant l’horizon 2050, ne tient pas compte des évolutions de la production des énergies renouvelables et des stations de stockage qui ont vu le jour depuis. Un nouveau calcul est donc de bon ton et c’est bien le résultat qu’attendent les élus indépendantistes.
 

Une alternative pour le port de Bastia

photo - Michel Luccioni
photo - Michel Luccioni
Après la dizaine de questions orales de la matinée, les élus auront jeudi a traiter une quarantaine de rapports. Au-delà de la délégation de service public des eaux d’Orezza ou de la proposition de loi portée par le sénateur LR Jean-Jacques Panunzi sur la modification du mode de scrutin des territoriales, il sera question du très controversé port de Bastia. Ce vieux dossier du port de la Carbonite, débuté en 2007 et soutenu à ses origines par Paul Giacobbi et Emile Zuccarelli, est toujours de vigueur pour l'opposition municipale bastiaise. Il y a quelques semaines, Gilles Simeoni annonçait les grandes lignes du tout nouveau projet rebaptisé Portu Novu. 8 quais à bateaux contre 9 initialement, un bassin réduit, une structure écologique avec peu d’impact sur les herbiers de posidonies. Un projet situé à tout juste 300 mètres au Nord du projet initial de la Carbonite.
A la suite à l’avis favorable rendu mardi 23 juillet par le conseil économique, social et culturel de la Corse sur l’évolution du programme d'études du projet du grand port de Bastia, l’Assemblée votera pour la faisabilité ou non de ce chantier.
Pour Rosa Prosperi, ce projet de Portu Novu ne peut être voté en l’état.
Elle revient sur la nécessité d’avoir une stratégie maritime qui permettrait de mettre en lumière l’opportunité de la création d’un nouveau port.
Pour Corsica Libera, un agrandissement du port actuel est plus réaliste. Une retouche de 250 mètres de la digue Est semble suffisante. Une extension utile pour la protection du port contre les intempéries qui permettrait également d’accueillir les Ferries en périodes estivales. Dans les amendements déposés lors de la session, les conseillers nationalistes vont demander une étude de faisabilité de cette extension. Mais aussi une étude sur l’impact des travaux effectués depuis 2004 et le premier plan d’aménagement du port. Des changements qui, selon la conseillère, auraient eu pour finalité de rétrécir le bassin portuaire qui aurait pour conséquences une perte de sécurité.
Un débat qui s’annonce compliqué avec un Portu Novu défendu par l’Exécutif accusé par l’opposition d’avoir repris presque à l’identique le projet concurrent de la Carbonite.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude