Corse Net Infos - Pure player corse

Après le nouveau refus de la CAB : FB Isula Rossa-Guingamp à Timizzolu !


le Lundi 27 Janvier 2014 à 20:00 | Modifié le Lundi 27 Janvier 2014 - 22:06


La communauté d'agglomération de Bastia vient de refuser officiellement, au FB Île-Rousse le droit d'évoluer au stade Armand-Cesari, pour son match de Coupe de France face à Guingamp, en 8e de finale de la coupe de FRance. La dernière fois, le refus avait, déjà, été la réponse émise par la CAB au club balanin ce qui avait "contraint" le FBIR, accueilli en grande pompe par le Gazélec; à jouer à Aiacciu. Cette fois, l'argument de la pelouse ne tient plus. Pour autant, la CAB a émis à nouveau une fin de non-recevoir... Explications avec le secrétaire du FBIR.


Riassuntu

Ritrattu : O.C.
Ritrattu : O.C.
Incompréhension, du côté de l'Isula. Alors que les supputations allaient bon train, concernant le lieu où la rencontre de Coupe de France, les pronostics jouaient ce lundi vers un événement délocalisé cette fois à Furiani, avec l'accord préalable du SCB. 
En effet, nul besoin de rappeler à quel point jouer à Mezavia a été bénéfique pour les "Jaunes et Noirs", tant la joie fut grande après la qualification, acquise grâce à un stade plein, et aussi un peu grâce à des "conditions optimales" dans lesquelles les Gaziers avaient installé leurs frères du Nord-Ouest. Les deux clubs sont désormais en très bons termes, et entendent le rester. 
Néanmoins, le club de National, qui joue toujours la montée en L2, dans un championnat à leur portée, doit disputer un match très important pour la suite de celui-ci face à Orléans, quelques jours après le match du FBIR, face à Guingamp. En accord avec le club du président Orabona, les Gaziers ont donc demandé aux pensionnaires de CFA2 de trouver un accord avec la CAB., afin de pouvoir préserver la pelouse d'Ange-Casanova, déjà affaiblie par les pluies de saison. Chose prise en compte par les Balanins, qui se sont donc immédiatement retournés vers la communauté d'agglomération de Bastia, avec l'espoir, cette fois, d'être reconnus dans leur droit le plus entier que de disposer de ce qui n'est au final qu'une infrastructure sportive. Cependant, de la même façon que lors de leur première audience, les dirigeants du F.B.I.R. ont été déboutés dans leur demande,  à la suite d'un vote effectué au conseil d'administration de la communauté de l'agglomération Bastiaise.
Selon nos informations, le vote serait intervenu lors de la séance de ce Lundi, et n'aurait pas trouvé unanimité, à une seule vois près.

"Toutes les grandes villes de France se font un honneur"

Cette fois, pas de problème de fréquence, même si la ligne semble brouillée entre le FBIR et la CAB. En effet, le premier refus était motivé par le fait que la pelouse d'Armand Cesari n'était pas assurée, ni habilitée, selon Emile Zuccarelli, à accueillir trois matches en une semaine (CAB-Niort et FBIR-Bordeaux pour les 16e de Coupe, puis CAB-Istres en L2, le Vendredi suivant). La Fédération Française de Football avait alors signifié au Petit Poucet que cela ne lui posait aucun problème, même si dans le règlement, un article dit le contraire. 
Pour autant, le refus est le même, le motif aussi. 
Par la voix de leur secrétaire, les Balanins ont réagit via les réseaux sociaux. 
"La communauté d'agglomération de Bastia vient de refuser de prêter le stade de Furiani au FBIR.
En effet, quand toutes les grandes villes de France se font un honneur d'accueillir les petits poucets de la Coupe de France, chez nous il n'en est pas de même,
Le Sgiò Zuccarelli et ses sbires nous ont dit non !
Un expert aurait été mandaté - vous aurez remarqué que j'emploie le conditionnel -, afin d'expertiser la pelouse du stade aux 1 200 abonnés balanins. Selon ce monsieur, l'état de la dite pelouse est "catastrophique" et celle ci ne supporterait pas un match en semaine!
Comment aurait fait le C.A.Bastiais s'il avait été tiré en premier? Comment aurait fait le Sporting s'il s'était qualifié? 
Passons. .. mais le plus beau est que, quand nous avons demandé une copie de ce fameux rapport, le FAX de la C.A.B. était opportunément tombé en panne!
Pour finir sachez tous que le Sporting était avec nous, et en aucun cas ils ne sont à l'origine de ce refus, bien au contraire.
Donc pour résumer, ce sera chez nos amis de l'ACA ou à ...Guingamp!"

In fini in Timizzolu

Une histoire regrettable, s'il en est, et qui contraint donc le FBIR a se retourner chez le dernier stade homologué pour disputer ce match : François-Coty.
Dans la soirée, l'ACA et le FBIR sont à nouveau rentrés en contact, et une fois de plus tombés d'accord. Chose faite, le FBIR disputera son match historique à Timlizzolu, face aux Bretons. Une histoire de plus, dans le football Corse, pas celui des exploits, mais celui du malaise. 
"Officiel", a indiqué un peu plus tard le secrétaire Christophe Castel via son compte Facebook.
"Nos amis Ajacciens nous accueillerons, une fois de plus pour les 8èmes de finale mais cette fois du côté de François-Coty. 
Merci à eux de ne pas oublier que chez nous le mot solidarité veut dire encore quelque chose."
Enfin, selon Corse Sport, la FFF aurait refusé, après demande de celui-ci, de décaler le match du GFCA contre Orléans, comptant pour la 19e journée de National.



Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse