Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : « I Scatinati » s’invitent au Palatinu


Rédigé par Vincent Marcelli le Lundi 11 Décembre 2017 à 17:47 | Modifié le Lundi 11 Décembre 2017 - 23:48


Le Palatinu va abriter une grande soirée au profit des restos du cœur de la Corse-du-Sud le 20 janvier prochain. Une quinzaine d’artistes sont prévus, chanteurs, musiciens, troupe de théâtre, école de danse, chorale, artistes peintres pour une soirée calquée sur le modèle national et un concept baptisé « I scatinati »…


Ajaccio : « I Scatinati » s’invitent au Palatinu
Les « Enfoirés », un concept vieux de 30 ans et mis en place par Jean-Jacques Goldman et tous les amis de Coluche, fondateur des « restos du cœur » dans les années quatre-vingt. Quarante ans plus tard, la précarité gagne du terrain en même temps qu’en haut de l’échelle, certains gagnent encore et toujours plus d’argent. En Corse, les restos sont arrivés il y a un peu plus d’une trentaine d’années. Depuis, la structure menée par l’association nationale qui gère toutes les antennes régionales, se développe et continue, grâce à de grands partenariats, d’avancer. Toujours au bénéfice des plus démunis. L’équipe des « Enfoirés », elle, s’inscrit dans cette démarche. Et donne chaque année à pareille époque, des concerts dans des salles très importantes.

Faire venir la troupe en Corse, une mission impossible compte tenu du manque de places des salles insulaires, de la logistique qu’elle nécessite et du peu de fonds qu’elle pourrait générer dans l’île par rapport à d’autres régions. Mais réaliser une soirée dans l’esprit des « Restos » en réunissant des artistes corses, pourquoi pas ? Tel est le pari osé par Isabelle Torre, présidente de l’antenne départementale des Restos. L’idée est née il y a trois ans, elle a même fait son chemin, aidée en cela par un nombre incalculable d’artistes insulaires. La suite ? « J’ai rencontré Stéphane Vannucci, adjoint délégué au sport à la mairie d’Ajaccio, explique Isabelle Torre, il est aussi responsable du Palatinu. La mairie et la CAPA nous aident beaucoup en mettant notamment à disposition des locaux. Nous avons brièvement échangé sur le fait d’organiser un concert de taille locale. Il a de suite donné son accord pour le Palatinu. »

Restait, ensuite le contenu. La responsable départementale des Restos utilise ses réseaux et contacte plusieurs artistes. Spontanément, certains donnent leur accord sans même connaître le contenu. « Il y a eu un élan énorme si important qu’il n’a pas été aisé, à un moment donné, de tout gérer. Tout s’est très vite enchaîné puisque nous avions la date. »
L’attrachju, Canta u populu corsu, Jean-Marc Ceccaldi, Arapà, Cuscenza, Primavera, Doria Ousset et Jean-Jacques Gristi donnent leur accord pour venir participer à ce spectacle. « Nous voulions organiser un petit concert pour une « première » mais à mesure que nous avancions, l’engouement a été tel que nous avons essayé de faire un peu plus grand. »

Petru Squarcini et l’équipe de Teatru Nustrali sont aussi de la partie. Rejoints par une école de danse (Fior di Stella) et des artistes peintres : Elise Milano, Pierre-Paul Marchini et Adrien Martinetti. Ce dernier offrira une de ses toiles, les deux premiers en réaliseront une en direct qui sera mise aux enchères (après le spectacle). Des enfants devraient également être là pour une soirée qui débutera autour de 17.00 (école de danse, artistes peintres, jazz manouche, chorale) avant le concert des « Scatinati », parsemé de scènettes concoctées par la truculente Zia Margarita alias Petru Squarcini. Au micro, le non moins truculent Félix Bonardi accompagné de Marilyne Santi pour la présentation de la soirée.

« Le concert débutera vers 20.30 avec une coupure. Tout les intervenants ont joué le jeu. Nous espérons que le public répondra présent. Il est à noter que la totalité des gains sera remise au Restos de Corse-du-Sud et au bénéfice des plus démunis."

En amont, plusieurs réunions ont eu lieu entre les différents intervenants afin de caler les ordres de passage, la technique, la sono…Quant au prix des places, il devrait être fixé à 25 euros comprenant la totalité de la soirée (à partir de 17.00).
Prochaine étape, une vingtaine de chansons corses inter-générationnelles chantées en duo ou en trio par différents interprètes. En attendant, la « première » de « i scatinati » est très attendue…



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie