Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Force Ouvrière interpelle le Premier ministre


Rédigé par José Fanchi le Mardi 4 Décembre 2018 à 17:14 | Modifié le Mardi 4 Décembre 2018 - 18:27


Le syndicat FO a tenu une conférence de presse mardi pour mettre l’accent sur l’actualité sociale. Il a notamment apporté quelques précisions sur les assertions des pouvoirs publics et interpelle Edouard Philippe


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
Le syndicat confirme bien que le gouvernement présente sa politique comme une taxation des biens et non du travail, alors que chacun achète ses biens de consommation avec les fruits de son travail donc de son salaire. FO estime en clair que les taxations comme la TVA ou la taxe carbone sont en réalité des taxes sur le travail.
Explications.
« La taxe dite de carbone ne va pas comme indiqué à la transition énergétique mais entre dans le budget général et en réalité ne sert qu’à assurer les cadeaux aux plus riches. Il suffit d’observer le sort fait à l’ISF pour s’en convaincre ! C’est de détournement en masse des plus pauvres au profit du grand patronat et au vu du peuple, sans aucune pudeur et avec arrogance qui est un des moteurs de cette grève. » 


Absence de négociation
FO persiste et signe en précisant qu’un autre déclencheur important vient de l’absence de négociation avec les syndicats et du diktat d’une série de lois anti sociales.
« Elles visent à paupériser la classe ouvrière. Loi El Khomri, loi travail, augmentation de la CSG, baisse des retraites etc. Cette crise, qui remet en cause l’autorité de l’Etat, est une explosion sur les salaires et qui trouvera sa solution dans le cadre d’une négociation avec les corps constitués du fait que ls gilets jaunes sont aujourd’hui dans l’impossibilité de désigner une délégation valablement mandatée. La politique menée par le duo Macron-Philippe est un échec cuisant. » 
FO, sachant que le Premier Ministre sera prochainement à Ajaccio, demande :
  • D’annuler les augmentations des taxes
  • D’engager des négociations salariales
  • Relever le SMIC
  • Restaurer le droit de négocier les salaires
  • Mettre en terme au démantèlement de la sécurité sociale
  • Revalorisation de l’indemnité compensatoire
  • Attribution d’une prime de vie chère de 200 euros pour les retraités
  • Adaptation du régime de sécurité sociale Alsace-Moselle à la Corse
J. F.  




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie