Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Un samedi festif, de revendications et de commémoration


Rédigé par MS le Samedi 8 Décembre 2018 à 22:16 | Modifié le Samedi 8 Décembre 2018 - 23:51


C'était l’heure des emplettes de Noël dans les rues ajacciennes, mais aussi celle des festivités de cette même période, qui enchantent toujours petits et grands. Le climat a eu son petit succès par son rassemblement au carrefour du Diamant, quant aux gilets jaunes ils étaient fidèles au poste ce samedi soir.


La parade impériale/Photo Marilyne Santi
La parade impériale/Photo Marilyne Santi
La kermesse de San Ruchellu a tenu ses promesses. Dans une rue Fesch ensoleillée, bien qu’un peu fraîche, depuis le matin 9 heures, les ventes de gâteaux et objets divers, ont trouvé preneur tout au long de la journée. Les animations organisées par les bénévoles ont eu un réel succès, et notamment celle du président de l’association San Ruchellu Joseph Pieri qui, comme chaque année, a géré l’animation musicale par ses  interprétations très appréciées.

A Ajaccio aussi on a marché pour le climat, comme dans 120 villes en France dans le cadre d’un appel international de dizaines d’ONG et syndicats et de la conférence sur le climat de l’ONU, qui se déroule actuellement en Pologne. Deux idées émergentes de cette marche : il faut que la population prenne conscience que l’écologie est une nécessité et qu’elle doit devenir la préoccupation principale du gouvernement.

C’est vers 17 heures que la grande parade impériale a pris son départ de la place Abbatucci. Suivie d’une centaine d’adultes et d’enfants, elle a remonté le cours napoléon, puis pris au carrefour du Diamant l’avenue du 1er consul pour retourner à son point de départ par la rue Fesch.
Un moment enchanté par la présence de chevaux lumineux, de personnages féériques.

Les gilets jaunes à Ajaccio, se sont relayés durant la journée, et se sont ensuite réunis, en chanson, devant le radar Saint-Joseph. Une façon de terminer une journée avec humour après les dures journées vécues par les gilets jaunes, non seulement sur le continent, mais aussi en Corse à Bastia et à Porto-Vecchio, où ils ont été reçus par le maire.

A Festa di A Nazione a été célébrée ce 8 septembre à  Ajaccio sur le lieu où a été érigé le buste de Pascal Paoli. Une fête qui  remonte à la révolution du XVIIIème siècle.

« Lors de la « Révolution corse” qui a débuté en 1729, une révolte paysanne contre la pression fiscale génoise au départ,  naît la conscience nationale qui débouchera sur l’indépendance (Pasquale Paoli).
L’histoire se réfère à une Consulte à Corti le 30 janvier 1735. Les chefs corses, Andria Ceccaldi, Luigi Giafferri è Ghjacintu Paoli proclament la Corse indépendante et le 8 décembre, jour de l’Immaculée Conception, fête de la Vierge. Et ce serait depuis lors, que ce jour est fêté dans toute l’île, avec drapeaux, canonnades, fêtes avec beignets, vin et repas à base de pulenda ».
Une moment de l’histoire de la Corse à poursuivre en suivant ce lien : http://www.pgp-web.com/cn/?p=2359





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie