Corse Net Infos - Pure player corse

Après une très bonne saison touristique, Portivechju veut prendre de l'avance sur 2022


GAP le Mardi 19 Octobre 2021 à 10:40

Après une saison estivale 2020 très perturbée par la crise du Covid-19, le tourisme semble déjà se porter mieux dans l'Extreme-Sud de l'ile. Ce 18 octobre, un mois après la fin de l'été, le maire de Portivechju, Jean-Christophe Angelini, a dressé le bilan de la saison estivale 2021.



Photo de la conference de presse de ce lundi 18 octobre GAP
Photo de la conference de presse de ce lundi 18 octobre GAP
Voici venue l'heure du bilan de la saison touristique 2021 pour la municipalité de Porto-Vecchio. Avec une fréquentation  "très dense" soulignée par des affluences records, l'été "a été remarquable" sur le territoire communal : "Nous avons connu une fréquentation très forte et ce malgré le Covid 19 avec des affluences records. Cela s'est traduit au niveau de l'aéroport de Figari où  plus de 800.000 passagers ont transité, mais l'on pourrait, aussi, évoquer, le domaine maritime" indique Jean-Christophe Angelini, lors de la conférence de presse de ce lundi 18 octobre pendant laquelle le premier magistrat a tenu à mettre en avant l'attractivité de la la ville et de sa région, première destination touristique insulaire, mais dans le même temps à poser le débat à un tout autre niveau.


Annualisation et formation des saisonniers

Cette période estivale a mis en avant certains questionnements et en premier lieu celui lié à l'annualisation des flux de l'économie touristique en les répartissant dans l'espace et dans le temps. En cela, le maire de Portivechju annonçait la mise en place d'une rélfexion approfondie avec les socioproffesionels des différents secteurs du tourisme pour une vision moins concentrée de cette activité. Autre secteur, en lien direct avec le tourisme, la formation des acteurs . Là,  aussi, pour le maire de la troisième ville de Corse il convient de se pencher avec intérêt sur ce domaine. Un seul chiffre permet d'en apprécier l'importance. Ce sont en 2021 entre 5.000 et 6.000 saisonniers qui ont travaillé sur le territoire. Pour autant, à une tout autre échelle, cette problématique de la formation n'a pas fait l'objet d'une véritable prise en considération et c'est justement, dans ce domaine, que Jean-Christophe Angelini veut agir de manière efficace. La commune a, en effet, prévu avec ses partenaires de prendre des décisions rapidement pour que la formation soit en adéquation avec l'offre touristique.


Le point noir des déchets et de l'incivilité

Si le côté face de la saison touristique a été une fréquentation en très nette hausse, et ce malgré, comme le précisait Santina Ferracci, conseillère municipale en charge du tourisme, "l'ouverture des autres destinations touristiques méditerranéennes", il y a, également et malheureusement, un côté pile. Celui-ci est incarné par le problème des déchets qui, eux aussi, ont suivi "une courbe exponentielle". Même si techniquement, malgré le travail effectué par les services, les carences sont bien là, en termes d'efficacité globale du dispositif mais aussi au plan infrastructurel, il n'en demeure pas moins vrai que l'incivilité reste au centre des débats. Dans cette perspective-là, aussi, les chiffres sont éloquents. Depuis sa création, voici un peu plus d'un an, la police environnementale a effectué 222 interventions et 36 procédures judiciaires sont en cours.
Un triste bilan qui met en avant l'importance de responsabiliser chaque citoyen, qu'il soit résident ou touriste, au respect de l'environnement. Pour Jean-Christophe Angelini il n'est pensable de continuer de la sorte: "Je tiens à lancer un appel au niveau du respect de l'environnement. On ne peut pas répondre à pareille dérive, avec les décharges sauvages et les dépôts d'encombrants qui sont une atteinte à notre territoire. Il faut que tout le monde prenne conscience de cela, c'est vital à tous les sens du terme".


La surfréquentation des sites en question

Dans cette même volonté de construire l'avenir, le maire di Portivechju, entend mettre en route une nouvelle politique au niveau de la préservation des sites. A l'évidence, la Corse est l'une des rares régions, voire la seule, où tout est gratuit au niveau de l'accès aux sites naturels dont bon nombre sont remarquables. Une situation qui va changer dans la mesure où si les accès seront payants, il ne s'agira pas de payer pour payer, mais cela permettra d'entretenir ces sites pour, dans le même temps, offrir une meilleure qualité d'accueil.
Il est acquis que la saison estivale 2022 est déjà sur les rails dès cet automne, avec cette volonté de structurer ce secteur dans le cadre de la demande faite à l'état de la concession du domaine public maritime à la commune. Un certain nombre de dispositions vont être prises, comme l'aménagement de parkings et d'accès publics au niveau des plages. Des toilettes vont, de la même manière, être implantées, tout comme un réseau de vidéosurveillance.


Stationnements

L'autre point important, de cette conférence de presse, concernait le stationnement. Des efforts importants vont y être consentis avec la création de plusieurs dizaines de places supplémentaires pour l'été 2022, ainsi que la réalisation ou le renforcement de poches de stationnements. 
La municipalité de Portivechju a donc décidé de prendre de l'avance par rapport à l'année à venir. Une anticipation qui participe à cette nouvelle vision du territoire.





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047